RVM : BIA du sabbat 15 septembre 2018

Nous sommes heureux de mettre à votre disposition le BIA du sabbat 15 septembre 2018. Le journal peut être écouté directement ou il peut être téléchargé éventuellement. Nous vous souhaitons de merveilleux moments à l’écoute de RVM 93.3Fm – 

podcast Ecoutez le BIA du sabbat 15 septembre 2018 en cliquant sur la barre ci-dessous

****************

Pour télécharger le BIA du sabbat 15 septembre 2018 : Cliquez ici

Secours Adventiste Archipel Guadeloupe : Assemblée Générale du 30 septembre 2018

Cher(e) membre,
Nous avons l’honneur de porter à votre connaissance que la prochaine réunion des membres de notre association en Assemblée générale est prévue :
Le dimanche 30 septembre 2018 de 09h00 à 11h00 à la Section locale Béthel (Capesterre Belle-Eau).
Cette assemblée, à laquelle nous vous prions d’assister, délibérera sur l’ordre du jour suivant :
1. Rapport financier du Trésorier ;
2. Questions diverses.
Pour une participation effective à cette assemblée, nous vous prions de bien vouloir prendre connaissance des Statuts de l’association. Si vous n’en disposez pas, nous vous prions de vous rapprocher du Secrétariat du Centre afin d’en obtenir un exemplaire.
Nous vous rappelons que :
 Vous devez être à jour de votre cotisation annuelle pour pouvoir prendre part au vote ;
 Au cas où vous ne pourriez pas assister personnellement à la réunion, vous avez la possibilité de vous faire représenter par un autre membre qui devra être à jour de sa cotisation annuelle et être muni d’un pouvoir régulier, et ce conformément aux dispositions de l’article 15-7 des Statuts ;
 Un membre ne peut disposer que d’un seul pouvoir ;
 Les questions diverses doivent nous être envoyées par écrit, une semaine avant la date de l’Assemblée générale ordinaire, soit au plus tard le 21 septembre 2018.
Veuillez agréer, Cher(e) membre, nos salutations distinguées.

Dr Frantz AGIS
Président

A Porto Rico, les Éclaireurs remportent le concours national du programme d’été de robotique

13 septembre 2018 | Guaynabo, Porto Rico | David Sebastian / DIA

Un groupe d’Éclaireurs de Porto Rico a remporté un programme national d’été en robotique après avoir affronté une douzaine d’autres groupes de l’île le mois dernier. Suite à sa victoire sur l’ile, l’équipe de sept membres, composée de jeunes Adventistes du Septième Jour a participé à la finale du programme de la Station Spatiale Internationale qui s’est tenu à Guaynabo, à Porto Rico, le mois dernier.

Robogen, l’équipe d’Éclaireurs qui a gagné, a participé part au Programme d’Été Zero Robotics pour les Collèges qui suit un programme STEM de cinq semaines qui initie les élèves du collège à la programmation informatique, à la robotique et à l’ingénierie spatiale et leur propose une expérience pratique de programmation avec SPHERES, acronyme en anglais pour Synchronisé, Position, Tenir, Engager, Réorienter, Satellites Expérimentaux. Le programme d’été est proposé par le biais d’un partenariat entre le Laboratoire des Systèmes Spatiaux MIA, le Centre d’Apprentissage de l’Innovation, et Sciences de Vol Aurora. Il est sponsorisé par la NASA, le Centre pour l’Avancée de la Science dans l’Espace (CASIS) et la Fondation Northrup Grumman.

Pour les membres de Robogen, Exequiel Velázquez, Jeremy Sebastian, Ricardo Muñiz, Charliz Rivera, Nataly Nieto, Cheselyn Morales et Ariana Echeverría de la région nord-est de l’île, il s’agissait d’une première expérience qui donnait un sentiment d’accomplissement.

Evelyn Santiago, directrice du camp de l’Équipe Robogen, a indiqué que l’équipe s’était entraînée dur pendant des semaines et avait atteint un niveau de reconnaissance pour l’église.

« C’est un événement historique car c’est la première fois que Porto Rico participe à la compétition et aussi la première fois qu’un Club d’Éclaireurs Adventiste participe à une compétition de robotique nationale et internationale comme celle-ci, » a déclaré Evelyn Santiago.

Evelyn Santiago, avec son mari Nelson Morales, tous deux Adventistes du Septième Jour, étaient instructeurs de l’Équipe Robogen. Ils ont entendu parler du programme, ont reçu confirmation des organisateurs que le programme n’aurait pas lieu un samedi et ont inscrit un groupe et l’ont ouvert à tout membre d’un club des Éclaireurs qui souhaitait participer.

D’après Nelson Morales, qui est ingénieur en mécanique, il s’agissait d’une formidable opportunité qui ne pouvait être ignorée. « L’objectif du camp était d’enseigner aux enfants à programmer ces sphères robotiques dans l’espace et à enrichir leurs connaissances scientifiques, et aussi de les préparer à participer à des compétitions nationales et internationales, » a déclaré Nelson Morales.

Les élèves créent, modifient, enregistrent et stimulent des projets en ligne en utilisant un éditeur graphique pour écrire un code, puis simulent leurs programmes immédiatement et voient les résultats en utilisant une simulation.

L’Équipe Robogen a représenté Porto Rico dans la compétition internationale qui consistait à entrer en contact avec deux astronautes de la NASA qui se trouvaient dans la Station Spatiale Internationale et qui jugeaient le projet. L’équipe Robogen a pu voir les sphères opérer dans l’espace via un flux en direct de la Station Spatiale Internationale tandis que les astronautes de la NASA utilisaient leur codage dans deux sphères robotiques et faisaient des commentaires en temps réel.

Traduction: Patrick Luciathe

Une nouvelle structure Adventiste au Salvador offrira un hébergement aux familles

11 septembre 2018 | San Salvador, El Salvador | Gamaliel Guerra / DIA

Un nouvel établissement récemment achevé par une église Adventiste du Septième Jour locale au Salvador offrira un hébergement pour la nuit aux parents, alors qu’ils attendent leurs enfants pendant leur hospitalisation dans un hôpital voisin dans la capitale, San Salvador.

Des dizaines de membres d’Églises et de membres de la communauté ont récemment participé à la cérémonie d’inauguration de la structure d’hébergement Adventiste de Miramonte et ont dévoilé des plans visant à venir en aide à des dizaines de familles qui font un long trajet pour emmener leurs enfants à l’Hôpital National pour Enfants Benjamin Bloom. L’hôpital est le seul hôpital pédiatrique du pays à aider les familles à faible revenu au Salvador.

Structure d’hébergement Adventiste de Miramonte

Le nouvel établissement offrira aux parents un abri sûr, propre et temporaire, ainsi que quelques repas, des services de culte quotidiens, et bien plus ont indiqué les dirigeants de l’Église.

Dr Franklin Vazquez, M.D., directeur de l’unité d’oncologie de l’Hôpital National pour Enfants Benjamin Bloom, a félicité l’église pour cette initiative.

« Au cours de mes années de travail, je n’ai pas vu de structure d’hébergement comme celui-ci, mettant en avant les deux éléments clés qui devraient caractériser un tel établissement : des soins prodigués à tout le monde sur une base d’égalité et avec passion, » a déclaré Dr Vázquez.

Les dirigeants de l’Église dévoilent une plaque du nouvel établissement d’hébergement Adventiste lors de la cérémonie d’inauguration. Photo de Facebook

L’établissement est composé de deux maisons comprenant un espace pour enfants, une chapelle pour la prière, une salle de réception, des salles de bain pour hommes et pour femmes comprenant avec deux douches et trois cabines chacune, une cuisine et une salle à manger, une salle pour une famille ayant des besoins spéciaux, deux salles contenant chacune des toilettes et destinées respectivement aux hommes et aux femmes. L’établissement peut accueillir 30 personnes et un bébé.

David Gómez, ancien de l’église Adventiste de Miramonte, a raconté comment le projet a été conçu et réalisé par la fidèle congrégation qui a donné des fonds et où tous ont travaillé ensemble pour que la structure soit achevée.

Début du projet

Elena del Carmen Cabrera, membre d’église, a fait don d’une maison à l’Église Adventiste dans l’espoir qu’elle pourrait être utilisée pour venir en aide à ceux qui sont dans le besoin, a dit David Gomez.

Les membres de l’église Adventiste de Miramonte, à proximité, ont vu comment les parents dormaient sur des cartons par terre à l’extérieur de l’hôpital de jour et de nuit et ont commencé à leur distribuer des repas et des vêtements et peu de temps après ont commencé à financer le projet de réaménager la maison en 2016 et ensuite d’aider à la construction d’une extension de deux étages pour l’établissement.

Des lits superposés sont installés dans l’une des deux salles qui hébergeront les parents, les hommes et les femmes séparément, pendant qu’ils attendent la fin des procédures médicales de leurs enfants à l’hôpital pédiatrique voisin. Photo de Fabricio Rivera

« La congrégation Adventiste a déployé beaucoup d’efforts pour procéder à la rénovation de la maison afin qu’elle devienne un établissement d’hébergement adéquat, » a déclaré David Gómez. Les dimanches ont été utilisés pour casser les murs, nettoyer, peindre et plus encore, a- t-il dit.

« C’est une belle congrégation, belle par son charisme, sa vision, son désir d’aider les autres et d’atteindre les autres et de montrer le visage humain de Jésus, » a dit David Gómez.

Les membres d’église ont récolté des fonds pour couvrir les dépenses et la fédération locale a également contribué au financement du projet.

Les dirigeants de l’union et de la Division Inter Américaine ont également contribué au financement du projet, ont indiqué les dirigeants de l’église.

De plus, World Vision au Salvador, une organisation Chrétienne apportant une aide humanitaire, qui fonctionne depuis plus de 45 ans au Salvador, a donné des meubles.

Soutien financier

Pasteur Luis Aguillón, secrétaire exécutif de l’Église Adventiste au Salvador, a applaudi la vision et les efforts de la congrégation Adventiste et l’a encouragée à poursuivre la tâche à accomplir.

La salle de la chapelle dans l’établissement d’hébergement sera utilisée pour le culte du matin et les services de prière. Photo de Fabricio Rivera

« Il y a beaucoup d’autres choses à faire à partir de maintenant, mais ce travail a commencé et si Dieu a pourvu, alors nous devrions aider non seulement une personne, mais plusieurs personnes, peu importe d’où elles viennent, » a déclaré pasteur Aguillón.

La structure d’hébergement travaille en étroite collaboration avec l’hôpital pour recevoir les parents nécessiteux qui ont besoin d’un abri. Les congrégations Adventistes se sont engagées à donner de la nourriture et des vêtements en fonction des besoins de ceux qui utilisent la structure d’hébergement.

Les membres de l’église Adventiste de Miramonte superviseront la gestion de la structure en partenariat avec la Fédération Métropolitaine au Salvador pour les dépenses liées aux charges, à l’entretien, aux ressources humaines, aux services de culte et plus, ont déclaré les dirigeants de l’Église.

Les plans incluent également la mise en contact des familles qui utilisent la structure d’hébergement Adventiste avec les congrégations Adventistes locales quand elles rentrent chez elles si elles le souhaitent, ont déclaré les responsables de l’Église.

Les dirigeants de l’Église prévoient d’étendre les services dans la structure dans les mois à venir, selon la disponibilité des fonds.

Fabricio Rivera a contribué à la rédaction de cet article

Traduction: Patrick Luciathe

Une congrégation organise des services hebdomadaires en plein air pour entrer en contact avec la communauté

Partout dans le monde, beaucoup de nouvelles congrégations Adventistes du Septième Jour n’ont pas d’autre choix que de se réunir en plein air tout en récoltant des fonds au fil du temps, pour construire un lieu de culte. Dans le sud du Brésil, cependant, un groupe Adventiste du Septième Jour récemment formé a choisi de tenir ses services de culte hebdomadaires dans un parc de la ville.

La congrégation Adventiste du Septième Jour de Vila Moema à Tubarão, Santa Catarina, au Brésil, espère que cette décision l’aidera à mieux établir des contacts avec la communauté.

Une Église à Ciel Ouvert

Il est 9h30. Les premières personnes arrivent avec leurs chaises pliantes dans l’unique parc municipal du quartier de Vila Moema à Tubarão, une ville de 100000 habitants. Certains apportent des chaises supplémentaires au cas où un passant se sentirait attiré par le groupe et déciderait de rester.

La réunion commence à 10h00. Un observateur pourrait penser qu’il s’agit d’un grand pique-nique, d’un club de lecture ou de quelque chose de similaire. Cependant, c’est un service de culte de la congrégation Adventiste du Septième Jour locale.

Cela fait trois mois en 2018 que les membres se réunissent à ce même endroit. Et ils n’ont jamais eu à annuler en raison de la météo. « Il n’a jamais plu pendant le service, » a dit Deyse Galarz, une participante. « Parfois, la météo annonce de la pluie, mais le temps change juste à temps. D’autres fois, il y a une légère pluie tôt le matin, mais elle s’arrête avant l’heure de notre culte. »

Alors que le nouveau groupe cherche un lieu de réunion à louer sur le long terme, il continue à adorer dans un lieu qu’il juge convenable. « Les membres m’ont dit qu’ils voulaient être pertinents et connus dans leur quartier avant même d’avoir un lieu de culte permanent, » explique Maurício Sales, le pasteur local. « Ils voulaient eux-mêmes être l’église. »

Le Débuts du Groupe

Au début de l’année 2018, environ 20 membres de l’église Adventiste du Septième Jour Centrale à Tubarão ont décidé d’implanter une nouvelle congrégation dans un quartier de la ville en commençant par établir un Centre d’Influence.

« Le groupe a adhéré à l’idée et nous avons proposé la formation, » a dit pasteur Sales. « Ils ont suivi une série de 16 études sur le royaume de Dieu et sur la façon de devenir une église pertinente et tournée vers l’extérieur. »

Dès que le groupe a été formé, les membres ont décidé de chercher un lieu à louer, a dit pasteur Sales. Ils étaient tellement désireux de prêcher, cependant, qu’ils ont décidé de commencer à se réunir tout de suite dans le parc de la ville, qui est situé en face du centre communautaire local.

Une Congrégation à Vocation Communautaire

Le groupe de l’église est le fruit du travail d’un petit groupe de l’église mère qui s’est multiplié et compte maintenant 38 membres. La moitié d’entre eux sont soit des personnes qui découvrent les enseignements Adventistes ou des personnes qui avaient quitté l’église et ont décidé de revenir. Une vingtaine d’entre eux fréquentent régulièrement les services de culte tenus dans le parc de la ville.

« Nous nous réunissons ici pour commencer à être une bénédiction pour ce quartier, » a déclaré Deyse Galarz. « Le matin, nous avons notre service de culte et l’après-midi, nous participons aux activités missionnaires et au service communautaire. »

Deyse Galarz dit que l’initiative s’avère être un succès. « Nous avons eu des jours où des sans-abris sont venus et sont restés avec nous pour le culte, » a-t-elle dit. « Une autre fois, un homme d’affaires local nous a vus lire la Bible et a décidé de participer. »

L’objectif à long terme, a déclaré Deyse Galarz, est de louer un lieu permanent pour offrir des cours de cuisine saine, organiser des expos santé et proposer des initiatives tournées vers le social. En tout cas, reconnaît-elle, la décision de se réunir en plein air a consolidé la congrégation naissante.

« Il est impressionnant [de voir] que la fraternité du groupe ainsi que son sens de la mission ont considérablement augmenté au fil des semaines, » a déclaré pasteur Sales. « C’est une preuve claire que lorsque nous nous impliquons dans l’église, notre communion avec Dieu augmente également. »

Traduction: Patrick Luciathe

En Jamaïque, les Adventistes invités à se concentrer sur la mission de l’Église en dépit des distractions

10 septembre 2018 | Mandeville, Manchester, Jamaïque | Nigel Coke / DIA

Le président de l’Église Adventiste en Jamaïque, pasteur Everett Brown, a invité les dirigeants nouvellement mis en place dans la région du Nord-Est de la Jamaïque à faire de la communauté et des personnes l’objet principal de la mission de l’église.

Cette invitation lancée par le dirigeant Adventiste intervient dans le contexte d’une récente vague de meurtres commis contre des femmes et des enfants dans le pays.

« Afin de rester pertinente et fidèle à la mission, l’église doit s’identifier aux besoins des gens, » a déclaré pasteur Brown lors du discours qu’il a tenu le samedi 8 septembre 2018 aux nouveaux dirigeants à l’église Adventiste de Port Maria, à St. Mary. « Vous sentir personnellement concerné par la douleur et le chagrin que connait la communauté dans laquelle vous servez fait partie intégrante de votre mission. »

Pasteur Brown a déclaré que dans le cadre de la poursuite de la mission, les dirigeants acceptent la responsabilité de prendre soin des malades, des pauvres, des personnes socialement défavorisées et des personnes vulnérables dans la société.

Pasteur Adlai Blythe, président de la Fédération du Nord-Est de la Jamaïque, signe l’Engagement du Leadership lors du Service d’Installation des dirigeants et responsables nouvellement élus à l’église Adventiste de Port Maria à St. Mary. Apparaissent aussi sur la photo (de gauche à droite) Mlle Sasheena Thompson, trésorière ; Pasteur Danielo Daniels, secrétaire exécutif, pasteur Everett Brown, président de l’Église Adventiste en Jamaïque et pasteur Bancroft Barwise, trésorier de l’Église Adventiste en Jamaïque. Photo de Nigel Coke

« Vous êtes placés ici pour responsabiliser et diriger une église afin qu’elle accomplisse la mission alors que la violence à l’égard des femmes et des enfants prend de l’ampleur, vous êtes appelés à faire une différence alors que le trafic d’êtres humains, les meurtres et toutes les formes de pratiques de corruption continuent, et aussi à considérer notre développement spirituel et national en tant que nation. Répondre aux besoins spirituels, sociaux et physiques des gens est l’affaire de l’église. »

L’objectif de l’Église est de changer et de transformer des vies, a déclaré Everett Brown. « Dans ce contexte, l’église est comme un hôpital accueillant des personnes malades du péché et provenant de toutes les couches de la société. Notre objectif est de conduire tout le monde à Jésus, sans rejeter quiconque. »

Bien que n’y faisant pas directement référence, les commentaires de pasteur Brown intervenaient suite au suicide présumé du diacre Adventiste âgé de 59 ans, Linton Stephenson, de Mandeville, à Manchester, qui était recherché pour le meurtre récent de Khyhymn Campbell, 25 ans.

« Nous ne devons pas abandonner les gens qui ont besoin de guérison et de salut, nous ne devons pas nous retirer des activités liées à la mission parce que certains de nos dirigeants et de nos membres se sont détournés de Dieu et de l’église, » a dit pasteur Brown.

Pasteur Brown a poursuivi en disant que l’église d’aujourd’hui n’est pas parfaite et ne reflétera pas parfaitement dans sa totalité la puissance de l’évangile. « Mais un jour, l’église militante deviendra l’église triomphante, l’épouse irréprochable du Christ. »

Les dirigeants de l’Église font une prière de consécration pour les nouveaux responsables de la Fédération du Nord-Est de la Jamaïque. Photo de Nigel Coke

Linton Stephenson, un diacre de l’église Adventiste du Septième Jour de Mandeville à Manchester, était en liberté conditionnelle après avoir été libéré de prison où il purgeait une peine suite à une condamnation pour meurtre, selon les rapports de police. Il était également recherché pour possession illégale d’arme à feu.

Un jour avant que Linton Stephenson ne soit retrouvé mort la semaine dernière, le pasteur Brown avait condamné le meurtre présumé et avait demandé aux individus impliqués de se rendre à la police.

« L’église d’aujourd’hui ne doit pas être jugée ou définie par son incapacité à changer et à transformer tout le monde, » a déclaré pasteur Everett Brown. « L’église de Dieu, l’église physique, est un chantier en progrès ; un jour, Son œuvre de transformation des vies sera achevé ; La mission ici-bas s’achèvera et l’église, l’épouse du Christ, se lèvera pour rencontrer Jésus. »

Pasteur Brown a déclaré que le meilleur moment de l’église est lorsqu’elle avance avec courage dans la puissance et la force du Dieu Tout-Puissant. « Ne permettons pas à nos échecs du passé ou aux critiques injustifiées qui visent l’église de nous détourner et de nous pousser à perdre de vue notre objectif et de diluer notre message et contrarier la mission, » a ajouté pasteur Brown.

Traduction: Patrick Luciathe

Des enfants russes accueillent « Oncle Ted » Wilson dans une école pour besoins spéciaux

Des enfants russes ont accueilli « Oncle Ted » avec le traditionnel pain et le sel, de la musique et des cartes de vœux faites à la main. Ted N.C. Wilson, président de l’Église Adventiste du Septième Jour au niveau mondial, a visité leur école d’avant-garde pour besoins spéciaux dans le sud de la Russie.

Ted Wilson, visiblement impressionné, a remercié l’École Rostok (Tendre Plante) et sa fondatrice et directrice âgée de 65 ans, Lyudmila Verlan, pour son action auprès de plus de 300 enfants atteints d’autisme, de paralysie cérébrale, de trisomie et d’autres maladies dans la ville de Krasnodar au cours des cinq dernières années.

« C’est l’un des projets les plus uniques que j’ai visités depuis longtemps et mon cœur est touché, » a-t-il déclaré.

L’École Rostok, qui a initialement ouvert avec une petite salle de classe et cinq étudiants, compte désormais deux sites et 47 enfants, dont 40 ayant des besoins spéciaux. Les dirigeants de l’Église ont invité Lyudmila Verlan à ouvrir une troisième école dans un centre communautaire qui devrait ouvrir à la fin de l’année 2018.

Ted N.C. Wilson lit une carte de vœux qui dit : « Que Dieu vous bénisse, cher Oncle Ted. » Photo d’Andrew McChesney / Mission Adventiste

Lyudmila Verlan, veuve d’un ancien président de fédération, a fondé l’École Rostok après qu’une de ses petites-filles soit née avec une paralysie cérébrale, un trouble neurologique qui affecte le mouvement et la motricité. Son programme centré sur le Christ est le seul programme du genre en Russie, à travers lequel les enfants ayant des besoins spéciaux peuvent faire face à la négligence à la maison et à une aide minimale de l’État.

Lyudmila Verlan, avec un large sourire, a parlé de la joie de voir des enfants – et leurs parents – grandir en Jésus.

« Beaucoup de parents sont en colère au début lorsqu’ils amènent leurs enfants ici, » a-t-elle dit. « Mais quand ils réalisent que nous aimons les enfants, cela adoucit leur cœur. Plusieurs disent maintenant : « Dieu soit loué du fait que nous ayons l’Église Adventiste dans notre ville ! »

Accueillir Avec du Pain

Lyudmila Verlan, accompagnée de plusieurs enfants et membres du personnel, a salué Ted Wilson le 2 septembre devant l’École principale de Rostok avec un petit bol de sel blanc et une énorme miche de pain brunie au four ornée de feuilles et de fleurs brunes. Ted Wilson, suivant la coutume russe, a pris un morceau de pain, l’a trempé dans le sel avant de le manger.

Mikhail Kaminskiy, deuxième à gauche, président de la division Eurasienne, explique à Ted N.C. Wilson, à gauche, les graphiques sur le mur dans une salle de classe de Rostok. Photo d’Andrew McChesney / Mission Adventiste

Un petit garçon, qui a approché son nez tout près du pain en le reniflant avec envie, a tout de suite demandé à manger un morceau de la croûte. Lyudmila Verlan a expliqué que le garçon n’avait que récemment commencé à parler après son arrivée à l’école, en colère et renfermé cinq mois plus tôt.

A l’intérieur de l’école, Lyudmila Verlan a accompagné Ted Wilson et d’autres dirigeants de l’Église dans une visite des salles de classe, du hall des sports et d’une salle d’attente où les parents peuvent lire de la littérature Adventiste avant de récupérer leurs enfants.

Une mère a ramené de la littérature à la maison et est restée éveillée toute la nuit pour la lire, la retournant le matin, a déclaré Lyudmila Verlan.

« Elle a dit : ‘désolée de l’avoir prise,’ » a dit Lyudmila Verlan. ‘J’ai répondu : gardez-la !’ »

Dans une grande pièce, les enfants ont interprété un chant, ont joué du violon et des clochettes à main, et ont remis à Ted Wilson une carte de vœux adressée à « Oncle Ted. »

« Que Dieu vous bénisse, cher Oncle Ted, » disait la carte en anglais. Elle a été signée « Les Enfants de Rostok. »

Lyudmila Verlan, directrice de l’École Rostok, montre la littérature Adventiste disponible pour les parents dans la salle d’attente. Photo d’Andrew McChesney / Mission Adventiste

Ted Wilson a déclaré qu’il était honoré d’être appelé « Oncle Ted » et accueilli dans leur famille.

Se tournant vers Lyudmila Verlan et les enseignants, il a ajouté : « Chaque âme est importante. Dieu vous a amenés à faire le mile de plus et à découvrir les talents et le fonctionnement des enfants qui ont des besoins spéciaux. Vous faites un travail merveilleux. C’est extrêmement proche du cœur de Dieu.

Modèle pour les Écoles Adventistes

C’est une entité privée qui possède et gère les écoles de Lyudmila Verlan, et les dépenses mensuelles sont principalement couvertes par un seul donateur.

Plusieurs enfants ayant des besoins spéciaux reçoivent un enseignement dans les écoles Adventistes des villes russes de Riazan et de Tula. Mais il n’y a pas d’école pour enfants à besoins spéciaux parmi les 45 écoles que possède l’Église sur le territoire de la Division Eurasienne, qui comprend la Russie et de nombreuses autres anciennes républiques Soviétiques, a déclaré le président de la division, Mikhail Kaminskiy.

« L’Église aimerait profiter de l’expérience de Lyudmila Verlan, » a déclaré Mikhail Kaminskiy, qui accompagnait Ted Wilson lors de la tournée. « Elle a beaucoup de succès. »

Ted N.C. Wilson, au centre, visite un futur centre communautaire où une troisième école Rostok ouvrira plus tard en 2018 à Krasnodar. Mikhail Kaminskiy, à gauche, président de la Division Eurasienne, figurent également sur la photo : Vladimir Krupskyi, deuxième à partir de la gauche, président de l’Union Mission du Caucase ; et Andrew Kachalaba, deuxième à partir de la droite, président de la Fédération de Kubano-Chernomorskaya. Andrew McChesney / Mission Adventiste

Vladimir Krupskyi, président de l’Union Mission du Caucase, dont le territoire comprend Krasnodar, était lui aussi admiratif devant les résultats obtenus par Lyudmila Verlan.

« Elle a pris des enfants que même le gouvernement a eu du mal à aider et a obtenu des résultats incroyables, » a-t-il déclaré.

Andrew Kachalaba, président de la Fédération locale de Kubano-Tchernomorskaya, a guidé Ted Wilson et les autres dirigeants de l’Église à travers le futur centre communautaire où Lyudmila Verlan a été invitée à ouvrir une troisième école.

« Un tiers de ce futur centre d’influence sera attribué à Lyudmila Verlan pour en faire un centre d’apprentissage, » a déclaré Andrew Kachalaba.

Le grand espace acheté il y a quelques semaines est situé dans un sous-sol et se trouve sous un salon de beauté et une salle de billard et doit encore être équipé de murs, de sols et de matériel. Le centre communautaire disposera également d’un magasin d’aliments diététiques, d’un centre de massage et d’un salon de beauté.

Ted Wilson – qui effectue une visite pastorale d’une semaine dans le sud de la Russie pour encourager les pasteurs et les autres membres d’église lors d’une conférence biblique et dans d’autres programmes – a présenté l’École Rostok comme un exemple pour tous les Adventistes. Dans un sermon présenté le soir du 2 septembre dans une église Adventiste du Septième Jour remplie à Krasnodar, il a dit : « C’est le ministère de Jésus – aider les enfants à venir au pied de la croix, en particulier les enfants que beaucoup de personnes ne savent comment aider. ”

Traduction: Patrick Luciathe

Département Famille : Programmes des Aînés du sabbat 6 octobre et du dimanche 16 décembre 2018

Nous avons le plaisir de vous communiquer des informations et documents concernant les prochains programmes des Aînés.

EDS du 6 octobre 2018 : Cliquez ici

Sermon du 6 octobre 2018 : Cliquez ici

Préparation de la « Journée d’allégresse » du 16 décembre 2018 : Cliquez ici

Ecole Du Sabbat : Bulletin Missionnaire du sabbat 15 septembre 2018

Nous sommes heureux de mettre à votre disposition le bulletin missionnaire en vidéo du sabbat 15 septembre 2018. Nous vous rappelons cependant que les vidéos ne sont pas identiques aux sujets que vous avez dans le magazine (en papier) habituel. Cependant, les vidéos présentent des reportages qui sont en rapport avec la Division retenue pour l’offrande du 13ème sabbat. Ce trimestre l’offrande concerne la Division Asie Pacifique Nord.

Les vidéos sont disponibles chaque mercredi après-midi. 

1) Si votre section locale possède une connexion internet, vous pouvez utiliser la version youtube directement

2) Si votre section locale n’a pas de connexion internet, nous vous invitons à télécharger chez vous, à l’avance, le bulletin missionnaire.

ATTENTION ! Le fichier a une durée de validité

Image de prévisualisation YouTube

Pour télécharger le bulletin missionnaire du sabbat 15 septembre 2018 : Cliquez ici

**************************************************************

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 8 septembre 2018

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 1 septembre 2018

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 25 août 2018

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 18 août

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 11 août 2018

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 04 août 2018

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat  28 juillet 2018

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin Missionnaire du sabbat 21 juillet 2018

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin missionnaire du sabbat 14 juillet 2018

Image de prévisualisation YouTube

Bulletin missionnaire du sabbat 07 juillet 2018

Jeunesse : Informations concernant le « Boom Biblique » 2018

Nous avons le plaisir de vous communiquer les dates des différentes finales relatives au « Boom Biblique » 2018 de la jeunesse adventiste au niveau local, secteur, fédéral, et UAGF.

Ecole Du Sabbat 3T 2018 – Le livre des Actes – Leçon 11

Pour télécharger le manuel de l’EDS adultes du 3ème trimestre 2018 cliquez ici ou sur l’image

Le plan de la leçon N°11 « Arrestation à Jérusalem » est disponible. En attendant, nous vous souhaitons une étude personnelle et/ou collective fructueuse à l’aide du manuel EDS que vous pouvez télécharger. Chers pasteurs, anciens et moniteurs/monitrices de l’Ecole Du Sabbat (Adultes)

Pour télécharger la leçon N°11 : cliquez ici

Pour télécharger la leçon N°11 A5 : cliquez ici

Image de prévisualisation YouTube

Semaine de la santé du 22 au 29 septembre 2018

Nous avons la joie de mettre à votre disposition le programme de la semaine santé préparé par l’UAGF avec la collaboration de Lucile DUHAMEL- MARIVAL, Docteur en Pharmacie.

Associés à l’initiative de la Division Inter-Américaine:  « 2018 l’année de l’enfant et de l’adolescent », nous visons aussi à renforcer les valeurs chrétiennes, à encourager les enfants et les jeunes à étudier et à vivre les principes du message de santé promus par l’Eglise Adventiste du Septième Jour.

C’est pour nous l’occasion de rappeler aux  parents, que prendre soin de la santé de leurs enfants est l’un des plus importants aspects de leur mission.

Lucie Marival

Responsable du Ministère de la Santé UAGF.

DOCUMENTS A TÉLÉCHARGER

Sujet de samedi 22 septembre : Cliquez ici

Sujet de dimanche 23 septembre : Cliquez ici

Sujet de mercredi 26 septembre : Cliquez ici

Sujet de samedi 29 septembre : Cliquez ici

Défi santé en 8 jours : Cliquez ici

Convention relative aux droits de l’enfant : Cliquez ici.

Global Adventist Internet Network à Séoul du 8 au 13 août 2018 – Interview de Pasteur Ted Wilson

Dans le cadre de « GAIN » et du congrès des Missionnaires à Séoul, Fatie Blocail (directrice de RVM) a croisé la route de pasteur Ted Wilson (Président de la Conférence Générale des Adventistes du 7ème Jour) et n’a pas hésité a lui poser quelques questions. Pasteur Ted Wilson s’exprime dans la langue de Molière. (Images et prise de son : Jérémie Ravillon)

Image de prévisualisation YouTube

Du 08 au 13 Août 2018, deux événements majeurs ( congrès international des missions, organisé par la Division Asie du Nord-Pacifique (4000 participants), c’est un événement qui se déroule en tandem avec Gain 2018 (254 participants, 40 nations).
Les deux temps forts se déroulent à Séoul en Corée du Sud au Kintex.

L’Eglise adventiste du 7ème Jour de la Guadeloupe est représentée par Jessie BLOCAIL (Directrice de RVM) et Jérémie RAVILLON (Responsable bénévole du service « Production »).

En Corée, 4000 missionnaires invités à aller de l’avant

Avec une cérémonie soigneusement organisée et combinant technologie de pointe, messages touchants et performances musicales de premier ordre, les dirigeants Adventistes du Septième Jour dans la Division de l’Asie Pacifique Nord (NSD) ont déclaré officiellement ouverte le 8 août, l’édition 2018 du Congrès International de la Mission qui se tient à Goyang, en République de Corée. Le programme organisé pour toute la région a réuni environ 4000 membres d’église de tous âges, motivés par un esprit missionnaire, dans l’immense Centre International d’Exhibition et de Convention de Corée (KINTEX) pour quatre jours de formation, d’action missionnaire et de témoignage.

La plupart des personnes participant au programme vivent et servent dans l’un des pays et territoires de la NSD parmi lesquels on compte la Corée du Nord, la Corée du Sud, la Chine, Hong Kong, le Japon, Macao, la Mongolie et Taïwan. Quelques personnes représentaient d’autres champs de l’Église, ainsi que le siège de l’Église Adventiste mondiale à Silver Spring, dans le Maryland, aux États-Unis.

« Nous considérons comme un privilège de participer à ce Congrès sur la Mission, » a déclaré le secrétaire exécutif de l’Église Adventiste, G. T. Ng, au nom des dirigeants de l’Église mondiale. « L’Église Adventiste mondiale apprécie le fait que la NSD soit très attachée à la mission. »

Le président de l’Église Adventiste, Ted Wilson, qui arrivera en République de Corée le 10 août, a envoyé un message vidéo préenregistré présentant des salutations. « [Le Congrès sur la Mission] est l’occasion d’acquérir de nouvelles compétences, de nouvelles manières de proclamer les messages des trois anges, » a-t-il déclaré. « Quelle opportunité avons-nous de toucher les autres pour Son royaume ! »

Histoire avec un Rebondissement

La cérémonie d’ouverture de 120 minutes a débuté par un passage en revue chorégraphié des débuts de la mission dans la région. La présentation, qui comprenait des récitatifs de style oratorio, de la musique instrumentale traditionnelle et des effets spéciaux, racontait l’histoire des pionniers Adventistes du Septième Jour dans cette partie de l’Asie.

Le Secrétaire Exécutif de l’Église Adventiste mondiale, G.T. Ng présente le sermon d’ouverture de l’édition 2018 du Congrès International sur la Mission de la NSD organisé en Corée du Sud. Photo de Adventist Review

Il y a exactement 130 ans, en 1888, le premier missionnaire autonome, Abram La Rue, est arrivé en Chine. Il est considéré comme le premier à avoir porté le message du Second Avènement à cette nation. Certaines des personnes formées par Abram La Rue sont devenues plus tard des missionnaires dans d’autres pays asiatiques, dont le Japon et la Corée.

La mission est difficile et demande un engagement sur le long terme, c’est ce qui a été souligné dans un texte en cinq langues qui défilait sur l’écran principal. « Le nombre d’âmes gagnées [par Abram La Rue] après huit ans de ministère : zéro », a déclaré un narrateur en voix off. « Mais il a persévéré et finalement, il a réussi. »

Des Missionnaires en Marche

Un défilé à travers la salle jusqu’à la scène principale a permis de voir des représentants des différents champs, y compris des dirigeants de l’Église mondiale et de la NSD. Les leaders et autres représentants participant à la parade portaient des tenues traditionnelles, y compris plusieurs costumes différents venant de la même région. Le président de la Fédération de Taiwan (TWC), Noah Lai, a expliqué : « Nos tenues sont différentes car nous avons des tribus différentes, des cultures différentes. Nous avons beaucoup de défis à relever pour proclamer l’évangile. » Le territoire de la TWC a été officiellement organisé il y a cinq ans après avoir fait partie d’une plus grande région ecclésiale.

A la tête de la délégation de Hong Kong, se trouvait le président de l’Union Mission de Chine, Robert Folkenberg Jr. « En tant que représentant de l’Union Chinoise, j’aimerais souhaiter une chaleureuse bienvenue à tous les participants, » a-t-il déclaré en chinois. « Après ce Congrès sur la Mission, j’espère que tout ce que vous partagerez après l’avoir reçu de ce programme nous aidera à être ensemble, unis comme un seul. »

Le président de l’Union de Fédérations du Japon (JUC), Matsumi Shimada, a salué l’assemblée au nom de la délégation japonaise forte de 311 personnes. « Il y a sept ans, il y a eu un énorme tsunami au Japon, » a-t-il déclaré. « Au cours des quatre prochains jours, nous allons vivre un tsunami ici – les bénédictions du Saint Esprit pour que nous rentrions chez nous et proclamions le message avec puissance. »

Salutations et Temps Forts

La délégation de la Mongolie, avec ses 101 membres, a été l’un des temps forts de la parade d’introduction. Le président de la mission, Yo Han Kim, a raconté qu’il y a exactement 25 ans, le premier converti Adventiste du Septième Jour a été baptisé en Mongolie par le président de l’Église Adventiste mondiale de l’époque, Robert Folkenberg Sr.

À la surprise de l’auditoire, Yo Han Kim a annoncé : « Les deux premiers Adventistes et missionnaires en Mongolie sont avec nous ce soir. » Une seconde plus tard, deux femmes se sont avancées. Elles ont été accueillies par un tonnerre d’applaudissements.

Hwang Chung Kwang, président de l’Union de Fédérations de Corée (KUC), qui accueille le congrès, a également souhaité la bienvenue à l’assemblée, en invitant les participants à prendre conscience de l’importance du programme. « Ce Congrès sur la Mission doit être un tremplin pour proclamer l’évangile, avec la bénédiction de Dieu. »

Après la lecture d’une Déclaration Officielle d’Ouverture et d’un Engagement Spécial envers la Mission, le président de la NSD, Si Young Kim, a rappelé aux participants la raison d’être du programme. « C’est un festival destiné à rappeler comment Dieu nous a conduits jusqu’ici et comment il a œuvré miraculeusement dans le champ missionnaire, »

Hwang Chung Kwang a approuvé cette déclaration. « Nous écouterons des témoignages, » a-t-il déclaré. « J’espère que la grâce de Dieu nous envahisse. »

Sur un ton plus grave, Hwang Chung Kwang a alors exprimé une requête spéciale. « Nous sommes seulement à 25 kilomètres de la frontière avec la Corée du Nord, » a-t-il indiqué à l’assistance. « Continuons à prier avec ferveur pour que cette nation s’ouvre à l’évangile. »

G.T. Ng a clôturé la cérémonie lors de la soirée d’ouverture avec un appel passionné invitant les missionnaires à sortir et à trouver ceux qui ont besoin de connaître Jésus. S’appuyant sur paraboles de la brebis perdue, de la drachme perdue et du fils perdu relatées par Jésus (Luc 15), G.T. Ng a déclaré que Dieu essaie toujours de ramener les gens à Lui et que nous devrions faire de même.

« Aller à la recherche des pécheurs fait partie de la nature de Dieu, » a-t-il déclaré. « De même, la mission de l’église est d’aller chercher les perdus. »

Le Congrès International sur la Mission se poursuit jusqu’au 11 août.

Traduction: Patrick Luciathe

L’Inter Amérique ouvre un festival des missions interculturelles avec plus de 600 dirigeants laïcs

9 août 2018 | Port-of-Spain, Trinidad et Tobago | Royston Philbert / DIA

Des centaines de laïcs et de leaders Adventistes du Septième Jour dans la Caraïbe anglophone et dans tout le territoire de l’église dans la Division Inter Américaine se sont réunis pour le tout premier Festival des Missions Interculturelles afin de mieux comprendre comment atteindre les groupes multiculturels qui sont de plus en plus nombreux dans l’ensemble du vaste territoire. Ce programme historique a réuni plus de 600 personnes, des acteurs dans l’implantation d’églises ainsi que des pasteurs et des laïcs volontaires lors de la cérémonie d’ouverture historique à Port of Spain, à Trinidad.

« Nous voulons vous inviter à ne pas vous concentrer uniquement sur l’évangélisation traditionnelle, mais à apprécier la diversité de nos cultures et à partager Jésus avec ceux qui la représentent, » a déclaré pasteur Samuel Telemaque, directeur du bureau de Mission Adventiste pour l’Église en Inter Amérique et principal organisateur du programme.

La conférence de quatre jours dont le thème est « célébrer le passé, atteindre tous les peuples pour Christ, » vise à exposer les leaders au pouvoir transformateur de l’implication des laïcs dans l’évangélisation, à encourager les passionnés de l’action missionnaire à continuer à partager le Christ à travers une interaction significative et du respect pour les gens issus de tous les milieux socio-économiques et de toutes les convictions religieuses, et aussi à enseigner aux délégués comment franchir efficacement les barrières et établir des centres d’amour, d’après ce qu’a indiqué Samuel Telemaque.

Le pasteur Samuel Telemaque (au centre), directeur de Mission Adventiste pour l’Inter Amérique, ouvre la session du festival le 8 août 2018. Photo de Curtis Henry / DIA

La conférence était également l’occasion de se joindre aux plus de 500 prédicateurs laïcs du territoire de l’Union Caribéenne pour une formation dans le cadre d’un Festival des Laïcs.

« Vous êtes le plus grand et le plus précieux atout que possède l’Église pour transformer des vies, » a déclaré Dr Kern Tobias, président de l’Église Adventiste dans l’Union Caribéenne en s’adressant spécifiquement aux laïcs délégués de la région caribéenne. « Nous vous apprécions et vous remercions pour votre travail et votre sacrifice. »

L’Honorable Nyan Gadsby-Dolly, membre du Parlement et Ministre du Développement de la Communauté, de la Culture et des Arts du gouvernement de Trinidad et Tobago, a invité les délégués à explorer la diversité autour d’eux et à permettre à « l’amour inconditionnel agape » de s’épanouir là où ils se trouvent.

Des centaines de délégués venus de la Caraïbe et de toute l’Inter Amérique absorbent les sons et les images lors de la cérémonie d’ouverture à l’Université du Sud de la Caraïbe. Photo de Curtis Henry / DIA

« Pendant trop longtemps, nous avons laissé la race, la religion et les cultures freiner notre développement. Mettez de côté les étiquettes et la stigmatisation qui augmentent notre sentiment de séparation ; ne permettez jamais à la discrimination de l’emporter sur l’amour pour les gens », a déclaré Nyan Gadsby-Dolly.

Pasteur Telemaque estime que la composition diversifiée de l’Union Caribéenne a eu un impact positif sur la combinaison homogène de ces deux activités uniques. Dr Tobias a affirmé : « La réalité est que des personnes de cultures, d’ethnies et de langues différentes vivent maintenant à proximité les unes des autres.

Dans la Fédération du Guyana, l’Église évolue dans un milieu composé de nombreux groupes de populations, et par conséquent l’Église doit trouver un moyen de faire face à l’énorme défi consistant à atteindre les différents groupes pour Christ, a déclaré Kern Tobias. « C’est votre attitude qui fera la différence dans la démarche visant à atteindre ces personnes pour Christ, donc se mêler à elles peut produire des résultats exceptionnels. »

Un jeune groupe de steel pan joue lors de la cérémonie d’ouverture. Photo de Curtis Henry / DIA

« Ce que nous faisons est pour les gens et à propos des gens, » a déclaré pasteur Easton Marks, pasteur de la Fédération du Nord-Est à New York, aux États-Unis. « Une église invisible aura du mal à être une bénédiction et à exercer un ministère pour les personnes influentes et riches, dont beaucoup travaillent et résident sur le territoire de la DIA. »

Devon Carkoo, qui est un délégué de Trinidad, a déclaré avoir grandi dans une communauté hindoue. « Je ressens le besoin d’aller vers eux pour leur salut. » Devon Carkoo a obtenu cette année une licence en théologie et a déclaré qu’il était important pour lui de participer à ce festival vu l’importance d’une formation supplémentaire sur la manière de toucher les populations pour Christ.

Eliadis Fermin, originaire de l’Est du Venezuela, espère une convention qui aura un impact : « Il semble que nous aurons un excellent week-end, » a-t-il dit. « Il y a un projet d’implantation d’église au Venezuela et je suis ici pour recevoir la formation et la motivation pour relever le défi. »

Un quartet du Venezuela interprète une chanson lors de la cérémonie d’ouverture. Photo de Curtis Henry / DIA

Dieu a créé la diversité, a déclaré pasteur Télémaque. « Le besoin de recruter des missionnaires laïcs compétents, dévoués, fidèles et passionnés au sujet de la mission de l’église et qui ont le désir d’être équipés, est une chose primordiale dans notre esprit, et cette conférence approfondira l’esprit missionnaire dans le vaste territoire de cette division.

« Les participants auront l’occasion de visiter certains des sites religieux, culturels et touristiques du pays hôte, et de participer à des séminaires, des présentations et aussi d’établir des réseaux entre les membres de la délégation venue de toute l’Inter Amérique.

Le festival se poursuit jusqu’au sabbat 11 août 2018.

Pour voir la diffusion en direct du Festival des Missions Inter Culturelles de l’Inter Amérique, visitez le site webcast.interamerica.org

Traduction: Patrick Luciathe