La musique (Manuel d’Eglise, pp. 127 et 128)
Choix des coordinateurs de la musique – L’Église choisira avec le plus grand soin les personnes chargées de diriger la musique en son sein, ne choisissant que des personnes à l’engagement spirituel sans faille, prêtes à proposer une musique appropriée pour les services de culte et les réunions de l’Église. Les musiques profanes ou de nature douteuse ne devraient jamais être introduites dans nos services.
Les responsables de la musique doivent travailler en étroite relation avec le pasteur ou avec les anciens afin que les pièces musicales sélectionnées correspondent harmonieusement au thème de chaque sermon. Le responsable de la musique est subordonné au pasteur ou aux  anciens et ne travaille pas de manière indépendante. Il doit les consulter sur la musique à interpréter dans l’Église et sur le choix des chanteurs et musiciens.
Choix des musiciens – La musique sacrée est une composante importante du culte public. L’Église doit choisir avec soin ses choristes et ses musiciens, qui représenteront correctement les principes de l’Église. Ils doivent être membres d’Église, de l’École du sabbat ou de la Jeunesse adventiste. Durant le culte, les choristes et les musiciens sont le point de mire de la communauté; ils doivent donc être des exemples de décence et de bienséance dans leur apparence. Le port d’une tenue particulière n’est pas obligatoire. Les Églises peuvent se doter de plusieurs chœurs. L’organisation de chœurs d’enfants est à encourager, car c’est un instrument de développement spirituel et d’évangélisation qui lie les enfants à la communauté.
Ressources (documents à télécharger)
– Philosophie adventiste de la musique : cliquez ici
– Qu’est-ce que la Spedidam? : cliquez ici
– SACEM : cliquez ici
– Contrôle continu : cliquez ici