La vérité biblique et la bonté dans la foi et la pratique

Au cours des dernières décennies, l’Église Adventiste du Septième Jour a clairement indiqué à travers des déclarations et des directives officiellement votées, sa position biblique concernant la sexualité humaine. Récemment, des questions ont été soulevées concernant les croyances et les pratiques de l’Église en ce qui concerne l’homosexualité et les questions connexes. Cette déclaration réaffirme notre position biblique et encourage une approche semblable à celle du Christ pour ce sujet délicat.

Premièrement, nous devons nous rappeler que « l’Église Adventiste du Septième Jour reconnaît que tout être humain a de la valeur aux yeux de Dieu, et nous cherchons à servir tous les hommes et les femmes dans l’esprit de Jésus. Nous croyons également que par la grâce de Dieu et par l’encouragement de la communauté religieuse, un individu peut vivre en harmonie avec les principes de la Parole de Dieu. »[
[1]

En tant qu’Adventistes du Septième Jour, nous « croyons que l’intimité sexuelle est réservée aux relations conjugales entre un homme et une femme. C’est le projet que Dieu a établi à la création…. Ce modèle hétérosexuel est confirmé à travers toutes les Ecritures. La Bible ne propose aucune disposition pour l’activité ou les relations homosexuelles. Les actes sexuels, en dehors du cadre du mariage hétérosexuel, sont interdits.”[2]

Bien que cette compréhension ne soit pas en phase avec les normes changeantes de la société, en tant qu’Adventistes du Septième Jour, nous devons établir notre foi et notre pratique uniquement sur la Parole intemporelle et immuable de Dieu, la Bible.

Nous croyons que « Le mariage a été institué par Dieu en Eden et confirmé par Jésus à être une union à vie entre un homme et une femme dans une relation d’amour, » [3] et par conséquent les « unions entre personnes de même sexe » ne sont ni bibliques ni acceptées au sein de l’Eglise Adventiste du Septième Jour.

Bien que nous comprenions que « l’homosexualité est une manifestation de la perturbation et de la déchéance dans les inclinations et les relations humaines causées par l’entrée du péché dans le monde, » nous affirmons que toute personne, indépendamment de son orientation sexuelle, est aimée de Dieu. « Nous n’approuvons pas que l’on cible un groupe quelconque pour en faire un objet de mépris et de dérision, et encore moins de maltraitance. Pourtant, la Parole de Dieu qui transcende le temps et la culture n’autorise pas un style de vie homosexuel. »
[4]

Afin de guider la mise en pratique de ces croyances, le Comité Exécutif de la Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour a voté le 8 avril 2014 les lignes directrices officielles pour « Réagir aux Attitudes Culturelles qui Changent à propos des Pratiques Homosexuelles et Autres Pratiques Sexuelles Alternatives. » [5]

Ces lignes directrices considèrent l’idéal divin de la sexualité et du mariage, et traitent de la relation de l’église avec la législation civile concernant l’homosexualité et les comportements sexuels alternatifs. Les lignes directrices affirment que « l’Église Adventiste du Septième Jour estime que l’intégralité de la Parole de Dieu constitue son autorité ultime pour la vérité, la doctrine et le mode de vie…. » [6]

Une section clé de ce document, « Les Libertés Morales et Religieuses de l’Église, » déclare:

L’Église Adventiste du Septième Jour encouragera toutes ses congrégations, ses employés, les responsables de ministère, ses organisations et entités, à faire respecter les enseignements de l’église et les pratiques religieuses chez les membres d’église, dans les différents emplois, dans l’éducation, dans les cérémonies de mariage, y compris dans le fait d’officier dans une cérémonie de mariage. Ces enseignements et pratiques religieuses, établis sur les instructions de la Bible concernant la sexualité humaine, s’appliquent de manière égale aux relations hétérosexuelles et homosexuelles. Maintenir le statut de membre de personnes qui adoptent des comportements sexuels incompatibles avec les enseignements bibliques n’est pas en accord avec la compréhension qu’a l’église de l’enseignement biblique. Il n’est pas non plus acceptable pour les pasteurs ou les églises Adventistes d’offrir des services nuptiaux ou des lieux pour mariage à des couples de même sexe. .[7]

Les directives mettent à nouveau l’accent sur le fait que « chaque être humain, quel que soit son sexe, sa race, sa nationalité, sa classe sociale, sa foi ou son orientation sexuelle, mérite d’être traité avec respect et dignité par l’Église Adventiste du Septième Jour ainsi que par les entités et organisations à travers lesquelles elle accomplit la mission de Dieu. » [8]

Invitant instamment à la fidélité jusqu’à la fin, Ellen G. White, auteure inspirée et co-fondatrice de l’Eglise Adventiste du Septième Jour a écrit:

« Tout l’univers s’intéresse d’une manière inexprimable aux dernières scènes de la grande lutte entre le bien et le mal. Le peuple de Dieu approche des rivages du monde éternel; que peut-il y avoir de plus important pour lui que de rester fidèle au Très-Haut? A travers tous les âges, le Seigneur a eu ses héros spirituels, et il en possède encore aujourd’hui — des héros qui, tels Joseph, Elie, Daniel, ne craignent pas de dire qu’ils font partie du peuple élu. » [9]

Reconnaissant que nous vivons à la fin des temps, restons fidèles à la croyance et à la pratique de la Parole de Dieu, tout en « exprimant la vérité biblique avec la bonté de Jésus Lui-même. » [10]

Ted N.C. Wilson est président de l’Église Adventiste du Septième Jour au niveau mondial.


[1] « Homosexualité, » déclaration officielle votée par le Comité Exécutif de la Conférence Générale, le 3 octobre 1999, www.adventist.org/en/information/official-statements/statements/article/go/-/homosexuality/
[2] Ibid.
[3] « Unions entre Personnes de Même Sexe, » déclaration officielle votée par le Comité Exécutif de la Conférence Générale, le 17 octobre 2012. www.adventist.org/en/information/official-statements/statements/article/go/-/same-sex-unions/
[4] Ibid.
[5] « Réagir aux Attitudes Culturelles qui Changent à propos des Pratiques Homosexuelles et Autres Pratiques Sexuelles Alternatives, » 8 avril 2014, Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour, Rencontre de Printemps 2014. www.adventist.org/en/information/official-statements/guidelines/article/go/-/responding-to-changing-cultural-attitudes-regarding-homosexual-and-other-alternative-sexual-practice/
[6] Ibid.
[7] Ibid.
[8] Ibid.
[9] Ellen G. White, Prophètes et Rois, p. 107.
[10] « Réagir aux Attitudes Culturelles qui Changent à propos des Pratiques Homosexuelles et Autres Pratiques Sexuelles Alternatives, » 8 avril 2014.

traduction: Patrick Luciathe

Un pasteur Adventiste admis au Barreau de la Cour Suprême de la Jamaïque

11 décembre 2017 | Kingston, Jamaïque | Nigel Coke / DIA

Omar Oliphant, a marqué l’histoire de l’Église Adventiste du Septième Jour en Jamaïque en devenant le premier pasteur consacré à devenir avocat. Il a été admis au barreau jamaïcain le 7 décembre 2017, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à la Cour suprême de la Jamaïque à Kingston.

Omar Oliphant, qui est pasteur d’un district de cinq églises comptant plus de 1000 membres, est également le directeur de la communication et de la jeunesse pour la région nord de l’église qui comprend St-Ann et Trelawny. Il a reçu son diplôme de l’Université des West Indies en septembre, après avoir achevé le programme de Licence en Droit (LLB) en deux ans au lieu de trois, il a de plus reçu son diplôme avec mention avant de passer avec succès tous les niveaux de sa formation juridique à la Faculté de Droit Norman Manley. Il s’est spécialisé dans le droit civil.

La rigueur des études juridiques ne faisait pas le poids face au courage, à la détermination et à la persévérance de Pasteur Oliphant qui, malgré ses diverses responsabilités professionnelles et familiales, a surmonté la lourde tâche consistant à travailler à St. Ann tout en étudiant à Kingston qui se trouve à environ 104 kilomètres.

Pasteur Omar Oliphant, son épouse Sharett et ses filles Kharis et Isabelle. Image de Jon Saleen Oliphant

En décrivant l’expérience, ce père de deux enfants a avoué que « c’était la période la plus éprouvante de ma vie, mais non seulement cela m’a apporté de nouvelles opportunités d’apprendre, mais cela m’a aussi clairement révélé l’amour providentiel de Dieu. »

« Dieu a pourvu à tous mes besoins. Je suis vraiment émerveillé de voir comment le Seigneur Lui-même a de si belle manière pourvu et rassemblé les morceaux du puzzle…. ce n’est certainement pas par la force, » a déclaré Omar Oliphant, qui siège également dans plusieurs comités confessionnels et civiques.

Engagé sans équivoque dans le cadre de son appel à vie en tant que ministre de l’évangile, le désormais conseiller juridique poursuit un leadership actif dans l’église en tenant des campagnes d’évangélisation et en impliquant des milliers de jeunes dans sa fédération.

Pendant la période de ses études, pasteur Oliphant a baptisé environ 400 personnes et a été reconnu par l’église en Jamaïque en 2015 pour ses réalisations exceptionnelles dans le domaine de l’évangélisation.

« Mes districts n’ont jamais été laissés pour compte; tous les indices de mesure étaient bien au-dessus de la moyenne et j’ai maintenu une présence active avec les jeunes, les membres de mes églises et de l’église en général, créant un impact dans chacun de nos 15 districts de nombreuses façons au cours de la période, » a déclaré pasteur Oliphant. « J’étais à l’époque, et je le suis encore aujourd’hui, très déterminé à faire en sorte que mon ministère prospère et que ma famille ne soit pas indûment négligée. »

L’administration de la fédération est heureuse d’avoir pu faciliter les études de droit de pasteur Oliphant, a dit pasteur Karl Archer, président de l’Eglise Adventiste dans le Nord de la Jamaïque.

« Nous savions que cela aurait été très difficile pour lui, mais avec le soutien de l’église et de sa famille, il a terminé avec succès ses études avec l’aide de Dieu, » a déclaré Karl Archer. « Sa réussite est une indication du soutien que l’église apporte au développement personnel de ses ouvriers, ce qui, nous en sommes sûrs, contribuera de manière significative à l’avancement de la mission de Dieu par le biais de l’église. Nous lui souhaitons du succès dans toutes ses entreprises alors que nous continuons ensemble à travailler pour le Maître, » a-t-il ajouté.

C’était un équilibre délicat, mais la planification stratégique, la gestion du temps et un excellent groupe de soutien ont été la clé du succès de pasteur Oliphant. Il a rendu hommage à sa femme pour ses conseils, ses prières et sa perspicacité qui lui ont permis de garder le cap.

Je félicite le pasteur Oliphant pour ce qu’il a accompli, » a déclaré pasteur Carlington Hylton, secrétaire de l’association pastorale pour l’Eglise Adventiste dans le Nord de la Jamaïque.

Pasteur Hylton a déclaré qu’Omar Oliphant est une personne résiliente qui n’est pas intimidée par les défis.

« Au cours de ses études, il a accompli ses objectifs en tant que directeur de la jeunesse et de la communication desservant deux communes. Ce qu’il a pu réaliser sera une source d’inspiration pour la jeunesse qu’il dirige. Je suis fier de lui, » a ajouté pasteur Hylton.

Quand cet Adventiste de naissance a décidé de se fixer ce nouvel objectif, il y a réfléchi longtemps étant conscient de la position conservatrice de son église, de l’impact que cela aurait sur son ministère et ce que cela couterait à sa famille. Son approche marquée par la prière lui a permis de réaliser le besoin de l’église en matière de conseil juridique dans les différents domaines de son fonctionnement.

« Compte tenu de la composition vaste et variée de l’église, le fait qu’elle possède de nombreuses institutions, son implication dans des transactions liées à la loi du pays, je considère mes études et ma formation comme un atout supplémentaire, en plus de l’apport à ma croissance personnelle, » a dit pasteur Oliphant. « Les questions juridiques concernent maintenant le ministère et l’église pourrait avoir des défis à relever lorsqu’il s’agira pour elle d’atteindre ses objectifs si nous ne disposons pas de direction juridique adéquate dans certaines de nos orientations en matière de prise de décision et de règlement.

Il a remercié Dieu pour Sa main puissante dans sa vie, sa famille pour le soutien qu’elle lui a manifesté et le Comité Exécutif de la Fédération du Nord de la Jamaïque, et la direction de l’Union Jamaïcaine, les anciens des cinq Eglises dont il a la charge ainsi que les nombreuses personnes qui ont investi du temps, des efforts et des moyens pour réaliser cet évènement historique.

Traduction: Patrick Luciathe

Les leaders de la DIA font le point sur les programmes et les projets réalisés et regardent vers l’avenir

7 décembre 2017 | Miami, Floride, États-Unis | Libna Stevens / DIA

Les responsables de département de l’Eglise Adventiste du Septième Jour dans la Division Inter Américaine (DIA) ont participé à un point fait sur les initiatives et les projets achevés au cours de cette année et se sont penchés sur les plans et les activités prévus pour 2018.

« Nous sommes ici pour travailler plus étroitement ensemble, pour voir quelles difficultés vous avez rencontré cette année et pour envisager la manière dont nous pouvons soutenir le département ou le ministère que vous dirigez, » a déclaré pasteur Israël Leito, président de l’Eglise Adventiste en Inter Amérique.

L’un des principaux objectifs de l’année sera la fidélisation des membres.

« Nous devons travailler de manière intentionnelle pour établir des objectifs et des plans en matière de formation de disciples pour que chaque département travaille sur la fidélisation des nouveaux membres. Il ne s’agit pas seulement de gagner des âmes mais de garder ces nouveaux membres qui se joignent à l’église, » a déclaré pasteur Leito.

Garder les membres signifiera que les pasteurs et les anciens d’église veilleront à ce que les besoins spirituels des nouveaux membres soient satisfaits, ont déclaré les dirigeants de l’église.

Jusqu’ici, 18000 anciens d’église sur 25000 ont entamé un programme de formation sur trois ans qui renforcera leur rôle qui est d’aider le pasteur à exercer son ministère auprès des membres chaque semaine, a indiqué pasteur Leonard Johnson, directeur adjoint de l’association pastorale en Inter Amérique.

Pasteur Samuel Telemaque, directeur de l’Ecole du Sabbat de la DIA, partage le rôle moteur et total joué par les groupes de l’Ecole du Sabbat dans la croissance par l’évangélisation. Image de Libna Stevens/DIA

Il s’agit de chercher des moyens de s’assurer qu’il y a une passion pour le ministère et de chercher des moyens d’aider les pasteurs surchargés qui dirigent tant de congrégations, grâce à l’appui d’anciens formés, et de raviver la passion pour le ministère, a expliqué pasteur Johnson. « Nous considérons ces défis comme de véritables opportunités en 2018 de continuer à réellement accomplir la mission de l’église avec continuellement une croissance et des baptêmes grâce aux pasteurs et aux anciens, » a-t-il dit.

Le département de l’Ecole du Sabbat continuera non seulement à encourager l’étude de la Bible, mais aussi à renforcer son rôle dans l’évangélisation pour transformer des vies et aller vers les communautés. « Nous devons avoir un équilibre à l’Ecole du Sabbat, une croissance holistique, » a dit pasteur Samuel Telemaque, directeur de l’Ecole du Sabbat pour l’Eglise Adventiste en Inter Amérique.

Samuel Télémaque a également présenté un rapport sur le succès que rencontrent les 15 centres d’influence dans tout le territoire de la DIA. Jusqu’ici, la DIA compte le plus grand nombre de centres d’influence par rapport aux autres divisions dans le monde.

Le plan consiste à consolider ces centres d’influence et à éduquer davantage de régions de la DIA sur le rôle et la fonction des centres d’influence dans les villes et les communautés pour une croissance plus importante de l’église, a expliqué Samuel Télémaque.

Plus d’accent sera mis sur le partage du message de santé de l’église dans les églises locales dans toute la DIA. « J’ai vu un grand réveil avec le message de santé et l’initiative ‘Je Veux Vivre en Bonne Santé’ qui profite non seulement aux membres d’église mais aussi aux communautés avoisinantes, » a déclaré Belkis Archbold, directrice des ministères de la santé pour l’Eglise Adventiste en Inter Amérique.

Une démarche visant à amener plus de sensibilisation et d’encourager davantage de formation des dirigeants d’église sur les questions liées à la santé mentale mettra une emphase importante sur le cœur de l’effectif de membres par le biais des ministères auprès des enfants et des adolescents, les ministères de la jeunesse, le ministère des femmes et d’autres.

« Nous devons former nos pasteurs et autres professionnels afin qu’ils puissent identifier le jeune, le membre d’église qui fait face à la dépression et à des problèmes mentaux, » a déclaré Belkis Archbold.

Les dirigeants de la DIA examinent les programmes et activités achevés en 2017 et les nouvelles initiatives à venir. Image de Libna Stevens/DIA

Les responsables de département ont également discuté de la manière dont l’initiative de la DIA, « Seigneur Transforme Moi » qui vise à motiver les dirigeants et les membres d’église à rechercher une transformation spirituelle en Jésus grâce à l’étude quotidienne de la Bible et à une vie de prière, peut être simplifiée à partir de 2018.

Les dirigeants ont également examiné la formation complète de l’Université de Loma Linda qui a homologué des administrateurs d’hôpitaux et le personnel clé des hôpitaux cette année dans la plupart des 14 hôpitaux du territoire de la DIA. D’après Dr Elie Honoré, président des Services de Santé Adventistes en Inter Amérique, l’accent en 2018 sera davantage placé sur l’orientation systématique pour les dirigeants qui président les conseils d’administration des hôpitaux.

« Nous travaillons pour nous assurer que nos hôpitaux obtiennent une accréditation locale et internationale et travaillent à l’amélioration des installations dans tous les domaines, » a dit Dr Honoré.

De plus, les ministères se concentreront sur l’établissement d’une école modèle pour les représentants évangélistes, sur plus d’initiatives d’évangélisation dans les écoles de l’église et sur une série d’activités pendant l’Année des Enfants et des Adolescents sur l’ensemble du territoire.

Les responsables de département ont également considéré les chiffres du budget pour mener à bien les initiatives et activités en 2018.

Les administrateurs de la DIA et les responsables de département se réuniront à nouveau au début du mois de janvier pour donner le ton dans une année remplie d’activités.

Pour en savoir plus sur les initiatives et les activités de l’Inter Amérique prévues sur l’ensemble du territoire au cours de l’année à venir, visitez-nous sur le site interamerica.org

Traduction: Patrick Luciathe

À Ste-Croix, les Eclaireurs distribuent des provisions et sèment de la joie dans la communauté

7 Décembre 2017 | St. Croix, USVI | CCN/DIA

Des dizaines d’Eclaireurs de l’église Adventiste du Septième Jour Centrale à St. Croix ont volontairement offert leur temps pour préparer des paquets pour la communauté pendant le weekend de Thanksgiving, célébrée chaque année en Amérique du Nord vers la fin du mois de novembre.

Les dirigeants et les Eclaireurs bénévoles ont préparé avec joie des cadeaux avec des notes personnelles qui ont été envoyés par l’organisation bénévole Adopt a Family, USVI, qui a répondu aux listes de souhaits envoyées par des familles touchées par les ouragans qui ont déferlé sur les îles Vierges américaines (USVI) en septembre 2017. Les paquets cadeau ont été distribués dans la communauté le 25 novembre 2017.

Les fondateurs de l’organisation bénévole, Pam Engle et Sabrina Jureidini, se sont rencontrées pour la première fois en ligne suite à la destruction.

Lettre de Jen, Jordan, Owen et Andrew pour les survivants des ouragans à Sainte-Croix. Image de la Fédération du Nord de la Caraïbe

Thomas, USVI, mais a perdu son emploi et sa maison après le passage des ouragans. Depuis, elle a déménagé avec ses jeunes enfants à Philadelphie, dans l’État américain de Pennsylvanie.

Sabrina Jureidini et son mari, qui ont également des enfants, ont vécu à St. Thomas jusqu’en 2014 et vivent maintenant dans l’état américain de Virginie. Avec un effectif de 14 bénévoles, l’organisation coordonne la collecte et l’expédition des articles choisis parmi les listes de souhaits envoyées, y compris des conserves, des articles personnels, des articles de toilette et des fournitures pour bébés.

« Nous sommes impressionnés par la réponse généreuse des ‘adoptants,’ » a déclaré Pam Engle.

De nombreux jeunes du Club des Eclaireurs de l’église Adventiste Centrale étaient impatients de participer à la préparation des paquets.

« Il me faut aller et aider à préparer des paquets pour ceux qui se retrouvent dans le besoin après le passage du cyclone, » a dit Royann-Blossom, un éclaireur.

Mariska Beresford, une autre éclaireur, s’est identifiée aux personnes qui ont été affectées par les ouragans. « Ce sont des gens comme vous et moi, » a-t-elle dit.

Les dirigeants des clubs se sont sentis encouragés par l’opportunité d’intervenir dans la vie d’autres personnes comme l’a dit aux Eclaireurs la directrice Ada Luz Fleming :

« Même en participant à cette initiative de secours, vous pouvez ressentir l’amour de ceux qui prennent soin de nous, » a déclaré Ada Fleming. « Regardez les notes qui sont dans les boîtes. C’est le type d’amour que nous voulons partager avec les jeunes ici. »

Groupe d’Eclaireurs de l’église Adventiste Centrale à Sainte-Croix. Image de la Fédération du Nord de la Caraïbe

Les notes personnalisées de compassion ont trouvé un écho auprès des Eclaireurs et des dirigeants, a déclaré la sœur Ana C. Brown, un membre d’église bénévole qui a contacté les organisateurs d’Adopt a Family USVI. « Les cadeaux et les notes été vraiment une inspiration pour beaucoup de nos éclaireurs, » a déclaré Ana Brown. « C’est un véritable booster pour le moral. Le simple fait de voir ces notes nous émeut en pensant à ce qui se passait lorsque les paquets étaient en train d’être emballés, » a-t-elle ajouté.

Une note signée par une famille de quatre personnes, dont Owen (6 ans) et Andrew (4 ans), disait: « Cher survivant de l’ouragan, nous vivons loin dans l’état de Washington, mais les USVI ont été dans nos pensées ces derniers mois. Nous espérons que vous vous remettez de ces ouragans monstres et que vous et votre famille êtes en sécurité et en bonne santé. Restez forts – les îles Vierges ne sont pas oubliées. »

Les dirigeants de club font déjà des plans pour que les Eclaireurs qui ont participé enregistrent leurs réponses de telle sorte que « Adopt a Family USVI, » puisse partager les réponses avec les familles « adoptives. »

L’église Centrale Adventiste du Septième Jour est l’une des huit congrégations de Ste-Croix. C’est la plus grande congrégation de la Fédération du Nord de la Caraïbe, son effectif est de 1779 membres. L’église a un ministère actif pour les jeunes et le Club des Eclaireurs s’occupe de 45 jeunes, âgés de 10 à 15 ans.

Traduction: Patrick Luciathe

RVM : BIA du sabbat 16 Décembre 2017

Nous sommes heureux de mettre à votre disposition le BIA du sabbat 16 décembre 2017. Le journal peut être écouté directement ou il peut être téléchargé. Nous vous souhaitons de merveilleux moments à l’écoute de RVM 93.3Fm – 

podcast Ecoutez le BIA du sabbat 16 décembre 2017 en cliquant sur la barre ci-dessous

Téléchargez le BIA du sabbat 16 décembre 2017 en cliquant ici

Association Pastorale : 10 jours de prière du 03 au 13 janvier 2018 (Document en Français & Anglais) Journée de jeûne et de prière du 06 janvier 2018 (Document en Anglais)

Cette année, les « Dix Jours de Prière » constitueront une expérience de prière avec « Notre Souverain Sacrificateur. » En suivant le thème du sanctuaire, nous nous familiariserons avec les symboles de Son vêtement. Soyez prêts à célébrer les « Dix Jours de Prière, » qui peuvent transformer votre vie.

L’Eglise Adventiste du Septième Jour de la Guadeloupe a choisi la période du 3 au 13 janvier 2018 pour vivre les 10 jours de prière.

10 jours de prière 2018 en français : Document à télécharger : Cliquez ici

Ten Days of Prayer 2018  : Download

Document en anglais de la journée de jeûne et de prière du sabbat 06 janvier 2018 « Intercédons pour nos familles » : Download 

Prayer and Fasting 2018 : Download

Administration : Convention des départements – Documents à télécharger

Merci de télécharger le fichier qui correspond au département qui vous concerne pour la période 2018-2019. Ce matériel vous aidera à accomplir le ministère que Dieu vous a confié par le biais de son Eglise.

EDUCATION

Guide du secrétaire de l’Education : Cliquez ici

AFFAIRES PUBLIQUES ET LIBERTÉ RELIGIEUSE

Livret des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse : Cliquez ici

 

MUSIQUE

Cahier des charges du directeur musical : Cliquez ici

Origine du recueil de chants JEM : Cliquez ici

COMMUNICATIONS

Enquête : Cliquez ici

Calendrier des activités 2018 : Cliquez ici

.

EDS 4T 2017 – Leçon N°11 – « Les élus » – Bulletin Missionnaire du sabbat 16 Décembre 2017

Pour télécharger le manuel de l’EDS adultes du 4ème trimestre 2017 cliquez ici ou sur l’image
Le plan de la leçon N°10 : « Enfants de la promesse » est disponible. Nous vous souhaitons une étude personnelle et/ou collective fructueuse. Chers pasteurs, anciens et moniteurs/monitrices de l’Ecole Du Sabbat (Adultes)
Pour télécharger la leçon N°11 cliquez ici
Pour télécharger la leçon N°11 A5 cliquez ici
Bulletin missionnaire « youtube » du sabbat 16 décembre 2017 
Image de prévisualisation YouTube
Lien de téléchargement du Bulletin missionnaire du sabbat 16 décembre 2017 : Cliquez ici
******************************************************************************
Bulletin missionnaire « youtube » du sabbat 09 décembre 2017 
Image de prévisualisation YouTube
Lien de téléchargement du Bulletin missionnaire du sabbat 09 décembre 2017 : Cliquez ici
******************************************************************************
Bulletin missionnaire « youtube » du sabbat 02 décembre 2017 
Image de prévisualisation YouTube
Lien de téléchargement du Bulletin missionnaire du sabbat 02 décembre 2017 : Cliquez ici
*****************************************************************************
Bulletin missionnaire « youtube » du sabbat 25 Novembre 2017 
Image de prévisualisation YouTube
Lien de téléchargement du Bulletin missionnaire du sabbat 25 novembre 2017 : Cliquez ici
******************************************************************************
Bulletin missionnaire « youtube » du sabbat 18 Novembre 2017 
Image de prévisualisation YouTube
Lien de téléchargement du Bulletin missionnaire du sabbat 18 novembre 2017 : Cliquez ici
********************************************************************************
Bulletin missionnaire « youtube » du sabbat 11 Novembre 2017 
Image de prévisualisation YouTube
Lien de téléchargement du Bulletin missionnaire du sabbat 11 novembre 2017 : Cliquez ici
***********************************************************************************
Bulletin missionnaire « youtube » du sabbat 04 Novembre 2017 
Image de prévisualisation YouTube
Lien de téléchargement du Bulletin missionnaire du sabbat 04 novembre 2017 : Cliquez ici
*********************************************************************************
Bulletin missionnaire « youtube » du sabbat 28 octobre 2017 
Image de prévisualisation YouTube
Lien de téléchargement du Bulletin missionnaire du sabbat 28 octobre 2017 : Cliquez ici  
************************************************************************************
Bulletin missionnaire « youtube » du sabbat 21 octobre 2017 
Image de prévisualisation YouTube
Lien de téléchargement du Bulletin missionnaire du sabbat 21 octobre 2017 : Cliquez ici  
********************************************************************************
Bulletin missionnaire « youtube » du sabbat 14 octobre 2017 
Image de prévisualisation YouTube
Lien de téléchargement du Bulletin missionnaire du sabbat 14 octobre 2017 : Cliquez ici  
*********************************************************************************
 Bulletin missionnaire « youtube » du sabbat 07 octobre 2017 
Image de prévisualisation YouTube

Département Vie Familiale : Séjour linguistique et touristique des Aînés à la Barbade

SÉJOUR LINGUISTIQUE ET TOURISTIQUE DES AÎNÉS A LA BARBADE

Le département de « Vie Familiale », en partenariat avec l’Association EPHPHATHA, organise un séjour linguistique et touristique à la Barbade à l’attention des Aînés des sections locales de l’Eglise adventiste de la Guadeloupe.

 

Pour télécharger les informations complémentaires : Cliquez ici

Pour télécharger la fiche d’inscription : Cliquez ici

******************************************************************************************************

RENCONTRE DES SOLOBATAIRES ET DES CÉLIBATAIRES

Le département « Vie Familiale » de l’Eglise Adventiste du 7ème Jour de la Guadeloupe organise la deuxième rencontre des solobataires le dimanche 10 décembre 2017 sur le site « Caleb » à Bellevue, Sainte-Rose de 9h00 à 17h30. La participation financière est de 30€.

Le nombre de participants étant limités, veuillez vous inscrire et régler les frais d’inscription dans les plus brefs délai.

Vous pouvez télécharger le courrier la fiche d’inscription (cliquez ici) et la remettre dûment remplie (accompagnée de la participation financière) au département « Vie Familiale » de la Fédération.

Renseignements au 0590 82 79 76 (demander le secrétariat du département « Vie Familiale »)

.

Administration – Samedi 16 et dimanche 17 décembre 2017 : Conventions des Anciens, Diacres, Diaconesses et responsables de département 2018-2019

Ces conventions se dérouleront samedi 16 décembre 2017 à partir de 15h30 et dimanche 17 décembre 2017 à partir de 9h00 à la Cité Scolaire Adventiste de Boissard-Abymes. Ces rencontres concernent : Les Anciens, les Diacres, les Diaconesses et les responsables de départements des Sections Locales nommés pour la période 2018-2019.
Sont attendus le samedi 16 décembre à 15h30
Anciens – Diacres – Diaconesses –
Responsables des départements suivants : Ecole Du Sabbat – Ministères Personnels – Santé – Gestion Chrétienne de la Vie – Famille – Education – Femme – JA – Eclaireurs – Musique – Communication – Ministère de l’Enfance et de l’Adolescence – Affaires Publiques et Liberté Religieuse
Sont attendus le dimanche 17 décembre à 9h00
– JA – Eclaireurs – Aventuriers – Trésorerie ‘ Secrétariat

L’Inter Amérique a lancé l’Année de l’Enfant et de l’Adolescent à travers un programme en ligne

12 décembre 2017 | Miami, Floride, États-Unis | Libna Stevens/DIA

L’Eglise Adventiste du Septième Jour en Inter Amérique a invité les dirigeants d’église, les enseignants, les responsables de département, les membres d’église et les jeunes à s’impliquer dans ce que l’église appelle l’Année de l’Enfant et de l’Adolescent et qui doit débuter le mois prochain. L’invitation est intervenue au moment où les principaux dirigeants présentaient un aperçu de l’initiative globale lors d’un programme en ligne le samedi 9 décembre 2017.

L’Année de l’Enfant et de l’Adolescent est une initiative de l’Inter Amérique visant à renforcer les valeurs chrétiennes et à encourager les jeunes à étudier, à vivre et à partager le message de l’évangile avec leurs amis et voisins.

Deux filles regardent les pin’s et les patches d’un « Sac à Dos qui Parle. » Image de Keila Trejo/DIA

« Pendant toute l’année, nous chercherons des moyens d’apprendre comment Dieu a un plan pour chacun d’entre nous, et de partager Son amour et Sa bonté afin que nous puissions évangéliser le monde, » a déclaré Dinorah Rivera, directrice des ministères auprès des enfants et des adolescents pour l’Eglise Adventiste en Inter Amérique.

« Ce n’est pas un programme pour divertir les enfants pendant que les parents sont occupés dans l’église, » a déclaré pasteur Israël Leito, président de l’Eglise Adventiste en Inter Amérique.

« L’initiative vise à amener les enfants et les adolescents à participer à la proclamation de l’évangile non pas comme nous le faisons [en tant qu’adultes], mais dans leurs cercles, leur culture, avec des méthodes modernes à travers ce « Sac à Dos qui Parle. »

Le « Sac à Dos qui Parle » est au cœur de l’initiative de 12 mois où les patchs et les pin’s gagnés seront affichés sur les sacs à dos des enfants et des adolescents alors qu’ils étudient et apprennent les traits de développement du caractère tels que la véracité, la courtoisie, le respect, la gratitude, le pardon, la ponctualité, le service, la responsabilité, l’obéissance, l’intégrité, l’optimisme et la gentillesse à travers diverses activités réalisées dans les églises locales ainsi que dans les écoles Adventistes dans l’ensemble du territoire.

Le président de la DIA, pasteur Israël Leito. Image de Keila Trejo/DIA

Dans un message vidéo qu’il a préparé à partir de ses voyages en Birmanie, pasteur Ted N. C. Wilson, président de l’Église Adventiste mondiale, a félicité la DIA pour son initiative visant à faire participer les enfants dans la proclamation de l’évangile. « Quelle façon fascinante d’impliquer autant de jeunes et d’enfants en utilisant le « Sac à Dos qui Parle » pour aider les enfants à témoigner, » a déclaré pasteur Wilson.

Linda Koh, directrice du Ministère auprès des Enfants pour l’Eglise Adventiste mondiale, a applaudi les efforts déployés pour cette initiative qui impliquera des milliers d’enfants et d’adolescents à travers la DIA.

Il s’agit de préparer les enfants à défendre les valeurs et les principes qu’un chrétien devrait avoir, a déclaré Dinorah Rivera. « Nous voulons sensibiliser davantage à l’importance d’impliquer les enfants dans toutes les facettes de la vie de l’église pour la mission, » a-t-elle ajouté. « Pour impliquer davantage d’enfants, nous devons les aider à faire en sorte d’avoir un caractère comme celui de Jésus, d’apprendre à avoir un esprit de service et de mission et s’engager dans la mission de l’église qui consiste à atteindre les autres et les préparer pour le royaume de Dieu, » a expliqué Dinorah Rivera.

Dinorah Rivera, directrice des Ministères auprès des Enfants et des Adolescents pour l’Eglise Adventiste en Inter Amérique. Image de Keila Trejo / DIA

L’action s’inscrit dans le cadre de l’initiative « Seigneur Transforme Moi » lancée par la DIA, qui consiste à connecter et partager l’espérance du salut dans les communautés et aussi à aider à amener tous les membres à participer à la mission de l’église, a déclaré Dinorah Rivera.

En plus d’un manuel, d’une boîte de valeurs, de patchs, de pin’s, de sacs à dos, une nouvelle application mobile appelée VE.app proposera des activités, des versets, des messages et des jeux qui renforceront le trait de caractère mensuel souligné par les leaders et les enseignants chaque semaine et chaque mois de l’année.

Des enfants et des enseignants au Venezuela regardent la diffusion en direct du programme de lancement. Image de Facebook

On a dénombré 500 sites de connexion à partir desquels était visionné le programme diffusé en direct sur internet.

Au Panama, plus de 1300 enfants, adolescents et dirigeants ont regardé le programme depuis l’Auditorium Maranatha. Des milliers d’autres enfants et de dirigeants se sont rassemblés dans les églises, les écoles et les auditoriums locaux pour assister au lancement de l’initiative qui débutera dans quelques semaines.

Enfants Chldren et les enseignants au Venezuela regarder le streaming en direct du lancement. Image de Facebook

Le programme comprenait une discussion en panel, la présentation de nouvelles ressources disponibles, des rapports indiquant la réussite de segments pilotes de l’initiative en Inter-Amérique et bien plus encore.

Pour en savoir plus sur l’Année de l’Enfant et de l’Adolescent de l’Inter Amérique, visitez la page Facebook ICI.

Pour voir le programme en ligne, utilisez l’adresse suivante:

Anglais:
ICI

Espagnol: ICI

Traduction: Patrick Luciathe

Les dirigeants de l’Eglise Adventiste appellent à une coopération internationale pour mettre un terme à la maltraitance des réfugiés en Lybie

De récentes vidéos prouvant l’existence d’un marché d’esclaves actif en Lybie, en Afrique du Nord, ont attiré l’attention internationale sur ce qui, jusqu’à présent, était une tragédie des droits de l’homme dont on ne parlait pas, a dit un porte-parole de l’Eglise Adventiste du Septième Jour.

« Ce que cette vidéo révèle est l’exploitation choquante et impitoyable d’êtres humains vulnérables; des réfugiés qui cherchent désespérément à fuir la pauvreté et la violence », explique Nelu Burcea, qui est l’agent de liaison de l’Église Adventiste aux Nations Unies et directeur adjoint du Département des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse (PARL). « Notre église s’associe à ceux qui appellent à une action internationale concertée pour mettre fin à cet immense désastre des droits de l’homme en Afrique du Nord. »

Selon Nelu Burcea, la traite des esclaves en Libye ne représente qu’une partie d’une situation beaucoup plus importante en termes de maltraitance de réfugiés africains. La position géographique de la Libye, qui se trouve juste de l’autre côté de la Mer Méditerranée depuis l’Italie, en a fait un point de transit important pour les réfugiés africains qui cherchent à entrer en Europe. L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) qui est liée aux Nations Unies, estime que quelques 450000 personnes ont tenté la dangereuse traversée de la Lybie vers l’Europe au cours des trois dernières années.

Cependant, avec les efforts croissants déployés par l’Europe pour mettre fin au trafic d’êtres humains et refouler les bateaux de réfugiés, un nombre croissant de réfugiés se retrouvent piégés dans les centres de détention et les camps de réfugiés improvisés qui sont pleins et qui débordent. Les rapports décrivant ces installations parlent de conditions qui se détériorent, d’une mauvaise organisation et de non droit. Alors que la situation s’aggrave, diverses milices locales et groupes tribaux se sont mis à exploiter ceux qui sont pris au piège en Libye, sans aucun moyen de continuer vers l’Europe en tant que réfugiés ou de retourner dans leur pays d’origine.

La semaine dernière, le Conseil de Sécurité de l’ONU a tenu une réunion d’urgence et s’est engagé à intensifier ses efforts pour mettre fin à l’exploitation des réfugiés en Libye. Le Secrétaire Général des Nations Unies, António Guterres, a déclaré que ce commerce d’êtres humains n’avait « pas sa place au 21ème siècle. »

Rick McEdward, président de l’Union Mission du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), dit que l’histoire récente de la Libye a été difficile, avec d’énormes pertes en vies humaines dues à une crise civile prolongée. Il appelle le traitement des réfugiés présenté dans la vidéo une « horrible violation des droits humains fondamentaux. »

« Nous ne devons pas permettre à des systèmes humains pervertis de détruire les gens et de les traiter comme des marchandises pour le commerce, » a dit Rick McEdward. « En tant qu’église, nous ajoutons notre voix pour encourager tous les dirigeants politiques, commerciaux et religieux à s’unir dans la parole et dans les actes pour protéger la dignité que Dieu a donnée aux individus. Nous devons ensemble condamner la pratique dégradante de l’esclavage et toutes les autres formes de trafic d’êtres humains. »

Ganoune Diop, directeur de PARL pour l’Eglise Adventiste mondiale, a dit que l’église mondiale s’engage à défendre le droit de tout individu à être traitée avec dignité et respect. « En tant qu’Adventistes, nous croyons que chaque être humain porte la marque sacrée de son Créateur et a une valeur infinie, et nous continuerons donc à parler au plus haut niveau contre la maltraitance des réfugiés et des migrants. »

Le département PARL de l’Église Adventiste se penchera sur ce problème aux Nations Unies le 22 janvier prochain quand il co-parrainera le Quatrième Symposium Annuel sur le Rôle de la Religion et des Organisations Confessionnelles dans les Affaires Internationales. Le thème de ce programme d’une journée, qui se tiendra au Secrétariat des Nations Unies à New York, sera « Perspectives sur la Migration: Déplacement et Marginalisation, Inclusion et Justice. » L’église Adventiste est l’un des quatre principaux organisateurs de cette série de symposiums, qui réunit d’autres organisations non gouvernementales, des responsables des Nations Unies et des dirigeants religieux pour explorer les façons dont les groupes religieux peuvent travailler aux côtés d’entités internationales pour promouvoir un monde plus pacifique et plus sûr.

Traduction: Patrick Luciathe

La Journée Internationale des Personnes en Situation de Handicap, une célébration mondiale de capacités différentes

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il y a plus d’un milliard de personnes, soit environ 15% de la population mondiale, qui sont handicapées. Dans de nombreuses cultures, les personnes qui confrontent des problèmes de handicap physique sont souvent marginalisées et rejetées. Cette question est si importante qu’en 1992, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a retenu le 3 décembre comme Journée Internationale des Personnes en Situation de Handicap, un programme annuel consacré à la sensibilisation et à l’égalité des droits des personnes ayant une forme quelconque de handicap.

L’église Adventiste du Septième Jour partage cette même préoccupation. En 2011, un comité a été formé sous l’égide du département de l’Ecole du Sabbat et des Ministères Personnels pour répondre aux préoccupations et aux besoins de ce groupe spécial. Cela a conduit à la mise en place des Ministères des Besoins Spéciaux, un ministère qui au départ servait les malentendants et les malvoyants.

Larry Evans, assistant auprès du président pour les Ministères des Besoins Spéciaux, est enthousiasmé en voyant les églises incorporer le ministère des besoins spéciaux dans leurs stratégies missionnaires annuelles. « Je crois que c’est un ministère prophétique, » a dit Larry Evans en faisant référence à une citation préférée des écrits d’Ellen G. White. « J’ai vu qu’il était conforme à la volonté de Dieu que des veuves, des orphelins, des aveugles, des sourds, des boiteux et des personnes affligées de toutes sortes de maux fussent placées en étroits rapports avec son Eglise; cette présence est utile à la formation du caractère des membres. Des anges de Dieu nous surveillent pour savoir comment nous nous comportons à l’égard de ces personnes qui ont besoin de notre sympathie, de notre amour et de notre bienfaisance désintéressée. Cela constitue pour Dieu un test de notre caractère » (Témoignage pour l’Eglise 3, page 511).

Le Ministère des Besoins Spéciaux a pour mission d’aider les dirigeants depuis l’église locale jusqu’à la Conférence Générale en leur fournissant des ressources, des instructions, des encouragements et une source d’inspiration. En fait, l’une des principales priorités du ministère est « d’encourager les dirigeants d’église à travers le monde à répondre de manière intentionnelle aux besoins des personnes ayant des besoins spéciaux et à les inclure dans tous les aspects de la vie de l’église. Il est conseillé aux dirigeants d’élaborer des programmes pour témoigner auprès des personnes ayant des besoins spéciaux et de faire en sorte qu’elles aient toutes accès à nos bâtiments – et à l’évangile. » [i] Pour aider à atteindre cet objectif, chacune des 13 divisions de l’Église Adventiste mondiale a un coordonnateur responsable des ministères des besoins spéciaux et des malentendants.

Pour promouvoir l’inclusion de ces personnes capables différemment, comme Larry Evans préfère appeler ceux qui ont des besoins spéciaux, l’Église a mis en place de nombreuses ressources. Une de ces ressources c’estadventistdeaf.org, un site Web international qui met en réseau des personnes malentendantes afin de favoriser le sentiment de communauté et de mission, de fournir du matériel pour la dévotion et d’autres ressources religieuses, et aussi de lister les adresses des églises qui sont gérées par des malentendants ou qui proposent un service d’interprétation.

Une autre ressource est Hope Channel Deaf, une chaîne en ligne dont la programmation est sous-titrée et interprétée dans cinq langues des signes différentes: anglais, espagnol, français, allemand et portugais.

Christian Record Services, l’un des programmes phares destiné aux malvoyants, poursuit ses efforts infatigables pour produire du matériel en Braille, y compris du matériel de l’Ecole du Sabbat, des manuels d’étude de la Bible et des magazines religieux.

L’Église retient également un sabbat par année comme Sabbat de Sensibilisation aux Besoins Spéciaux afin d’encourager la prise en compte de ces personnes ayant des besoins spéciaux et de proposer des opportunités d’exercer un ministère.

« Les Ministères des Besoins Spéciaux commencent et s’achèvent avec une nouvelle identité – nous sommes un en Christ. La sensibilisation, l’acceptation, la formation et le ministère font tous partie de l’Implication Totale du Membre, et les Ministères des Besoins Spéciaux travailleront pour contribuer à la réalisation de cette initiative, »
[ii]a dit Larry Evans.

Les Ministères des Besoins spéciaux se sont récemment développés pour inclure ceux qui ont des problèmes de santé physique, mentale et émotionnelle, ainsi que les orphelins et ceux qui s’occupent de ceux qui ont des problèmes de santé. Vous pouvez trouver plus d’informations et de ressources sur leur site web:
specialneeds.adventist.org.


[i] https://specialneeds.adventist.org/blindness-and-visual-impairment-booklet.pdf
[ii] https://specialneeds.adventist.org/directors-welcome

Traduction: Patrick Luciathe

L’Union de l’Est du Venezuela remporte la finale du concours biblique de la DIA

2 Décembre 2017 – Riviera Maya, Quintana Roo, Mexique – Libna Stevens/DIA

Daniel Figueroa de l’Union de l’Est du Venezuela est arrivé en tête du concours biblique et remporte le premier prix lors de la finale de la Connexion Biblique qui s’est déroulée pour l’ensemble du territoire de l’Inter Amérique à Riviera Maya au Mexique.

Daniel Figueroa a cumulé un score de 370 points et bat ainsi 19 autres finalistes régionaux lors de la 14ème édition de ce programme qui a lieu dans l’Eglise Adventiste du Septième Jour à travers l’Inter Amérique. Elle a répondu en utilisant le moins de temps soit 2 :26 minutes.

Francisco Javier Durán de l’Union Mexicaine du Centre est arrivé en deuxième position avec le même nombre de point mais un temps de 3 :03 minutes

Fressia Elíaz Ortíz a pris la troisième place avec un score total de 365 points et un temps de 4 :40 minutes.

Les 19 finalistes participant cette année se sont rendus au Mexique pour répondre aux questions portant sur les livres de Daniel, Osée et Joël.

Traduction: Patrick Luciathe

Loma Linda célèbre le 50ème anniversaire du programme de transplantation d’organes

Le Pôle Santé de l’Université de Loma Linda, une institution gérée par les Adventistes à Loma Linda, en Californie, aux États-Unis, a célébré ses 50 ans d’héritage de transplantation d’organes dans le sud de la Californie et au-delà. Le déjeuner d’anniversaire qui a eu lieu le 19 novembre a mis en lumière le caractère extraordinaire des innovateurs médicaux et des chirurgiens compétents ainsi que la générosité des donneurs et des familles des donneurs.

« Loma Linda a joué un rôle important et crucial dans ce domaine pendant un demi-siècle, » a déclaré l’ancien chirurgien général américain et ambassadeur du don d’organes, le contre-amiral Kenneth Moritsugu, dans son discours d’ouverture.

Mais « au cœur du don et de la transplantation, » a-t-il dit, il y a l’élément humain, un héritage rendu possible par les gens de tous les jours. Le don d’organes, fait soit par des donneurs vivants, soit par des donneurs décédés ainsi que leurs familles, est « le plus beau cadeau qu’une personne puisse faire à une autre, » a déclaré Kenneth Moritsugu.

« Les effets des dons et des transplantations traversent la nation dans cette quête pour sauver les vies, » a-t-il déclaré.

C’est quelque chose qui a été démontré dans la vie de celle qui porte bien son nom, Eve, qui fut la première enfant à recevoir une transplantation cardiaque néonatale réussie, ici même à Loma Linda. Elle a pu vivre grâce à un petit garçon nommé Eric en Géorgie, qui, bien qu’il n’ait pas survécu, vit encore dans les mémoires à travers la vie d’Eve.

Elle a maintenant 31 ans et est mère de trois enfants.

« C’est le sens du don de la vie, » a déclaré Kenneth Moritsugu.

Les Débuts

Se précipitant parfois jusqu’à 160 km heure, les officiers de la Patrouille des Officiers des Autoroutes de Californie ont amené à toute vitesse un rein qui avait fait l’objet d’un don au Centre Médical de l’Université de Loma Linda, où le chirurgien Louis Smith, diplômé en 1949, a réussi à transplanter l’organe pour sauver la vie de Paul Anderson. C’était le dimanche 23 avril 1967, le 100ème jour depuis que Paul Anderson avait débuté la dialyse.

À l’époque, le traitement à long terme par hémodialyse ne constituait pas l’option qu’elle est aujourd’hui. Sans la greffe, Paul Anderson n’aurait pas survécu très longtemps.

Louis Smith s’était entraîné pour ce moment avec Joseph Murray, le chirurgien légendaire qui a effectué la première greffe de rein humain réussie en 1954 à l’Hôpital Brigham and Women au Massachusetts. Joseph Murray allait recevoir plus tard un prix Nobel en 1990 pour cet exploit.

Louis Smith, à son tour, a formé un grand nombre des médecins et des professeurs de médecine qui exercent aujourd’hui au Pôle Santé de l’Université de Loma Linda. Une des personnes qu’il a formées est Roger Hadley, qui est maintenant doyen de la Faculté de Médecine de LLU et vice-président exécutif des affaires médicales au Pôle Santé de l’Université de Loma Linda. Roger Hadley se souvient à la fois de l’excellence technique de Louis Smith en chirurgie et de ses capacités de communication avec les patients, leurs familles et d’autres membres du personnel médical.

Smith a reçu le Prix de l’Excellence du Service de l’Université en 2003 pour ses contributions à la science médicale et à la formation des générations futures. Il est décédé en 2016, mais sa fille, Patti Catalano, a assisté à la célébration de l’anniversaire.

« Je suis très honorée de voir ce qui a découlé de ce qu’il a accompli il y a si longtemps, » a-t-elle déclaré à propos de son père. Elle se souvient dans son enfance de sa mère découpant un article du journal qui relatait la transplantation historique réalisée par Louis Smith.

D’autres évènements historiques ont jalonné les décennies qui ont suivi lorsque par exemple le Pôle Santé de l’Université de Loma Linda a ajouté à son palmarès des transplantations de cornée en 1977, des transplantations cardiaques en 1985, des transplantations du pancréas, du pancréas et des reins, du foie en 1993, des greffes de moelle osseuse en 1998 et des transplantations de cellules souches en 1999.

A la date du 30 octobre 2017, l’Institut de Transplantation a effectué 2962 transplantations rénales, 808 transplantations cardiaques, 661 greffes du foie et 227 greffes du pancréas.

Pionnier de la Transplantation Cardiaque du Nourrisson

La plus grande contribution faite par le Pôle Santé de l’Université de Loma Linda à la science de la transplantation d’organes a attiré l’attention mondiale en 1984 lorsque DR Leonard Bailey, a réalisé une greffe cardiaque révolutionnaire sur un nouveau-né connu sous le nom de Baby Fae, y implantant le cœur d’un babouin. Baby Fae a été le premier bébé au monde à recevoir une greffe de cœur d’une autre espèce, faisant ainsi date dans l’histoire.

Des tentatives précédentes réalisées dans d’autres hôpitaux pour effectuer des transplantations de cœur humain de nourrisson à nourrisson avaient échoué. Leonard Bailey a conçu l’idée de transplanter un cœur de babouin de par son désir de sauver des bébés nés avec des maladies cardiaques mettant leur vie en danger.

Alors que les médias et les défenseurs des droits des animaux se pressaient à l’extérieur du bâtiment, Leonard Bailey et le personnel médical concentraient toute leur énergie sur la petite fille.

Ses premiers jours après la greffe se sont très bien déroulés, a dit Leonard Bailey. Mais ensuite sa santé a commencé à décliner. « Nous n’avons absolument rien compris à tout cela, » a déclaré Dr Bailey.

Quand Baby Fae est décédée le 15 novembre 1984, ils ont cherché des réponses, découvrant que sa mort n’était pas due à son rejet du cœur de babouin.

Son cœur, en fait, « a été le dernier organe à lâcher, » a déclaré Dr Bailey.

Mais dans un certain sens, le cœur de Baby Fae bat encore, parce que Dr Bailey s’est inspiré des leçons apprises de sa vie et à poursuivi en réalisant la première transplantation cardiaque réussie de nourrisson à nourrisson en 1985 sur un garçon nommé Baby Moses. Maintenant âgé de 32 ans, le même cœur bat encore dans la poitrine de Moïse.

Depuis Baby Moses jusqu’à aujourd’hui, le Pôle Santé de l’Université de Loma Linda a effectué 338 transplantations cardiaques sur des nourrissons (le terme nourrisson décrit ici un enfant de moins d’un an).

Les Histoires Humaines

Deux patients – un donneur vivant et un receveur d’organe – ont partagé leurs histoires pendant la célébration. L’un d’entre eux, le receveur d’une greffe du foie, Charles Price, a déclaré que l’équipe qui a réalisé la transplantation et le personnel hospitalier sont « parmi les meilleures personnes que j’ai jamais rencontrées dans ma vie. »

Avant de se faire soigner à Loma Linda, Charles Price a senti sa vie lui échapper parce que médecin après médecin, hôpital après hôpital, n’ont pas pu diagnostiquer sa maladie. Lorsque le Pôle Santé de l’Université de Loma Linda lui a correctement diagnostiqué sa maladie, il a été mis sur la liste d’attente pour une greffe du foie.

Après sa greffe, Charles Price s’est réveillé avec les idées claires pour la première fois depuis longtemps. En regardant dans le public pendant le déjeuner de célébration, il a aperçu certaines des infirmières qui l’avaient soigné à l’hôpital.

« Je ne pourrait pas le dire suffisamment de fois, mais merci, » a-t-il dit. Il a également exprimé sa profonde gratitude pour son donneur de foie, ainsi que l’Institut de Transplantation pour l’avoir aidé à atteindre son « cinquième anniversaire. »

Expressions de Gratitude

De Vera a dit que ce n’était pas une coïncidence si le 50ème anniversaire de la transplantation au Pôle Santé de l’Université de Loma Linda était célébré pendant la semaine de Thanksgiving.

Il a exprimé ses remerciements et sa gratitude pour les patients de l’Institut de Transplantation et pour les donneurs d’organes, vivants et décédés.

« Je suis reconnaissant, honoré et c’est un privilège pour moi de faire cela sur une base quotidienne, » a déclaré de Vera. « La transplantation est vraiment un sport d’équipe. »

La mission du Pôle Santé de l’Université de Loma Linda apparaît en relief à travers le miracle de la transplantation d’organes, a déclaré le PDG du Centre Médical de LLU, Kerry Heinrich.
« Notre mission est de toucher la vie des patients, et la greffe le fait de manière vraiment réelle, » a dit Kerry Heinrich.

Une version originale de ce récit a été postée sur la Page Information du Pôle Santé de l’Université de Loma Linda.

Traduction: Patrick Luciathe