En Inter Amérique, les dirigeants sont appelés à développer leur potentiel de leadership

24 Juillet 2019 | Miami, Floride, États-Unis | Libna Stevens / DIA

Des centaines de dirigeants de tous les niveaux de l’Église adventiste du septième jour en Inter Amérique ont été invités à développer leur potentiel de leadership lors du 3ème programme annuel du Développement du Leadership Sectoriel, (SeLD) qui s’est tenu du 15 au 17 juillet 2019 à Miami, en Floride, aux États Unis.

Les plus de 600 administrateurs, pasteurs, éducateurs, anciens d’église, responsables de département et autres dirigeants, qui se sont réunis à l’occasion du troisième programme annuel du SeLD organisé par l’Inter-Amérique, ont été invités à maintenir l’organisation où ils servent, pertinentes et efficaces dans la réalisation de la mission de l’église.

Une mission à accomplir

« Nous avons une mission à achever et nous devons marcher en sachant où nous allons, et vu que nous savons où nous allons, nous devons être préparés, » a déclaré pasteur Elie Henry, président de l’Église adventiste en Inter-Amérique. L’église a besoin de bons dirigeants capables d’aider l’effectif en pleine croissance de 3,8 millions de membres, répartis dans 24 unions et 151 champs locaux, afin de consolider l’église, a déclaré pasteur Henry.

« Nos fidèles membres poussent l’église vers la victoire et travaillent ensemble [avec les dirigeants] pour représenter le Christ et étendre son royaume, » a déclaré pasteur Henry. « Continuez d’être des leaders qui prennent ce travail à cœur, servez le Seigneur avec humilité, toujours concentrés sur la mission que Dieu nous a confiée. »

 

Le président de la Division Inter Américaine, pasteur Elie Henry, encourage les dirigeants à continuer de servir le Seigneur avec humilité, et à rester concentrés sur la mission. Photo de Libna Stevens / DIA

Pasteur Henry a invité les dirigeants à « continuer de bâtir le Royaume de Christ avec un engagement total à poursuivre l’œuvre de Dieu et à voir son prochain retour, » a déclaré pasteur Henry.

La formation de trois jours intitulée « Développer Votre Potentiel de Leadership » a été l’occasion d’avoir la contribution de plus de 30 intervenants et experts venus de l’Église adventiste mondiale, de l’Amérique du Nord et de l’Inter Amérique.

Les objectifs de la conférence

La conférence SeLD visait à guider les dirigeants d’organisation dans le développement de leurs capacités de leadership, à exposer les dirigeants des organisations aux tendances, aux problèmes et aux pratiques les meilleures en matière de leadership organisationnel, et à proposer un forum pour le réseautage et l’exposition interculturelle, a expliqué Pasteur Balvin Braham, assistant du Président de la DIA en charge du développement du leadership pour l’Église adventiste en Inter Amérique.

« La mise en pratique des instructions du SeLD n’est pas réservée aux seuls participants, a déclaré Balvin Braham. Le SeLD crée une plate-forme pour qu’un dialogue constructif ait lieu sur l’ensemble de la division à propos des priorités vitales en matière de leadership qui ont été abordées lors de la conférence. »

Pasteur Balvin Braham, assistant du président de la DIA chargé du développement du leadership pour l’Église adventiste en Inter Amérique. Photo de Libna Stevens / DIA

Balvin Braham a expliqué que l’église doit faire face à divers points de vue et visions du monde en matière de réalisation de la mission ; il est donc important pour l’église de continuer à investir dans le développement du leadership.

« La génération des pré-millénaires et celle des millénaires (génération Y) posent de nouveaux défis aux dirigeants de l’église aujourd’hui avec des pratiques et des concepts divergents, ce qui crée une tension entre eux et ceux qui ont la mentalité post-millénaire, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de l’église, » d’après ce qu’indique Balvin Braham. « Les pratiques en matière de leadership ne peuvent demeurer statiques et de nouvelles approches doivent être trouvées pour faire face aux réalités dans les environnements institutionnels, et apporter un apprentissage partagé pouvant être contextualisé et généralisé. »

Une éducatrice

Glennys Lugo d’Aruba est très au clair sur sa mission. Elle dirige la seule école adventiste de l’île et travaille en tant que directrice de l’éducation pour la mission d’Aruba.

En tant que directrice de l’École Adventiste J.N. Andrews qui compte quatre enseignants et 50 élèves de maternelle et de cours préparatoire, dont la plupart ne sont pas membres de l’Église adventiste du septième jour, Glennys Lugo a dit que participer pour la première fois à la conférence SeLD l’avait incité à continuer à préparer les enfants pour qu’ils soient des témoins de Jésus.

Glennys Lugo, d’Aruba, est la directrice de la seule école adventiste de l’île et a participé pour la première fois à la conférence SeLD de cette année. Photo de Libna Stevens / DIA

« Dieu m’a rappelé ce que je dois faire et continuer à faire pour devenir non pas tant un leader intellectuel, mais aussi un leader spirituel, comptant toujours sur le Seigneur, car c’est son institution, » a-t-elle déclaré.

Glennys Lugo, 42 ans, mère de trois enfants, gère l’école depuis sept ans. Elle est vraiment occupée à préparer l’école à se développer pour devenir une école primaire complète au cours des quatre prochaines années. Elle a déclaré que participer à la conférence SeLD lui a donné la motivation pour mieux définir les stratégies qu’elle doit suivre. Elle prévoit de garder le contact avec d’autres enseignants et directeurs d’école de la Jamaïque et du territoire de la Caraïbe anglophone qu’elle a rencontrés lors de la conférence, et de transmettre ces connaissances qu’elle a acquises, à son personnel.

« J’aime ce qui a été souligné durant la formation, à savoir que personne n’est le patron, nous sommes tous égaux et Dieu nous a mis en place pour accomplir la mission de l’église, » a déclaré Glennys Lugo. Elle fait sa part, avec le personnel de l’école, pour promouvoir une vie de prière chaque jour à l’école.

un ancien d’église

Pour Sydney Grant, 44 ans, ancien à l’église adventiste de Clarks Town, dans le Nord de la Jamaïque, qui assistait pour la première fois à une conférence SeLD après 18 ans passés dans cette fonction, le programme lui a ouvert l’esprit et permis de réaliser à quel point la direction de l’église est déterminée à accomplir la mission qui consiste à proclamer l’évangile, quelle que la position occupée. « Cela m’a vraiment éclairé, parce que vos yeux s’ouvrent et voient l’église à une plus grande échelle et vous êtes en mesure d’obtenir des conseils sur certains problèmes qui pourraient survenir. »

Sydney Grant, ancien à l’église adventiste de Clarkstown, a déclaré que le SeLD lui avait agrandi l’esprit, lui permettant ainsi de voir à quel point les dirigeants étaient concentrés sur la réalisation de la mission qui est de partager l’évangile. Photo de Libna Stevens / DIA

Sydney Grant est un formateur en mathématiques qui travaille pour le Ministère de l’Éducation de la Jamaïque ; il est très occupé à aider son pasteur, qui supervise quatre autres églises du district. Il pense que prêcher, visiter, enseigner et servir dans l’église nécessite le genre de perspective qui doit l’aider à trouver le bon rythme et à ne pas être consumé par tout le travail.

« Servir dans l’église, c’est un travail à plein temps, » a dit Sydney Grant, mais c’est un travail normal pour lui, a-t-il dit, car il a grandi dans l’église avec un père qui a servi en tant qu’ancien d’église pendant plus de 50 ans.

« Je pense que c’est un honneur de servir parce que cela me permet de garder les pieds sur terre lorsque des difficultés se présentent, mais je sais qu’il est important d’utiliser mes compétences pour faire en sorte que le travail soit accompli. » Sydney Grant fait partie des huit anciens dans son église qui effectuent une rotation dans les autres églises de son district afin d’aider à accompagner les membres à travers des visites, des études bibliques et des programmes de culte chaque mois. Il lui a été rappelé que maintenir un équilibre entre le travail à l’église et la famille était essentiel pour lui en tant que mari et père de trois enfants, a dit Sydney Grant.

Sydney Grant, qui faisait partie des 21 délégués de sa fédération, pense que l’église, en tant qu’organisation, continuera d’avancer avec succès tout en évaluant le travail et en veillant à ce que les dirigeants d’église agissent avec davantage de responsabilité.

Dr. Ella Simmons, vice-présidente de l’Église adventiste mondiale, intervient lors de l’un de ses séminaires de gestion de département dans le cadre de la conférence SeLD. Photo de Libna Stevens / DIA

« Alors que nous examinons la mission de l’église, nous devons nous assurer que chaque dirigeant est transformé et que chaque département travaille ensemble pour se développer dans notre mission, » a déclaré Sydney Grant.

un trésorier de fédération

Samuel Britton, 60 ans, originaire du Panama, a récemment été nommé trésorier de la Fédération du Centre du Panama. Avec une vaste expérience en tant qu’administrateur, non seulement en Inter Amérique, mais également en tant que missionnaire ayant travaillé au Caire, en Égypte, Samuel Britton s’est employé à consolider un centre d’influence et plusieurs autres projets. De plus, il a travaillé pendant trois ans à Istanbul, en Turquie, où il a réalisé une action novatrice dans le cadre d’une douzaine de projets, et a été secrétaire-trésorier du champ local.

« Même si vous avez une certaine expérience après avoir travaillé dans l’église, les dirigeants doivent comprendre qu’il y a une période de transition qui accompagne tout changement de position, » a déclaré Samuel Britton. « Il est important que les administrateurs ou les dirigeants donnent l’exemple et adoptent de bonnes pratiques de fonctionnement, à un moment où l’église va de l’avant. »

Une des nombreuses choses qu’il ramène chez lui de la conférence SeLD, c’est que chaque ouvrier ou dirigeant n’est pas plus qu’un serviteur et qu’il s’agit de laisser Dieu utiliser chacun de ses enfants pour faire avancer la mission de l’église. « Il ne s’agit pas d’une responsabilité exécutive, mais d’un leadership spirituel, » a déclaré Samuel Britton.

Samuel Britton, trésorier de la Fédération du Centre du Panama, est reconnaissant du fait que l’église investisse dans la formation en développement du leadership pour ses administrateurs, éducateurs, pasteurs, dirigeants et membres en général. Photo de Libna Stevens / DIA

Samuel Britton dit qu’il a apprécié toutes les présentations et séminaires sur le contrôle interne spécifiquement menés par le Service d’Audit de la Conférence Générale, et qu’il est reconnaissant du fait que l’église investisse dans la formation en développement du leadership pour les administrateurs, les éducateurs, les pasteurs et les membres d’église qui dirigent dans l’organisation de l’église.

Certificat SeLD

Tous les délégués à la conférence SeLD de cette année ont reçu 20 heures de formation continue en leadership et ceux qui ont également assisté aux deux années précédentes ont reçu un certificat de 60 heures de formation, a indiqué Balvin Braham.

Pasteur Braham a demandé aux dirigeants de SeLD de « demeurer impliqués, de rester proactifs et de nous aider à façonner l’avenir du leadership ici, dans notre division. »

Les délégués de la conférence SeLD ont prié ensemble, assisté à des sessions plénières et à des dizaines de séminaires sur l’efficacité du leadership pastoral et de la supervision pastorale, sur la résolution de problèmes et sur le processus décisionnel, sur les stratégies de développement des finances de l’église, la gestion de problèmes critiques et bien plus encore.

Pour voir une galerie de photos de la conférence SeLD, cliquez ICI

Pour voir le programme de la Conférence SeLD 2019 de l’Inter-Amérique,
Cliquez
ICI pour l’anglais

Cliquez ICI pour l’espagnol

Cliquez ICI pour le français

Traduction: Patrick Luciathe

Exprimez vous !

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.