RVM : BIA du sabbat 16 novembre 2019

Nous sommes heureux de mettre à votre disposition le BIA du sabbat 16 novembre 2019. Le journal peut être écouté en podcast ou sur Youtube et il peut être aussi téléchargé. Nous vous souhaitons de merveilleux moments à l’écoute de RVM 93.3Fm – 

Pour écouter le BIA du sabbat 16 novembre 2019 : Cliquez sur la barre ci-dessous.

Image de prévisualisation YouTube

************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

*************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

*************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

**********************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

*************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

…………………………………………………………………………………………..

Image de prévisualisation YouTube

***********************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

************************************************************************

 

Image de prévisualisation YouTube

***********************************

********************

Image de prévisualisation YouTube

***********************************************************************

*****

Image de prévisualisation YouTube

************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

*************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

**********************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

*************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

*********************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

*********************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

*********************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

********************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

********************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

Ecoutez le BIA du sabbat 18 mai 2019 sur youtube

**********************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

Ecoutez le BIA du sabbat 11 mai 2019 sur youtube

*************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

*************************************************************************

 

Image de prévisualisation YouTube

***********************************************************************************************************

 

Image de prévisualisation YouTube

**********************************************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

***********************************************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

***********************************************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

*************************************************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

**********************************************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

**********************************************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

************************************************************************************************************

Pour écouter le BIA du sabbat 02 mars 2019 : Cliquez sur la barre ci-dessous

Pour écouter le BIA du sabbat 23 février 2019 : Cliquez sur la barre ci-dessous

Image de prévisualisation YouTube

*******************************************

Pour écouter le BIA du sabbat 16 février 2019 : Cliquez sur la barre ci-dessous

 

BIA du 16 février 2019 sur youtube

Image de prévisualisation YouTube

 

Pour écouter le BIA du sabbat 09 février 2019 : Cliquez sur la barre ci-dessous

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Pour écouter le BIA du sabbat 02 février 2019 : Cliquez sur la barre ci-dessous

 

BIA sur Youtube

Image de prévisualisation YouTube

https://youtu.be/N86oMQK7YLY
https://youtu.be/qdPC-7IDeQk
https://youtu.be/yFGkTQLlooo


Pour télécharger le BIA du sabbat 12 janvier 2019 : Cliquez ici

***
*

Ecoutez sur Youtube le BIA du sabbat 05 janvier 2019  

https://youtu.be/m-oQYhO9mCg

 

 

 

 

 

Bulletin Missionnaire du 4T 2019 – Sabbat 16 novembre 2019

Nous sommes heureux de mettre à votre disposition le bulletin missionnaire en vidéo du sabbat 16 novembre 2019. Nous vous rappelons cependant que les vidéos ne sont pas identiques aux sujets que vous avez dans le magazine (en papier) habituel. Cependant, les vidéos présentent des reportages qui sont en rapport avec la Division retenue pour l’offrande du 13ème sabbat. Ce trimestre l’offrande concerne la Division de l’Afrique de l’Est et du Centre.  

1) Si votre section locale possède une connexion internet, vous pouvez utiliser la version youtube directement

2) Si votre section locale n’a pas de connexion internet, nous vous invitons à télécharger chez vous, à l’avance, le bulletin missionnaire.

ATTENTION ! Le fichier a une durée de validité

Pour télécharger le bulletin missionnaire du sabbat 16 novembre 2019 : Cliquez ici

Image de prévisualisation YouTube

*********************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 26 octobre 2019

************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 14 septembre 2019

******************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 07 septembre 2019

*********************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 31 août 2019

******************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 24 août 2019

*******************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 17 août 2019

*********************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 03 août 2019

************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 27 juillet 2019

*******************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 20 juillet 2019

 

*************************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 13 juillet 2019

********************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 06 juillet 2019

********************************************************************

 

Session de la Conférence Générale : Voyage organisé du 23 au 30 juin 2020

Le Ministère des « Besoins Spéciaux » de Douville, Sainte-Anne, en collaboration avec le Ministère des « Besoins Spéciaux » de l’Eglise Adventiste du 7ème Jour de la Guadeloupe, organisent un voyage allant de la période du 23 au 30 juin 2020 dans le cadre de la prochaine session de la Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour.

Pour télécharger le courrier officiel : Cliquez ici

Pour télécharger le prospectus concernant les informations complémentaires : Cliquez ici

Semaine de rafraîchissement spirituel du 30 novembre au 07 décembre 2019

Dans le cadre de la semaine de la Gestion Chrétienne de la Vie, nous mettons à votre disposition un Manuel contenant des sujets à présenter les jours de réunions de la semaine du 30 novembre au 07 décembre 2019. Que les vives eaux du Seigneur nous rafraîchissent!

Pour télécharger le Manuel : Cliquez ici

Dix Jours de prière 2020 : Fichiers à télécharger

Nous avons le plaisir de mettre à votre disposition les fichiers des 10 jours de prière du mois de janvier 2020. Nous prions Dieu de vous accorder de riches bénédictions.

Pour télécharger les fichiers: Cliquez ici

Association Pastorale : Manuel de la semaine de prière à télécharger

Chers sœurs et frères,

Nous avons la joie de mettre à votre disposition de Manuel de la semaine de prière mondiale. En Guadeloupe, ce temps de prière sera vécu du 19 au 26 octobre 2019. Nous prions Dieu de vous bénir abondamment au cours de ces moments spirituels.

Pour télécharger le Manuel de la semaine de prière en français : Cliquez ici

Boom Biblique : Dimanche 29 septembre 2019 – Finale fédérale

Le département de la Jeunesse de l’Eglise Adventiste du 7ème Jour de la Guadeloupe organise, le dimanche 29 septembre 2019 de 15h30 à 18h00, la finale fédérale du « Boom Biblique » à la salle « Le Majestic » de Capesterre Belle-Eau.

Venez participer à cette grande fête spirituelle autour de la Parole de Dieu.

Les dirigeants Inter Américains constatent de leurs yeux la destruction causée par l’Ouragan Dorian

18 septembre 2019 | Abaco, les Bahamas | Libna Stevens, Actualités Division Inter Américaine

Des pins brisés, des poteaux électriques tombés au sol, des bâtiments en acier tordus, des entreprises détruites, des quartiers rasés, des églises détruites et des débris partout. C’est ce spectacle désolant qui a accueilli les dirigeants de l’Église adventiste du septième jour dans la Division Inter-Américaine (DIA) lors d’une récente visite qu’ils ont effectuée pour constater les dégâts causés par l’Ouragan Dorian sur les îles Abaco et Grand Bahama.

Marsh Harbour, Abaco

« Vous regardez tout cela et vous vous dites par où commencer ? Où reconstruire ? Quand sera-t-il possible pour eux [les habitants de ces iles] de recommencer leur vie ? » a dit pasteur Elie Henry, président de l’Église adventiste en Inter Amérique. Le 15 septembre 2019, pasteur Henry et ses collègues administrateurs, ont visité plusieurs propriétés de l’église ainsi que des maisons et des entreprises de plusieurs membres d’église, à Marsh Harbour, la plus grande ville d’Abaco.

Les dirigeants se sont arrêtés pour voir l’église adventiste de Marsh Harbour, qui a subi d’importants dégâts au niveau de sa structure, sa toiture, ses murs et son intérieur. La plupart des 250 membres de l’église ont été évacués vers Nassau ou les États-Unis, a indiqué Peter Watson, pasteur adjoint du district d’Abaco, qui est resté sur place pour participer aux secours.

Le président de la DIA, pasteur Elie Henry (à droite) observe la communauté de Mudd où des milliers d’Haïtiens vivaient et ont perdu la vie ou leurs maisons. Isaac Collie, un avocat et homme d’affaires adventiste d’Abaco, parle des répercussions du passage de l’ouragan. Photo : Libna Stevens / DIA

« Beaucoup de gens sont morts ici, » a dit Peter Watson. « Vous avez vu des corps sur le sol et des rumeurs d’épidémie de choléra ont commencé à se répandre, et les gens ont commencé à évacuer aussi rapidement qu’ils le pouvaient. » Peter Watson a déclaré qu’il restait très peu de membres d’église.

L’église adventiste haïtienne de Salem, une structure en bois située à côté de l’église de Marsh Harbour, a été détruite. Les 120 membres d’église ont travaillé dur pour construire une nouvelle église sur un site sur une colline toute proche, a dit pasteur Wilson Isnord, pasteur responsable du district d’Abaco. « Les membres espéraient achever la construction de l’église d’ici décembre, » a dit pasteur Isnord. L’église construite en ciment semblait sûre pour de nombreuses personnes qui s’y étaient réfugiées pendant l’ouragan, a expliqué pasteur Isnord. « Mais peu après la tempête, huit corps ont été retrouvés à l’intérieur de l’église. Aucun n’était membre d’église.

« C’est très triste d’apprendre qu’une communauté de nombreux Haïtiens vivait juste derrière cet endroit… beaucoup d’entre eux à la recherche d’une vie meilleure, et de voir leurs maisons balayées, » a dit pasteur Henry, originaire d’Haïti. « Nous espérons que ceux qui sont sur l’île pourront reconstruire car là où il y a de la vie, il y a encore de l’espoir. Nous continuons donc d’espérer que le Seigneur, qui a épargné leurs vies, leur donnera l’espoir pour tout reconstruire et pour continuer à voir la bonté du Seigneur, » a déclaré pasteur Henry.

Pasteur Peter Watson, pasteur adjoint des églises adventistes du district d’Abaco, indique l’endroit où la structure en bois de l’église adventiste haïtienne de Salem a été détruite après que l’Ouragan Dorian l’ait emportée. Photo : Libna Stevens / DIA

La nouvelle église adventiste de Salem qui était en construction avant que l’ouragan ne la détruise un peu plus tôt ce mois-ci. L’église devait être achevée en décembre 2019. Photo : de Wilson Isnord

Restes de l’église adventiste de Salem après les vents puissants de l’Ouragan Dorian. Photo : Libna Stevens / DIA

L’objectif du voyage n’était pas uniquement d’examiner les dégâts causés par l’ouragan, a dit pasteur Henry. « Pour moi, c’était beaucoup plus impressionnant de rencontrer les membres d’église et de voir à quel point ils ont une grande maturité dans leur foi. Ils ont compris comment Dieu les a sauvés après l’avoir prié de les protéger. »

Les membres font la différence

Nathaniel Hannah, qui vit dans la communauté de Spring City, a été accueilli par la caravane de dirigeants venus le rencontrer. « Ce que nous avons vécu était terrifiant, » a dit Nathaniel Hannah. Il a dit comment, pendant la tempête, sa femme et ses deux enfants ont continué à prier et à chanter des cantiques. « Un arbre est tombé sur notre toit, des morceaux de contreplaqué ont commencé à s’envoler et nous avons ressenti dans la maison une pression vraiment puissante… c’était fou, » a-t-il expliqué. « Lorsque nous avons senti une accalmie, nous sommes montés dans la voiture, nous avons continué de chanter, nous sommes sortis de la voiture avec l’aide d’un voisin et sommes allés nous mettre à l’abri dans le bâtiment de la bibliothèque. Il y avait déjà beaucoup de personnes qui y avaient trouvé refuge. » Il n’y a ni électricité, ni eau courante chez lui, mais Nathaniel Hannah et sa femme y vivent actuellement. Les enfants sont à Nassau afin de pouvoir aller à l’école. « C’est notre maison, je ne voulais pas partir. Dieu nous a sauvés et il nous aidera à traverser tout cela. »

Nathaniel Hannah surveille maintenant la maison de plusieurs de ses voisins. Beaucoup sont partis mais font le point avec lui quand ils le peuvent. Les dirigeants de l’église ont prié pour lui et sa famille et lui ont remis des provisions.

Pasteur Leonard Johnson (au centre) et le pasteur Elie Henry prient pour Nathaniel Hannah, membre de l’église de Marsh Harbour, chez lui, où il vit toujours avec sa femme, alors qu’ils tentent de se remettre des dégâts causés par le Cyclone Dorian. Photo : Libna Stevens / DIA

Le district d’Abaco touche une fibre personnelle chez pasteur Leonard Johnson, secrétaire exécutif de l’Église adventiste en Inter Amérique. « C’est là que j’ai commencé mon ministère en tant que jeune pasteur pendant trois années entières, » a dit pasteur Johnson. « Cela m’a rappelé chez moi quand j’ai écouté et vu à l’œuvre Peter Watson et Isaac Collie, un avocat adventiste, chef d’entreprise et coordinateur ASi pour l’union, qui même après avoir subi des pertes au niveau de leurs maisons et de leurs entreprises sont très positifs, optimistes et confiants que le Seigneur les aidera à reconstruire. »

« Écouter le témoignage de Nathaniel Hannah et des autres ne fait que souligner le fait qu’il ne suffit parfois que d’une catastrophe ou d’un ouragan pour tout perdre, et Dieu est vraiment celui en qui nous pouvons placer notre confiance et il est notre seul espoir, » a déclaré pasteur Johnson.

Opérations financières de l’église

L’étendue des dégâts à Abaco a suscité certaines préoccupations chez Filiberto Verduzco, trésorier de l’Église adventiste dans la Division Inter Américaine. « Ce voyage nous a permis de faire savoir à l’église dans les Bahamas que nous sommes avec eux et que c’est le moment d’aider nos frères et sœurs qui sont dans le besoin, tout en quantifiant les façons dont nous pouvons aider en tant qu’église. »

Le trésorier de la DIA, Filiberto Verduzco, prend la photo d’une maison détruite lors d’une visite à Marsh Harbour, à Abaco, le 15 septembre 2019. Photo : Libna Stevens / DIA

Un tiers des ressources financières de l’église dans la Fédération du Nord des Bahamas, qui supervise l’œuvre à Abaco et à Grand Bahama, provient des membres d’Abaco, a déclaré Filiberto Verduzco. « Cela affecte clairement le fonctionnement de l’église au niveau local, » a indiqué Filiberto Verduzco. « Nos membres sont déplacés, ont tout perdu, ne peuvent pas travailler et ne sont pas en mesure de donner à l’église… mais nous avons une excellente occasion d’aider à reconstruire les églises, d’aider les membres afin qu’ils puissent retourner dans leur île et retrouver une vie normale, » a déclaré Filiberto Verduzco.

Filiberto Verduzco a déclaré que c’est le principe dans la DIA d’aider les membres d’église à reconstruire leur vie à la suite d’une catastrophe naturelle. La division a envoyé des fonds pour aider l’union immédiatement après le passage de l’Ouragan Dorian, a expliqué Filiberto Verduzco. Trois unions dans la DIA ont déjà envoyé des fonds pour aider la Fédération du Nord des Bahamas et d’autres unions se sont engagées à contribuer également aux efforts de reconstruction.

« L’Union Caribéenne Atlantique évalue l’ampleur de ses besoins après le passage de l’ouragan et nous présentera son plan d’aide aux efforts de reconstruction et de secours dans les jours, les semaines et les mois à venir, » a dit Filiberto Verduzco.

Une partie de la communauté de Mudd à Marsh Harbour, où vivaient des milliers de familles haïtiennes avant l’ouragan. Photo : Libna Stevens / DIA

Pasteur Jose Alberto Rodríguez, président de l’Église adventiste à Porto Rico, a emmené une équipe d’une chaîne de télévision nationale de Porto Rico pour continuer à récolter des fonds pour les victimes du cyclone. « C’est difficile de voir la destruction à cet endroit, » a dit pasteur Rodríguez. « Mon cœur est ému par tant de personnes touchées. Nous continuerons de contribuer aux efforts de secours jusqu’à nouvel ordre. »

L’union, par l’intermédiaire de son Agence Adventiste de Développement et de Secours (ADRA) à Porto Rico, envoie des fonds chaque semaine depuis le passage de la tempête, a dit pasteur Rodríguez. Les fonds contribuent à aider les programmes de distribution de nourriture à Grand Bahama ainsi que les victimes qui ont évacué Abaco pour aller vers Nassau.

Les dirigeants de l’église se sont également rendus dans les zones touchées à Freeport, Grand Bahama, le 15 septembre, pour parler aux membres d’église, visiter les propriétés de l’église qui ont été endommagées, et voir les opérations de secours en cours sur place.

La tour endommagée à peine encore debout au milieu des débris entraînés par les vents et l’eau qui ont accompagné l’Ouragan Dorian à Abaco. Photo : Libna Stevens / DIA

Pour voir une galerie de photos de la visite à Marsh Harbour, à Abaco, aux Bahamas, cliquez ICI

Pour plus de récits au sujet des interventions de secours et de l’église aux Bahamas après le passage de l’Ouragan Dorian, visitez notre site à l’adresse interamerica.org
Pour aider les victimes de l’Ouragan Dorian aux Bahamas, vous pouvez faire un don à :

Division Inter Américaine, 8100 SW 117th Ave, Miami, FL 33183. Faites votre chèque à l’ordre de Division Inter Américaine – Secours Ouragan Dorian, afin d’aider les membres d’église et leurs efforts dans la communauté. (Seules les contributions financières sont acceptées).

Vous pouvez également aider les victimes de l’ouragan aux Bahamas par le biais d’ADRA International, en vous rendant sur le site
adra.org

Traduction: Patrick Luciathe

Un nouveau centre de santé aux empreintes adventistes en Biélorussie

Le 18 septembre 2019 | Brest, Biélorussie | Elena Sokolovskaya et Bogdan Koshelev, Division eurasienne et Adventist Review

Des résidents de Brest, en Biélorussie, ont récemment assisté au festival « Du sport pour tous » et à l’inauguration officielle du premier Centre inclusif pour la promotion d’un mode de vie sain en Biélorussie. Les dirigeants de l’Église ont expliqué que, lors de l’événement, les visiteurs ont pu apprendre comment mieux prendre soin de leur corps. Le centre comprend des installations pour les gens aux besoins particuliers.

Avec plusieurs autres promoteurs, l’Église adventiste du septième jour et les églises adventistes locales n’ont jamais cessé de soutenir ce projet. Ivan Ostrovsky, directeur des communications de la Division eurasienne, était présent à la cérémonie d’inauguration.

« J’espère que ce centre unique deviendra un endroit où tous peuvent ressentir de l’amour, de l’amitié et du soutien mutuel en apprenant à communiquer sans barrières. »

Des dirigeants et responsables coupent le ruban pour marquer la récente ouverture du premier Centre inclusif pour la promotion d’un mode de vie sain en Biélorussie. Il s’agit d’une initiative conjointe de l’Église adventiste du septième jour, du ministère de la Santé de Biélorussie et de plusieurs organismes internationaux. Une photo des Nouvelles de la Division eurasienne.

Le centre, gratuit pour les résidents, comprend des terrains pour divers sports et jeux ainsi que des installations pour les gens aux besoins particuliers. Les enfants ont aussi accès à une aire de jeux spéciale en extérieur.

« Nous voulons offrir aux citoyens de nouvelles occasions d’augmenter leur activité physique, a dit Ivan Shmyga, dirigeant d’un organisme qui œuvre auprès des personnes ayant des besoins particuliers. Le centre a été créé grâce au soutien de l’Église adventiste, avec laquelle nous aidons des gens avec des handicaps depuis plus de 20 ans. »

Il a expliqué que, pour lui, aider les gens aux besoins particuliers est une affaire personnelle.

« Il y a 35 ans, j’ai perdu ma jambe. Je comprends donc bien l’importance de prendre soin de sa santé ainsi que la difficulté, pour les gens avec des handicaps, d’être acceptés par la société… Que l’égalité des chances, la chaleur des relations, le bonheur de la communication, la compréhension mutuelle et l’amour fraternel composent la devise de ce nouvel établissement », a-t-il ajouté.

D’après le rapport des dirigeants de l’Église, le nouveau Centre de santé de Brest, en Biélorussie, comprend des installations pour les personnes ayant des besoins particuliers. Une photo des Nouvelles de la Division eurasienne.

La championne paralympique, Anna Sirotyuk, est d’accord : « Bouger, c’est vivre. C’est donc génial qu’un tel centre ait ouvert ses portes à Brest. Le mouvement m’a transformée; d’une patiente alitée, je suis devenue une personne qui saisit chaque occasion que la vie me donne. »

Le jour d’ouverture du centre, les visiteurs ont appris comment adopter un mode de vie plus actif. Des adolescents ont pris part à des courses à relais et des enfants ont assisté à des expositions interactives sur la santé et à des ateliers de bricolage. D’autres ont participé à une variété de jeux et de sports, comme le volleyball, la boccia et des jeux pour les personnes aux besoins particuliers. Le programme de la journée s’est terminé par un concert musical.

Le nouveau Centre inclusif pour la promotion d’un mode de vie sain a été construit dans le cadre de la « prévention des maladies non transmissibles, la promotion d’un mode de vie sain et la modernisation du système de santé de la République de Biélorussie » (BELMED), initiative financée notamment par l’Union européenne et le ministère de la Santé de Biélorussie.

La version originale de cet article a été présentée sur le site de nouvelles de la Division eurasienne.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Aux Bahamas, l’Église adventiste aide les membres à déménager à Nassau

16 Septembre 2019 | Nassau, les Bahamas | Libna Stevens, Actualités Division Inter Américaine

« Vous n’êtes pas seuls. L’église, votre famille, est avec vous et Dieu touche beaucoup de cœurs dans le monde entier pour vous aider à tenir bon à travers cette épreuve, » a déclaré pasteur Peter Kerr, président de l’Église adventiste du septième jour dans l’Union Caribéenne Atlantique, alors qu’il s’adressait à des dizaines de membres d’église qui avaient évacué Abaco et Grand Bahama après que l’Ouragan Dorian ait détruit leurs maisons et leurs communautés plus tôt ce mois-ci.

Les quelque 100 personnes déplacées se sont réunies à l’église adventiste Hillview à Nassau, aux Bahamas, le 14 septembre 2019. Beaucoup ont été acheminés en bus pour prier, finaliser le processus d’inscription de chaque famille de l’église qui vit dans un abri sur l’île, recevoir des informations sur la procédure de demande de relogement et d’aide auprès du gouvernement, et recevoir des provisions alors qu’ils sont hébergés dans des foyers et des refuges à travers l’île pour une durée indéterminée.

« Nous voulions vous voir, parler avec vous, écouter les expériences que vous vivez et vous faire savoir que nous nous soucions de votre situation, » a déclaré pasteur Kerr. « Bien que cela prenne du temps, nous allons y arriver ensemble. »

Pasteur Peter Kerr, président de l’Église adventiste du septième jour dans l’Union Caribéenne Atlantique, qui supervise les membres des Bahamas, des îles Caïman et des Îles Turk et Caïcos. Photo de John Garcia / DIA

Le Soutien arrive

Pasteur Kerr a expliqué comment les dirigeants de l’église dans la Division Inter Américaine et dans ses nombreuses unions prient et proposent de l’aide aux personnes touchées par l’ouragan aux Bahamas.

Le Secrétaire Exécutif de la Division Inter Américaine, pasteur Leonard Johnson, a adressé un message d’encouragement spécial à l’assemblée au nom de ses collègues administrateurs et des administrateurs d’union dans tout le territoire. « Votre douleur est notre douleur et votre perte est notre perte, » a déclaré pasteur Johnson. « Lorsque quelque chose vous arrive, sachez que vous n’êtes pas seuls. » La division a déjà envoyé des fonds pour aider les initiatives de distribution de nourriture et d’aide mises en place par les membres, a-t-il déclaré.

Pasteur Johnson a encouragé les membres en lisant le Psaume 46. « Quelque chose de bon sortira de cela. Gardons la foi, croyons en notre Dieu, en notre église, et soutenons-nous les uns les autres, » a-t-il dit.

Edwin Flores (à gauche), Coordinateur International des Interventions d’Urgence d’ADRA aux Bahamas, et David Poloche (à droite), directeur d’ADRA Inter Amérique, s’adresse à l’assemblée. Photo de Libna Stevens / DIA

L’équipe d’intervention d’urgence du bureau international de l’Agence Adventiste de Développement et de Secours (ADRA), ainsi que le directeur d’ADRA Inter-Amérique, ont présenté les évaluations et les projets en place, comme la distribution des kits d’hygiène dans les centres d’hébergement à Nassau.

« Nous voulons que vous sachiez que nous ne sommes pas ici pour seulement quelques semaines, mais sur le long terme, » a déclaré Edwin Flores, coordinateur des interventions d’urgence d’ADRA International. Edwin Flores a déclaré qu’ADRA distribuerait des bons permettant de recevoir de l’argent afin d’aider les personnes qui ont été touchées dans l’église et dans la communauté, d’ici la fin de la semaine.

Maisons et entreprises détruites

Gentry Morris, un ancien de l’église adventiste de Marsh Harbour à Abaco, est très affairé depuis qu’il a fui son domicile il y a une semaine avec sa famille. Sa femme et ses deux fils ont survécu aux vents et aux inondations amenés par l’ouragan et qui ont détruit leur maison et les plus de 350 maisons des clients qui avaient assuré leurs propriétés auprès de sa compagnie d’assurance. « Je ne peux pas parler de mon expérience à mes amis parce que je finis par pleurer, » a dit Gentry Morris. Il a trouvé refuge dans un abri dès que l’Ouragan Dorian a frappé Abaco ; il y est resté une semaine avant que l’ami de son fils, de l’école d’aviation, n’obtienne un vol vers Nassau pour sa famille.

Gentry Morris montre le formulaire à remplir par les membres d’église pour s’inscrire auprès de l’Agence Nationale de Gestion des Urgences aux Bahamas. Photo de John Garcia / DIA

« Tout le monde ici a traversé la tempête et a une expérience personnelle, » a dit Gentry Morris. « Je suis affermi par un Dieu qui prend soin des siens et, malgré les destructions, les luttes et les défis qui nous attendent, je crois que Dieu nous aidera à nous en sortir, » a-t-il déclaré. « Ne désespérons pas, des jours meilleurs sont devant nous. »

Photo aérienne du bureau de la compagnie d’assurance de Gentry Morris sur l’île d’Abaco, qui a été détruite et inondée par le passage de l’Ouragan Dorian, du 1er au 3 septembre 2019, photo de Gentry Morris.

Dès son arrivée sur l’île, Gentry Morris s’est rendu disponible pour aider d’une manière ou d’une autre. Il s’est vu confier la responsabilité de localiser les membres d’église qui ont évacué Abaco ; il a visité les familles et transmis les informations relatives aux membres à l’Union Caribéenne Atlantique. Il a également informé les personnes rassemblées à l’église adventiste de Hillview au sujet de l’aide qu’ils pouvaient obtenir de l’Agence Nationale de la Gestion des Urgences des Bahamas, car elles n’ont pas d’emploi, ont des prêts et ont besoin de survivre alors qu’elles reconstruisent leur vie.

Aide aux membres dans les refuges

Ceux qui sont hébergés dans des abris reçoivent des articles de toilette et des repas chauds tous les jours. Les repas sont préparés par les membres d’église sous la coordination de la Fédération du Sud des Bahamas. La fédération fonctionne comme un centre de commandement depuis le passage du cyclone, a déclaré pasteur Kenny Deveaux, président de l’église dans la Fédération du Sud des Bahamas qui est basée à Nassau. Une équipe des Adventistes Laïcs des Services et Industries livre environ 100 repas dans tous les centres, car les membres d’église préfèrent les repas végétariens.

De gauche à droite : les pasteurs Wilson Isnord d’Abaco, Peter Kerr de l’Union Caribéenne Atlantique, Leonardo Rahming de la Fédération du Sud des Bahamas, et Leonard Johnson, secrétaire exécutif de la DIA, sont aux côtés de Janelle Scantlebury des Services des Bénévoles Adventiste en Inter Amérique, alors qu’elle donne des informations à propos des plus de 120 sacs à dos que recevront les enfants qui se trouvent actuellement à Nassau. Photo de Libna Stevens / DIA

Kenny Deveaux a déclaré que la fédération coordonne l’aide qui est proposée à toutes les personnes évacuées et a mis en place une hotline où les gens peuvent appeler et indiquer leurs besoins et prier avec quelqu’un. « Nous avons nos pasteurs et des professionnels de santé pour aider les personnes qui souffrent pendant cette crise, » a déclaré pasteur Deveaux.

La Division Inter Américaine (DIA), par le biais de ses Services de Bénévoles Adventistes et avec le partenariat supplémentaire de Mission Adventiste, de IADPA et des ministères auprès des enfants, a fait don de plus de 120 sacs à dos remplis de fournitures scolaires et destinés à des dizaines d’enfants dans les abris.

Les trois nièces de Tammy Dean, âgées de 8, 10 et 12 ans, font partie des dizaines d’enfants qui ont bénéficié des sacs à dos. Elles avaient un sourire sur le visage au moment de choisir un animal en peluche. La sœur de Tammy Dean et son mari sont rentrés chez eux à Freeport, sur Grand Bahama, où ils sont restés pour trouver du travail, pendant que leurs enfants se faisaient inscrire à l’école publique à Nassau pour le moment, alors qu’elles vivent avec elle. Tammy Dean a entendu parler de la distribution de sacs à dos organisée par l’église, par l’intermédiaire de sa mère qui s’était occupée d’elles la semaine dernière. « Je dois retourner au travail cette semaine et je dois les inscrire à l’école, mais entre temps, j’essaie de leur faire oublier le traumatisme qu’elles ont subi, » a dit Tammy Dean.

McKayla Johnson, 8 ans, Sanae Stuart 10 ans et Samiah Stuart, 12 ans, sourient après avoir reçu des sacs à dos tout neufs. Les trois sœurs vivent maintenant à Nassau avec leur tante Tammy Dean après avoir quitté leur maison détruite à Freeport, à Grand Bahama. Photo de Libna Stevens / DIA

Tammy Dean a entendu dire que l’église organiserait des séances de relation d’aide pour les victimes du Cyclone Dorian. Elle souhaite donc emmener ses nièces pour s’assurer qu’elles puissent gérer ce qu’elles ont vécu à leur domicile et s’adapter à leur nouvelle école loin de leur père et de leur mère.

Clautide Dormeus a l’impression d’avoir vécu un cauchemar qui n’est toujours pas terminé. L’ouragan a détruit sa maison à Abaco et a rasé l’église adventiste de Salem où elle servait en tant que trésorière adjointe. « L’église a tout simplement disparu et la nouvelle église en construction a également été complètement détruite, » a dit Clautide Dormeus.

« C’est comme si je dormais et que je me sois réveillée et que j’aie vu la ville détruite, plus d’épicerie, plus de station-service, tout était détruit, » a-t-elle déclaré. Clautide Dormeus, son mari et sa fille de 20 ans ont pu se mettre à l’abri dans un refuge, puis être évacués vers Nassau, où ils sont hébergés dans un refuge. Elle travaillait comme enseignante et sait qu’il faudra beaucoup de temps pour que les choses reviennent à la normale. Mais, dit-elle, Je sais que Dieu nous aime et continuera de nous protéger et nous permettra de nous relever, c’est donc le moment de se préparer pour sa prochaine venue. »

Clautide Dormeus et sa fille Alicia sont relogées à Nassau après que l’Ouragan Dorian ait détruit leur maison sur l’ile d’Abaco. Photo de Libna Stevens / DIA

Les membres d’église ont pu poser leurs questions sur le relogement, les efforts de reconstruction, et bien plus.

S’approprier la crise

« Il y a de nombreux croyants adventistes de différentes parties du monde qui cherchent à aider à la construction, au nettoyage du site, et votre église ici explore toutes ces possibilités, et une fois que nous connaitrons l’étendue des dégâts causés à chacun de vous, nous serons heureux de partager cette information avec ceux qui nous proposent de nous aider, » a déclaré pasteur Kerr.

Pasteur Kerr a encouragé tous les adventistes affectés à s’approprier la crise. « Ce n’est pas le problème du Premier Ministre, ce n’est pas le problème du gouvernement, ni celui de l’église. C’est mon problème. Je fais face à une crise et je dois faire de mon mieux pour aider mon frère et ma sœur qui sont dans le besoin, » a-t-il déclaré. Il a félicité les églises qui ont réagi rapidement dans l’Union Caribéenne Atlantique pour apporter leur aide en plein milieu de cette crise.

Les membres posent des questions lors de la rencontre spéciale qui a eu lieu à l’église adventiste de Hillview, le 14 septembre 2019. Photo de Libna Stevens / DIA

« Lorsque vous retournerez dans votre église habituelle, ayez une discussion sérieuse avec votre pasteur et dites-lui ce que vous pouvez faire pour aider. Que la réponse commence avec vous. Tenons-nous par la main et avançons ensemble pour traverser cette épreuve, » a déclaré pasteur Kerr.

Pour d’autres récits sur les interventions de secours et sur l’église aux Bahamas après le passage de l’Ouragan Dorian, visitez notre site à l’adresse interamerica.org

Pour aider les victimes de l’Ouragan Dorian aux Bahamas, vous pouvez faire un don à :

Division Inter Américaine, 8100 SW 117th Ave, Miami, FL 33183. Faites votre chèque à l’ordre de la Division Inter Américaine – Secours Ouragan Dorian, afin d’aider les membres d’église et leurs efforts dans la communauté. (Seules les contributions financières sont acceptées).

Vous pouvez également aider les victimes de l’ouragan aux Bahamas par le biais d’ADRA International, en vous rendant sur le site adra.org

Traduction: Patrick Luciathe

Ecole Du Sabbat 3T 2019 – S’occuper de ceux qui sont dans le besoin – Leçon 12

Pour télécharger le questionnaire de l’Ecole Du Sabbat adultes du 3ème trimestre 2019 : cliquez ici

Des documents en rapport avec la leçon EDS N°12 « Vivre l’espérance du retour de Jésus » sont disponibles. Nous vous souhaitons une étude personnelle et/ou collective fructueuse à l’aide du questionnaire de l’Ecole Du Sabbat (que vous pouvez télécharger) et des documents que nous mettons à votre disposition.

Vous pouvez aussi consulter les leçons des enfants et des adolescents sur le site  en cliquant sur « Ministère Biblique »

***

ETUDE DE LA SEMAINE

Leçon avec citations EGW  : cliquez ici

A l’écoute du texte : cliquez ici (fichier non disponible)

Leçon avec illustrations : cliquez ici

Image de prévisualisation YouTube

Leçon N°12 sur You Tube

 

Semaine de santé du 21 au 28 septembre 2019

Nous avons la joie de mettre à votre disposition le matériel (sujets en Power-Point et grille des activités à réaliser à chaque rencontre). Nous vous souhaitons une semaine riche en bénédictions sous le regard de Dieu.

Jour 1 : Pour télécharger le sujet, merci de cliquer ici

Jour 2 : Pour télécharger le sujet, merci de cliquer ici

Jour 3 : Pour télécharger le sujet, merci de cliquer ici

Jour 4 : Pour télécharger le sujet, merci de cliquer ici

Jour 5 : Pour télécharger le sujet, merci de cliquer ici

Jour 6 : Pour télécharger le sujet, merci de cliquer ici

Jour 7 : Pour télécharger le sujet, merci de cliquer ici

Jour 8 : Pour télécharger le sujet, merci de cliquer ici

Grille des activités à réaliser : Pour télécharger, merci de cliquer ici

Secours Adventiste : Urgence Bahamas – Suite ouragan Dorian

URGENCE Bahamas – suite ouragan Dorian
Origine du projet
Le SAAG a pour mission d’intervenir en cas de catastrophe naturelle. Nous avons été sur plusieurs fronts au cours des dernières années : en 2015 en Dominique suite au passage de la tempête Ericka, en 2016 en Haïti après l’ouragan Matthew, et en 2017 sur 3 territoires suite à des ouragans (Saint-Martin, Terre-de-Bas/ les Saintes en Guadeloupe et la Dominique). Nous intervenons avec dévouement, sérieux et transparence.

A quoi servira l’argent collecté ?
L’intégralité de la somme collectée sera utilisée pour apporter une aide d’urgence aux sinistrés, en collaboration avec ADRA International dont les équipes sont déjà sur place.
L’estimation est la suivante :
 30 € aideront 1 personne ;
 150 € aideront 5 personnes ;
 750 € aideront 25 personnes ;
 15.000 € aideront 500 personnes.
Vous pouvez faire un don, à votre convenance, pour le montant de votre choix (l’un des montants suggérés ou un montant libre) :
 Si vous êtes déjà adhérent ou bénévole : auprès du responsable de l’une de nos 70 sections locales ;
 Au siège du SAAG aux horaires de réception ;
 Via notre nouveau site (paiement sécurisé) : https://saag971.org
A ce jour, le montant de la collecte s’élève à la somme de 730 €, dont 625 € via internet.
Renseignements :  0590 83 86 57.
Nous vous prions de bien vouloir diffuser ce communiqué de façon récurrente,
jusqu’au 30 septembre 2019 inclus.

Les Abymes, le 10 septembre 2019

En Amérique du Nord, un sommet met l’accent sur la façon d’identifier et de mettre fin à la maltraitance

10 Septembre 2019 | Berrien Springs, Michigan, États-Unis | Kimberly Luste Maran, Division Nord-Américaine et Adventist Review

La chapelle du Séminaire Théologique Adventiste du septième jour sur le campus de l’Université d’Andrews à Berrien Springs, dans l’état du Michigan, aux États-Unis, était remplie l’après-midi et en début de soirée le 4 septembre 2019, le premier jour du sommet Enditnow sur la maltraitance, organisé par la Division Nord-Américaine (NAD). C’est le troisième sommet organisé par la division, il a été diffusé pendant deux jours en anglais et en espagnol – et est le premier à avoir lieu sur un campus universitaire.

Le sommet de deux jours a été organisé pour donner aux pasteurs, aux étudiants du séminaire, aux enseignants, aux bénévoles, au personnel de l’église et aux membres, les outils et les connaissances nécessaires pour aider à mettre fin à la maltraitance dans leurs sphères d’influence. Le sommet a rassemblé un certain nombre d’experts, parmi lesquels des dirigeants d’église, des administrateurs, des militants professionnels, des éducateurs et des femmes qui ont partagé leurs récits de maltraitance.

Un sujet sérieux et grave

« C’est un sujet très sérieux et grave auquel sont confrontées notre société et notre église, » a déclaré G. Alexander Bryant, secrétaire exécutif de la NAD, lors d’une introduction au sommet. « Je prie pour que vous partiez de ce sommet plus équipés, mieux informés et motivés pour lutter contre la maltraitance dans votre sphère d’influence – là où vous travaillez, ou là où vous avez des rencontres sociales, et même là où vous adorez. »

En plus de l’auditoire présent à la chapelle pendant ces deux jours, d’après Jamie Domm, responsable de la stratégie pour les médias numériques pour la NAD, plus de 3600 personnes se sont inscrites pour assister à la retransmission en direct sur Facebook des deux jours du programme. Plus de 500 personnes en moyenne ont visionné en continu les présentations vidéo en direct sur Facebook.

Les étudiants du séminaire participent activement à l’édition 2019 du Sommet sur la Maltraitance organisé sur le campus de l’Université d’Andrews. Photo : Pieter Damsteegt, Actualités Division Nord-Américaine

Avant que les experts du sommet ne se rendent sur la plate-forme, Ivan Williams, directeur de l’Association Pastorale de la NAD, a accueilli le public, et les participants sur site ou en ligne ont pris part à une enquête sur la maltraitance. Pendant les deux jours, les intervenants (après leurs exposés), des avocats, des pasteurs et des représentants de Adventist Risk Management se sont rendus disponibles pour répondre aux questions générées sur Twitter et Facebook.

« Pourquoi l’examen de cette question incombe-t-elle à l’église ? » a demandé le premier intervenant, René Drumm, qui a alors parlé de la deuxième partie des paroles de Jésus dans Jean 10 :10. « Vivre une vie dans la maltraitance, ce n’est pas la vie en abondance…. Une personne, c’est déjà trop. »

Les Sujets Couverts

Parmi les sujets abordés au cours de la première journée du Sommet sur la Maltraitance, il y avait : « la Maltraitance Relationnelle et la Violence dans l’Église adventiste du septième jour, » par René Drumm, professeur d’assistance sociale; « Maltraitance Spirituelle: Finissons-en maintenant, » David Sedlacek, professeur de Ministère Familial et de Formation de Disciple; « Les Victimes Silencieuses de la Violence Domestique, » Ruben Muriente, coordonnateur des programmes de sensibilisation pour le Centre de Justice Familiale (Tennessee) ; « Maltraitance des Pairs : Prévalence, Protection et Prévention, » Mindy Salyers, éducatrice, thérapeute en relation d’aide, spécialiste de la prévention du harcèlement; « Pornographie et Violence, » Stanley Stevenson, directeur régional des services sociaux, Département de la Santé du Mississippi; « La Double Maltraitance et ses Conséquences, » Sarah McDugal, coach d’accompagnement après maltraitance; et « Le Cœur de la Maltraitance, » avec le coordonnateur de l’initiative Psaume 82.

Les présentations de la deuxième journée étaient en espagnol.

Nicole Crosier Parker, une internaute ayant suivi le programme sur Facebook, a fait part de son appréciation du sommet à travers un commentaire : « C’était. Extraordinaire, » a écrit Nicole Parker. « Merci à tous ces excellents intervenants et à tous les autres qui ont consacré tant d’efforts à ce programme ! Voilà comment le changement se produit ! »

Lors de l’édition 2019 du Sommet sur la maltraitance, organisé par la Division Nord-Américaine (en anglais), l’intervenante Rene Drumm parle de la violence et de la maltraitance relationnelles. Photo : Pieter Damsteegt, Actualités Division Nord-Américaine

Ala fin des retransmissions en direct, autre première, les intervenants et les participants ont été invités à une réception et à une session de questions / réponses. Les membres de l’auditoire ont posé des questions au panel d’intervenants qui ont eu l’occasion de partager avec eux des situations et des solutions concrètes.

L’Église adventiste peut devenir un leader

La première intervenante, René Drumm, qui fait des recherches sur la violence domestique et la violence d’un partenaire intime (VPI) dans l’église depuis des décennies, a dit qu’elle croyait que l’Église adventiste était particulièrement bien placée pour devenir un leader mondial dans le domaine de gestion et de la prévention de la maltraitance.

« La première étude réalisée au début des années 2000 a montré que nos taux de VPI sont à peu près au même niveau que les statistiques nationales américaines, » a dit René Drumm. « La deuxième étude a examiné de manière approfondie les adventistes victimes / survivants du VPI, et cela a vraiment touché mon cœur et mobilisé mon énergie. La douleur émanant des récits des survivants nous a convaincus que le besoin le plus pressant était de former les pasteurs à réagir aux révélations de maltraitance. À partir de là, le Seigneur a ouvert les portes pour que notre équipe de recherche forme les pasteurs dans notre région (dans la Fédération de Georgia-Cumberland) à la réaction face à la maltraitance. Nous avons élaboré une formation de 4 heures que la fédération a requis de tous ses pasteurs, et les résultats sont extraordinaires et durables. »

René Drumm a conclu : « Parce qu’un nombre important de personnes dans notre église souffrent de cette affliction silencieuse, nous devons agir. Nous avons les données, nous savons ce qui doit être fait, et nous avons un moyen qui a fait ses preuves pour améliorer la situation. »

Éradiquer la Maltraitance

Un autre intervenant, Ruben Muriente, a dit qu’il participait au sommet parce qu’il souhaitait doter l’Église adventiste des meilleures ressources disponibles, et proposer la meilleure éducation et la meilleure sensibilisation possibles, pour lutter de front contre la maltraitance. Ruben Muriente, le coordonnateur des programmes de sensibilisation pour le Centre de Justice Familiale du Tennessee, est intervenu pendant les deux journées du sommet, en anglais et en espagnol.

David Sedlacek, professeur de Ministère Familial et de Formation de Disciple à l’Université d’Andrews, s’adresse à la fois au public en ligne et à celui réuni à la chapelle du Séminaire Théologique Adventiste du septième jour le 4 septembre 2019. Photo : Pieter Damsteegt, Actualités Division Nord-Américaine

« Mon objectif est d’éliminer la maltraitance dans notre église, » a déclaré Ruben Muriente. « Lors du sommet, je présenterai un sujet sur les effets de la maltraitance sur les enfants qui en sont témoins. Je veux que le public comprenne que les enfants ont besoin de notre aide et de notre soutien. »

Responsabilité de créer des églises sûres
David Sedlacek, professeur à l’Université d’Andrews, a déclaré « qu’en tant que survivant de maltraitance spirituelle et émotionnelle, je suis convaincu que l’Église adventiste du septième jour a la responsabilité de créer des églises sûres non seulement pour nos membres, mais également pour les communautés qui nous entourent. »

David Sedlacek pense que le Sommet Enditnow sur la maltraitance organisé par la NAD, a apporté des informations, des témoignages et des stratégies pour aider à lutter contre la maltraitance et la violence de toutes sortes. « Cela aidera à faire avancer notre église. C’est un élément essentiel de la mission de guérison de l’église alors que nous nous préparons à la seconde venue de Jésus, » a-t-il déclaré.

Prendre la Maltraitance au Sérieux

« Le Sommet Enditnow sur la maltraitance est crucial pour l’Église adventiste car il est grand temps de prendre le sujet de la maltraitance au sérieux, » a déclaré Sarah McDugal. « Nous avons un mandat évangélique qui nous invite à représenter comme il se doit, le caractère aimant de Dieu auprès des personnes vulnérables et blessées. Traiter comme il le faut les situations de maltraitance et ceux qui en font usage, est un impératif évangélique, car les situations de maltraitance qui ne sont pas gérées convenablement sont l’un des principaux éléments contribuant au départ des jeunes de l’église. Comment pouvons-nous nous espérer que nos jeunes restent, quand ils voient trop souvent les dirigeants mal représenter le caractère de Dieu en protégeant les agresseurs et en écartant les victimes ? »

Après la première journée de diffusion en direct, Latoya Wright, une étudiante du séminaire et une survivante de maltraitance, participe avec le panel d’intervenants lors de la séance de questions-réponses du sommet à Chan Shun Hall, à l’Université d’Andrews. Photo : Pieter Damsteegt, Actualités Division Nord-Américaine

Sarah McDugal espère que l’auditoire quittera le sommet avec une prise de conscience qu’il y a des personnes dans l’église qui se soucient de lutter contre la maltraitance ; avec un sentiment de plus grande liberté pour parler de la souffrance et trouver du soutien, et avec une connexion à des outils pratiques à utiliser pour augmenter les connaissances sur les sujets liés à la maltraitance.

Parler du Sujet Ouvertement

Bien que de nombreux membres de l’administration et de la direction de la NAD aient soutenu le sommet de multiples façons – du lieu de rencontre à la planification, en passant par la présentation- deux d’entre eux ont présenté des sujets lors du programme de cette année pendant le segment diffusé en espagnol.

Gerry Lopez, directeur adjoint du Ministère auprès des Enfants pour la NAD a déclaré : « Il est temps pour notre église de parler et d’informer sur ces sujets, et de les exposer au grand jour. Il nous faut éduquer nos dirigeants et nos membres et leur faire prendre conscience qu’il s’agit d’un problème réel qui existe dans notre église. Nous devons éduquer tout le monde de telle sorte que nous puissions tous savoir comment identifier le problème et aider les victimes. »

Gerry Lopez a présenté un sujet sur le harcèlement avec l’espoir que les participants puissent avoir une meilleure compréhension, non seulement de ce qu’est le harcèlement et de la façon de l’empêcher, mais aussi de la manière d’aider les enfants à le gérer. « En tant que pasteurs, animateurs de l’école du sabbat, responsables du ministère auprès des enfants, enseignants et parents, nous devons être les personnes vers lesquelles les victimes de harcèlement peuvent se diriger pour obtenir aide et protection. Le seul moyen de concrétiser cela est de les amener à nous faire suffisamment confiance pour qu’ils viennent à nous ; Nous ne pouvons aider que dans la mesure où nous savons ce qu’il convient de faire. »

« J’ai parlé de la relation entre les pornographes et la violence conjugale intime, » a déclaré Claudio Consuegra, directeur des Ministères de la Famille pour la NAD. « Nous espérons faire plus de lumière sur le problème croissant de la pornographie dans nos églises et nos communautés, » a-t-il déclaré.

La version originale de ce récit a été publiée sur le site d’informationsde la Division Nord-Américaine.

Traduction: Patrick Luciathe

Le site internet du sabbat de la Création mis à jour à temps pour l’événement d’octobre

Le 11 septembre 2019 | Geoscience Research Institute

À temps pour le sabbat de la Création du 26 octobre prochain, la mise à jour du site internet du Creation Sabbath comprend de nombreuses améliorations conçues pour aider les utilisateurs à créer des programmes amusants, efficaces et transformateurs pour leur église, leur communauté, leur école, leur hôpital, etc.

« Il est beau, plus facile à utiliser qu’avant et complètement remanié; je suis vraiment ravi du développement de cette nouvelle conception, a exprimé Timothy Standish, scientifique principal du Geoscience Research Institute de l’Église adventiste. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider ceux qui veulent être des témoins au sein de leur communauté et partager l’Évangile éternel d’après l’appel de Jésus envers tous les chrétiens. Et cette mise à jour du site internet aidera à faire avancer cette mission. »

C’est la consultante en design EU (expérience utilisateur), Sharon Prest-Ullom, qui a dirigé l’équipe du projet composée des concepteurs de Types & Symbols LLC, du vidéographe Mark Paden et du développeur Web Clayton Kinney. En visitant le site, on remarque d’abord sa propreté et sa fraîcheur, mais ceux qui cherchent des outils et des ressources pour célébrer le sabbat de la Création remarqueront aussi immédiatement une amélioration en matière de convivialité.

En plus de la fonction de clavardage du Geoscience Research Institute, des liens mènent les utilisateurs directement à des ressources de planification d’un événement et de promotion dès l’établissement d’un plan. Ces ressources incluent des idées qui ont déjà été utilisées par d’autres, comme des vidéos, des affiches et des présentations qui peuvent être incorporées à une vivante célébration de l’événement que Dieu nous a demandé de commémorer chaque sabbat (voir Exode 20:8-11).

Et parmi les importantes améliorations du site internet du sabbat de la Création, il y a la possibilité pour les établissements et les églises d’inscrire leur événement, ce qui signifie que ceux qui désirent participer à une célébration du sabbat de la Création pourront trouver des églises, des écoles, des hôpitaux et d’autres établissements pour le faire. Ainsi, chaque établissement qui organise une activité est encouragé à l’inscrire afin qu’elle soit partagée et promue le plus largement possible. Voilà comment attirer davantage de visiteurs à ces événements, mais aussi encourager d’autres établissements à prendre part au sabbat de la Création 2019 du 26 octobre prochain.

« Lors du sabbat de la Création, il n’est pas question d’organiser un programme uniformisé, mais plutôt de profiter des possibilités offertes dans chaque communauté où des établissements chrétiens existent, a dit M. Standish. Cela veut dire qu’une seule approche pour tous ne fonctionnerait pas. Toutefois, chaque communauté peut être atteinte de la manière la plus efficace selon son emplacement et sa culture. »

M. Standish a expliqué que, par exemple, une église de l’État américain du Vermont peut choisir de célébrer la beauté de l’automne ainsi que les provisions de Dieu pour l’hiver à venir, alors qu’une église de la région de Los Lagos, au Chili, pourrait célébrer la Création d’un point de vue printanier.

« Le site internet du sabbat de la Création existe pour encourager tous les établissements chrétiens à utiliser cette occasion de partager Jésus Christ comme Créateur et Rédempteur », a précisé M. Standish.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille