MINISTÈRE DE LA SANTÉ

L’Eglise accepte la responsabilité de faire connaître le Christ au monde, et croit que cela inclut l’obligation morale due sauvegarder la dignité humaine en donnant à chacun la faculté d’atteindre son niveau optimal sur le plan de la santé physique, mentale et spirituelle.
La responsabilité de l’Eglise ne se borne pas à exercer un ministères auprès de ceux qui sont malades : elle s’étend à la prévention de la maladie grâce à une éducation sanitaire efficace et à la direction de la promotion d’une santé optimale, de la libération du tabac, de l’alcool, d’autres drogues et aliments impurs.
Là où cela est possible, les membres doivent être encouragés à suivre un régime essentiellement végétarien.

LE RESPONSABLE DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ
Pour qu’un programme soit planifié et mis en oeuvre dans l’Eglise, il faut que celle-ci élise un responsable local des Ministères de Santé.
Ce responsable devrait évidemment s’intéresser à la santé et être désireux de promouvoir les principes de l’Eglise en matière de réforme sanitaire, dans la communauté comme dans la société, au moyen de programmes sur la santé et la tempérance organisés par l’Eglise.
Le responsable devrait être capable de présenter des programmes et donner des informations qui reflètent fidèlement les nidéaux et la philosophie de l’Eglise Adventiste du 7ème jour.Il devrait aussi savoir intégrer ces programmes dans un témoignage efficace, à la fois spirituel et physique.

LE RESPONSABLE ADJOINT DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ
Le rôle du responsable adjoint des Ministères de la Santé est d’assister le responsable dans l’exercice de ses fonctions.

LE COMITÉ DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ
Partout où cela est possible, un comité des Ministères de la Santé devrait se constituer.
Ce comité a pour objet de donner des conseils et des directives aux membres d’eglise et à la société en matière de vie saine, et de participer aux actionsmisionnaires organisées avec un programme sanitaire, auquel on veillera à donner un accent spirituel.
S’il n’est pas le président du comité des Ministères de la Santé, le pasteur devrait être un membre d’office.

LES ACTIVITÉS DUN DÉPARTEMENT DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ
En accord avec le comité des Activités Laïques, le comité des Ministères de la Santé s’efforcera d’établir un calendrier portant sur des activités relatives à la santé et à la tempérance, comprenant des Plans de 5 jours, des cours de cuisine, des cours de santé, des programmes de contrôle de stress et d’autres activités liées à ce domaine.

ASSOCIATIONS DE SANTÉ
Dans certaines régions, des sociétés des Ministères de la Santé peuvent fonctionner indépendant des organisations ecclésiales.
En pareil cas, le Directeur des Ministères de la Santé de la Fédération ou de la Mission devrait être partie prenante dans la création de telles occasions.

LE COMITÉ DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ
Les membres du Comité des Ministères devraient être désignés par l’Eglise. Il peut comprendre :

– le pasteur ou l’Ancien d’Eglise en tant que président du comité

– le responsable des Ministères de Santé de la Communauté

– 3 représantants choisis parmi les personnes possédant l’une des compétences ci-après : médecin, dentiste, diététicien, infirmier(e), éducateur de santé, responsable de la Gestion Chrétienne de la vie ou autres personnes interessées par les activités touchant la santé et la tempérance.

– le directeur de la Ligue Vie et Santé, quand une telle société active existe sur le
plan local

– un représentant de l’établissement médical adventiste local.