Les dirigeants Inter Américains constatent de leurs yeux la destruction causée par l’Ouragan Dorian

18 septembre 2019 | Abaco, les Bahamas | Libna Stevens, Actualités Division Inter Américaine

Des pins brisés, des poteaux électriques tombés au sol, des bâtiments en acier tordus, des entreprises détruites, des quartiers rasés, des églises détruites et des débris partout. C’est ce spectacle désolant qui a accueilli les dirigeants de l’Église adventiste du septième jour dans la Division Inter-Américaine (DIA) lors d’une récente visite qu’ils ont effectuée pour constater les dégâts causés par l’Ouragan Dorian sur les îles Abaco et Grand Bahama.

Marsh Harbour, Abaco

« Vous regardez tout cela et vous vous dites par où commencer ? Où reconstruire ? Quand sera-t-il possible pour eux [les habitants de ces iles] de recommencer leur vie ? » a dit pasteur Elie Henry, président de l’Église adventiste en Inter Amérique. Le 15 septembre 2019, pasteur Henry et ses collègues administrateurs, ont visité plusieurs propriétés de l’église ainsi que des maisons et des entreprises de plusieurs membres d’église, à Marsh Harbour, la plus grande ville d’Abaco.

Les dirigeants se sont arrêtés pour voir l’église adventiste de Marsh Harbour, qui a subi d’importants dégâts au niveau de sa structure, sa toiture, ses murs et son intérieur. La plupart des 250 membres de l’église ont été évacués vers Nassau ou les États-Unis, a indiqué Peter Watson, pasteur adjoint du district d’Abaco, qui est resté sur place pour participer aux secours.

Le président de la DIA, pasteur Elie Henry (à droite) observe la communauté de Mudd où des milliers d’Haïtiens vivaient et ont perdu la vie ou leurs maisons. Isaac Collie, un avocat et homme d’affaires adventiste d’Abaco, parle des répercussions du passage de l’ouragan. Photo : Libna Stevens / DIA

« Beaucoup de gens sont morts ici, » a dit Peter Watson. « Vous avez vu des corps sur le sol et des rumeurs d’épidémie de choléra ont commencé à se répandre, et les gens ont commencé à évacuer aussi rapidement qu’ils le pouvaient. » Peter Watson a déclaré qu’il restait très peu de membres d’église.

L’église adventiste haïtienne de Salem, une structure en bois située à côté de l’église de Marsh Harbour, a été détruite. Les 120 membres d’église ont travaillé dur pour construire une nouvelle église sur un site sur une colline toute proche, a dit pasteur Wilson Isnord, pasteur responsable du district d’Abaco. « Les membres espéraient achever la construction de l’église d’ici décembre, » a dit pasteur Isnord. L’église construite en ciment semblait sûre pour de nombreuses personnes qui s’y étaient réfugiées pendant l’ouragan, a expliqué pasteur Isnord. « Mais peu après la tempête, huit corps ont été retrouvés à l’intérieur de l’église. Aucun n’était membre d’église.

« C’est très triste d’apprendre qu’une communauté de nombreux Haïtiens vivait juste derrière cet endroit… beaucoup d’entre eux à la recherche d’une vie meilleure, et de voir leurs maisons balayées, » a dit pasteur Henry, originaire d’Haïti. « Nous espérons que ceux qui sont sur l’île pourront reconstruire car là où il y a de la vie, il y a encore de l’espoir. Nous continuons donc d’espérer que le Seigneur, qui a épargné leurs vies, leur donnera l’espoir pour tout reconstruire et pour continuer à voir la bonté du Seigneur, » a déclaré pasteur Henry.

Pasteur Peter Watson, pasteur adjoint des églises adventistes du district d’Abaco, indique l’endroit où la structure en bois de l’église adventiste haïtienne de Salem a été détruite après que l’Ouragan Dorian l’ait emportée. Photo : Libna Stevens / DIA

La nouvelle église adventiste de Salem qui était en construction avant que l’ouragan ne la détruise un peu plus tôt ce mois-ci. L’église devait être achevée en décembre 2019. Photo : de Wilson Isnord

Restes de l’église adventiste de Salem après les vents puissants de l’Ouragan Dorian. Photo : Libna Stevens / DIA

L’objectif du voyage n’était pas uniquement d’examiner les dégâts causés par l’ouragan, a dit pasteur Henry. « Pour moi, c’était beaucoup plus impressionnant de rencontrer les membres d’église et de voir à quel point ils ont une grande maturité dans leur foi. Ils ont compris comment Dieu les a sauvés après l’avoir prié de les protéger. »

Les membres font la différence

Nathaniel Hannah, qui vit dans la communauté de Spring City, a été accueilli par la caravane de dirigeants venus le rencontrer. « Ce que nous avons vécu était terrifiant, » a dit Nathaniel Hannah. Il a dit comment, pendant la tempête, sa femme et ses deux enfants ont continué à prier et à chanter des cantiques. « Un arbre est tombé sur notre toit, des morceaux de contreplaqué ont commencé à s’envoler et nous avons ressenti dans la maison une pression vraiment puissante… c’était fou, » a-t-il expliqué. « Lorsque nous avons senti une accalmie, nous sommes montés dans la voiture, nous avons continué de chanter, nous sommes sortis de la voiture avec l’aide d’un voisin et sommes allés nous mettre à l’abri dans le bâtiment de la bibliothèque. Il y avait déjà beaucoup de personnes qui y avaient trouvé refuge. » Il n’y a ni électricité, ni eau courante chez lui, mais Nathaniel Hannah et sa femme y vivent actuellement. Les enfants sont à Nassau afin de pouvoir aller à l’école. « C’est notre maison, je ne voulais pas partir. Dieu nous a sauvés et il nous aidera à traverser tout cela. »

Nathaniel Hannah surveille maintenant la maison de plusieurs de ses voisins. Beaucoup sont partis mais font le point avec lui quand ils le peuvent. Les dirigeants de l’église ont prié pour lui et sa famille et lui ont remis des provisions.

Pasteur Leonard Johnson (au centre) et le pasteur Elie Henry prient pour Nathaniel Hannah, membre de l’église de Marsh Harbour, chez lui, où il vit toujours avec sa femme, alors qu’ils tentent de se remettre des dégâts causés par le Cyclone Dorian. Photo : Libna Stevens / DIA

Le district d’Abaco touche une fibre personnelle chez pasteur Leonard Johnson, secrétaire exécutif de l’Église adventiste en Inter Amérique. « C’est là que j’ai commencé mon ministère en tant que jeune pasteur pendant trois années entières, » a dit pasteur Johnson. « Cela m’a rappelé chez moi quand j’ai écouté et vu à l’œuvre Peter Watson et Isaac Collie, un avocat adventiste, chef d’entreprise et coordinateur ASi pour l’union, qui même après avoir subi des pertes au niveau de leurs maisons et de leurs entreprises sont très positifs, optimistes et confiants que le Seigneur les aidera à reconstruire. »

« Écouter le témoignage de Nathaniel Hannah et des autres ne fait que souligner le fait qu’il ne suffit parfois que d’une catastrophe ou d’un ouragan pour tout perdre, et Dieu est vraiment celui en qui nous pouvons placer notre confiance et il est notre seul espoir, » a déclaré pasteur Johnson.

Opérations financières de l’église

L’étendue des dégâts à Abaco a suscité certaines préoccupations chez Filiberto Verduzco, trésorier de l’Église adventiste dans la Division Inter Américaine. « Ce voyage nous a permis de faire savoir à l’église dans les Bahamas que nous sommes avec eux et que c’est le moment d’aider nos frères et sœurs qui sont dans le besoin, tout en quantifiant les façons dont nous pouvons aider en tant qu’église. »

Le trésorier de la DIA, Filiberto Verduzco, prend la photo d’une maison détruite lors d’une visite à Marsh Harbour, à Abaco, le 15 septembre 2019. Photo : Libna Stevens / DIA

Un tiers des ressources financières de l’église dans la Fédération du Nord des Bahamas, qui supervise l’œuvre à Abaco et à Grand Bahama, provient des membres d’Abaco, a déclaré Filiberto Verduzco. « Cela affecte clairement le fonctionnement de l’église au niveau local, » a indiqué Filiberto Verduzco. « Nos membres sont déplacés, ont tout perdu, ne peuvent pas travailler et ne sont pas en mesure de donner à l’église… mais nous avons une excellente occasion d’aider à reconstruire les églises, d’aider les membres afin qu’ils puissent retourner dans leur île et retrouver une vie normale, » a déclaré Filiberto Verduzco.

Filiberto Verduzco a déclaré que c’est le principe dans la DIA d’aider les membres d’église à reconstruire leur vie à la suite d’une catastrophe naturelle. La division a envoyé des fonds pour aider l’union immédiatement après le passage de l’Ouragan Dorian, a expliqué Filiberto Verduzco. Trois unions dans la DIA ont déjà envoyé des fonds pour aider la Fédération du Nord des Bahamas et d’autres unions se sont engagées à contribuer également aux efforts de reconstruction.

« L’Union Caribéenne Atlantique évalue l’ampleur de ses besoins après le passage de l’ouragan et nous présentera son plan d’aide aux efforts de reconstruction et de secours dans les jours, les semaines et les mois à venir, » a dit Filiberto Verduzco.

Une partie de la communauté de Mudd à Marsh Harbour, où vivaient des milliers de familles haïtiennes avant l’ouragan. Photo : Libna Stevens / DIA

Pasteur Jose Alberto Rodríguez, président de l’Église adventiste à Porto Rico, a emmené une équipe d’une chaîne de télévision nationale de Porto Rico pour continuer à récolter des fonds pour les victimes du cyclone. « C’est difficile de voir la destruction à cet endroit, » a dit pasteur Rodríguez. « Mon cœur est ému par tant de personnes touchées. Nous continuerons de contribuer aux efforts de secours jusqu’à nouvel ordre. »

L’union, par l’intermédiaire de son Agence Adventiste de Développement et de Secours (ADRA) à Porto Rico, envoie des fonds chaque semaine depuis le passage de la tempête, a dit pasteur Rodríguez. Les fonds contribuent à aider les programmes de distribution de nourriture à Grand Bahama ainsi que les victimes qui ont évacué Abaco pour aller vers Nassau.

Les dirigeants de l’église se sont également rendus dans les zones touchées à Freeport, Grand Bahama, le 15 septembre, pour parler aux membres d’église, visiter les propriétés de l’église qui ont été endommagées, et voir les opérations de secours en cours sur place.

La tour endommagée à peine encore debout au milieu des débris entraînés par les vents et l’eau qui ont accompagné l’Ouragan Dorian à Abaco. Photo : Libna Stevens / DIA

Pour voir une galerie de photos de la visite à Marsh Harbour, à Abaco, aux Bahamas, cliquez ICI

Pour plus de récits au sujet des interventions de secours et de l’église aux Bahamas après le passage de l’Ouragan Dorian, visitez notre site à l’adresse interamerica.org
Pour aider les victimes de l’Ouragan Dorian aux Bahamas, vous pouvez faire un don à :

Division Inter Américaine, 8100 SW 117th Ave, Miami, FL 33183. Faites votre chèque à l’ordre de Division Inter Américaine – Secours Ouragan Dorian, afin d’aider les membres d’église et leurs efforts dans la communauté. (Seules les contributions financières sont acceptées).

Vous pouvez également aider les victimes de l’ouragan aux Bahamas par le biais d’ADRA International, en vous rendant sur le site
adra.org

Traduction: Patrick Luciathe

Exprimez vous !

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.