Une église de la Papouasie-Nouvelle-Guinée ouvre un refuge pour les victimes de violence familiale

« L’église Silva Memorial est fière d’être la première église de la Mission de PNG à mettre sur pied un tel établissement… et nous sommes si reconnaissants envers ADRA PNG, ADRA Australie et Avondale pour cette chance de faire partie de ce grand mouvement qui vise à aider notre communauté à aborder les problèmes relatifs à la violence familiale et sexuelle, a dit Harry Aurere, ancien de l’église Silva Memorial. L’Église doit prendre part à ce mouvement de prévention de ces choses qui affligent nos communautés et nos familles. »

L’importance de l’occasion a également été soulignée par la présence d’invités spéciaux, comme Anna Solomon, secrétaire pour le développement communautaire et la religion de PNG, Ed Wilkinson, conseiller économique à l’Australian High Commission de Papouasie-Nouvelle-Guinée, Paul Rubessa, président d’ADRA Australie, et Glenn Townend, président de la Division du Pacifique sud.

« C’est génial de pouvoir être ici aujourd’hui et de voir l’espoir et l’optimisme, a dit M. Wilkinson. Il s’agit d’un projet fantastique, surtout comme effort communautaire de s’attaquer à ce très grave problème. Et c’est là où il faut commencer, non seulement en répondant aux besoins des femmes affectées par la violence familiale et sexuelle, mais aussi en faisant de l’éducation pour changer les croyances et les perceptions des hommes dans la société de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. »

Brad Watson, professeur au collège Avondale dont les études comprennent le problème de la violence familiale, a présenté un chèque pour le projet au nom de l’église adventiste du septième jour Avondale Memorial de Cooranbong, en Nouvelle-Galles-du-Sud, en Australie.

Glenn Townend, président de la Division du Pacifique Sud, offre une prière de consécration lors de l’inauguration de la « Maison de soins » de June Valley à l’église adventiste du septième jour Silva Memorial en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Une photo d’Adventist Record.

Les représentants de l’Église comme du gouvernement ont exprimé combien cette maison de sécurité de June Valley sera symbole d’espoir, un modèle pour les autres églises du pays qui voudront également s’attaquer à la violence familiale et sexuelle en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Ainsi, devant des centaines de membres de l’église et de la communauté, l’établissement a été consacré en prière par le pasteur Townend, qui l’a ensuite déclaré officiellement ouvert en coupant le ruban.

La version originale de cet article a été présentée sur le site d’Adventist Record.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Exprimez vous !

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.