Mexique : Un Gouverneur en faveur de la Liberté Religieuse

2 Février 2016 – Mexico, Mexique – Bettina Krause, directrice de la communication, Association Internationale de la Liberté Religieuse.
Les droits de l’homme et la liberté religieuse étaient au cœur de la rencontre qui a eu lieu la semaine dernière entre Ganoune Diop, le responsable de la liberté religieuse pour l’Eglise Adventiste du Septième Jour au niveau mondial, et Eruviel Avila Villegas, gouverneur de l’état le plus peuplé du Mexique. Tous les deux, en compagnie de représentants de l’Eglise Adventiste dans le centre du Mexique, se sont retrouvés le 22 janvier à Toluca de Lerdo, la capitale de l’état, et ont discuté des différentes façons à travers lesquelles les Adventistes travaillent à l’amélioration de la qualité de vie au sein des communautés.
« Je voudrais que vous sachiez que vous avez un allié dans le gouvernement de Mexico, » a dit le Gouverneur Eruviel Avila. Il a promis son soutien continu pour l’action de l’église non seulement dans le domaine de la défense des droits de l’homme, mais aussi dans l’action qu’elle mène dans la santé, l’éducation et d’autres programmes de bien être social. Le gouverneur a remercié Ganoune Diop pour sa démarche menée au niveau mondial pour sauvegarder la liberté religieuse, et l’a décrit comme « un homme qui promeut la paix et qui établit des alliances pour faire le bien et pour soutenir ceux qui en ont le plus besoin. » A son tour, Ganoune Diop a exprimé de la gratitude à l’endroit du gouverneur pour son soutien assidu à la liberté religieuse, un droit de l’homme fondamental et universel.

La rencontre s’est déroulée la veille d’un weekend au cours duquel a eu lieu un Congrès de la Liberté Religieuse – le premier à être se tenir à Mexico – organisé par la Fédération Aztèque des Adventistes du Septième Jour. Quelques 220 personnes, essentiellement des étudiants d’université, des professionnels, et des pasteurs d’églises locales, ont assisté au programme. En plus de Ganoune Diop, on trouvait parmi les intervenants, Daniel Silva, un juriste expert en droit constitutionnel et dirigeant dans une ville, Raul Ruz, auteur et professeur de l’Université de Veracruz, et Fernando Crespo, un avocat défenseur des droits de l’homme et professeur dans le Système de l’Université de Santander.
Pour les membres de l’Eglise Adventiste dans de nombreuses régions du Mexique, la liberté religieuse est plus qu’une simple préoccupation théorique. Ruben Ponce, directeur de la liberté religieuse pour la Fédération Aztèque de l’Eglise Adventiste, mentionne une longue liste de défis rencontrés régulièrement par les observateurs du sabbat, comme par exemple les examens d’entrée dans les universités publiques qui ont lieu le samedi, la discrimination subie par les observateurs du sabbat lorsqu’il est question d’emploi, et dans l’état de Mexico, une évaluation obligatoire pour les enseignants sur l’ensemble de l’état qui a lieu le samedi. Les médecins Adventistes qui refusent de procéder à des avortements sur la base de leur conscience rencontrent parfois aussi des complications juridiques. Ganoune Diop a indiqué que la constitution du Mexique établit le droit à la liberté religieuse et à la liberté de conscience pour tous les citoyens mexicains, et confirme le fait que tout les individus sont égaux. Il a encouragé les Adventistes à continuer d’exprimer leur gratitude pour ces libertés tout en œuvrant pour faire en sorte que ces libertés soient encore plus clairement reflétées dans la société mexicaine.
Contribution au reportage de Libna Stevens et Ruben Ponce.
Traduction: Patrick Luciathe

Lea mas: http://www.interamerica.org/?p=21047&lang=fr#ixzz3zC9hQVGa

Exprimez vous !

*