En Corée, 4000 missionnaires invités à aller de l’avant

Avec une cérémonie soigneusement organisée et combinant technologie de pointe, messages touchants et performances musicales de premier ordre, les dirigeants Adventistes du Septième Jour dans la Division de l’Asie Pacifique Nord (NSD) ont déclaré officiellement ouverte le 8 août, l’édition 2018 du Congrès International de la Mission qui se tient à Goyang, en République de Corée. Le programme organisé pour toute la région a réuni environ 4000 membres d’église de tous âges, motivés par un esprit missionnaire, dans l’immense Centre International d’Exhibition et de Convention de Corée (KINTEX) pour quatre jours de formation, d’action missionnaire et de témoignage.

La plupart des personnes participant au programme vivent et servent dans l’un des pays et territoires de la NSD parmi lesquels on compte la Corée du Nord, la Corée du Sud, la Chine, Hong Kong, le Japon, Macao, la Mongolie et Taïwan. Quelques personnes représentaient d’autres champs de l’Église, ainsi que le siège de l’Église Adventiste mondiale à Silver Spring, dans le Maryland, aux États-Unis.

« Nous considérons comme un privilège de participer à ce Congrès sur la Mission, » a déclaré le secrétaire exécutif de l’Église Adventiste, G. T. Ng, au nom des dirigeants de l’Église mondiale. « L’Église Adventiste mondiale apprécie le fait que la NSD soit très attachée à la mission. »

Le président de l’Église Adventiste, Ted Wilson, qui arrivera en République de Corée le 10 août, a envoyé un message vidéo préenregistré présentant des salutations. « [Le Congrès sur la Mission] est l’occasion d’acquérir de nouvelles compétences, de nouvelles manières de proclamer les messages des trois anges, » a-t-il déclaré. « Quelle opportunité avons-nous de toucher les autres pour Son royaume ! »

Histoire avec un Rebondissement

La cérémonie d’ouverture de 120 minutes a débuté par un passage en revue chorégraphié des débuts de la mission dans la région. La présentation, qui comprenait des récitatifs de style oratorio, de la musique instrumentale traditionnelle et des effets spéciaux, racontait l’histoire des pionniers Adventistes du Septième Jour dans cette partie de l’Asie.

Le Secrétaire Exécutif de l’Église Adventiste mondiale, G.T. Ng présente le sermon d’ouverture de l’édition 2018 du Congrès International sur la Mission de la NSD organisé en Corée du Sud. Photo de Adventist Review

Il y a exactement 130 ans, en 1888, le premier missionnaire autonome, Abram La Rue, est arrivé en Chine. Il est considéré comme le premier à avoir porté le message du Second Avènement à cette nation. Certaines des personnes formées par Abram La Rue sont devenues plus tard des missionnaires dans d’autres pays asiatiques, dont le Japon et la Corée.

La mission est difficile et demande un engagement sur le long terme, c’est ce qui a été souligné dans un texte en cinq langues qui défilait sur l’écran principal. « Le nombre d’âmes gagnées [par Abram La Rue] après huit ans de ministère : zéro », a déclaré un narrateur en voix off. « Mais il a persévéré et finalement, il a réussi. »

Des Missionnaires en Marche

Un défilé à travers la salle jusqu’à la scène principale a permis de voir des représentants des différents champs, y compris des dirigeants de l’Église mondiale et de la NSD. Les leaders et autres représentants participant à la parade portaient des tenues traditionnelles, y compris plusieurs costumes différents venant de la même région. Le président de la Fédération de Taiwan (TWC), Noah Lai, a expliqué : « Nos tenues sont différentes car nous avons des tribus différentes, des cultures différentes. Nous avons beaucoup de défis à relever pour proclamer l’évangile. » Le territoire de la TWC a été officiellement organisé il y a cinq ans après avoir fait partie d’une plus grande région ecclésiale.

A la tête de la délégation de Hong Kong, se trouvait le président de l’Union Mission de Chine, Robert Folkenberg Jr. « En tant que représentant de l’Union Chinoise, j’aimerais souhaiter une chaleureuse bienvenue à tous les participants, » a-t-il déclaré en chinois. « Après ce Congrès sur la Mission, j’espère que tout ce que vous partagerez après l’avoir reçu de ce programme nous aidera à être ensemble, unis comme un seul. »

Le président de l’Union de Fédérations du Japon (JUC), Matsumi Shimada, a salué l’assemblée au nom de la délégation japonaise forte de 311 personnes. « Il y a sept ans, il y a eu un énorme tsunami au Japon, » a-t-il déclaré. « Au cours des quatre prochains jours, nous allons vivre un tsunami ici – les bénédictions du Saint Esprit pour que nous rentrions chez nous et proclamions le message avec puissance. »

Salutations et Temps Forts

La délégation de la Mongolie, avec ses 101 membres, a été l’un des temps forts de la parade d’introduction. Le président de la mission, Yo Han Kim, a raconté qu’il y a exactement 25 ans, le premier converti Adventiste du Septième Jour a été baptisé en Mongolie par le président de l’Église Adventiste mondiale de l’époque, Robert Folkenberg Sr.

À la surprise de l’auditoire, Yo Han Kim a annoncé : « Les deux premiers Adventistes et missionnaires en Mongolie sont avec nous ce soir. » Une seconde plus tard, deux femmes se sont avancées. Elles ont été accueillies par un tonnerre d’applaudissements.

Hwang Chung Kwang, président de l’Union de Fédérations de Corée (KUC), qui accueille le congrès, a également souhaité la bienvenue à l’assemblée, en invitant les participants à prendre conscience de l’importance du programme. « Ce Congrès sur la Mission doit être un tremplin pour proclamer l’évangile, avec la bénédiction de Dieu. »

Après la lecture d’une Déclaration Officielle d’Ouverture et d’un Engagement Spécial envers la Mission, le président de la NSD, Si Young Kim, a rappelé aux participants la raison d’être du programme. « C’est un festival destiné à rappeler comment Dieu nous a conduits jusqu’ici et comment il a œuvré miraculeusement dans le champ missionnaire, »

Hwang Chung Kwang a approuvé cette déclaration. « Nous écouterons des témoignages, » a-t-il déclaré. « J’espère que la grâce de Dieu nous envahisse. »

Sur un ton plus grave, Hwang Chung Kwang a alors exprimé une requête spéciale. « Nous sommes seulement à 25 kilomètres de la frontière avec la Corée du Nord, » a-t-il indiqué à l’assistance. « Continuons à prier avec ferveur pour que cette nation s’ouvre à l’évangile. »

G.T. Ng a clôturé la cérémonie lors de la soirée d’ouverture avec un appel passionné invitant les missionnaires à sortir et à trouver ceux qui ont besoin de connaître Jésus. S’appuyant sur paraboles de la brebis perdue, de la drachme perdue et du fils perdu relatées par Jésus (Luc 15), G.T. Ng a déclaré que Dieu essaie toujours de ramener les gens à Lui et que nous devrions faire de même.

« Aller à la recherche des pécheurs fait partie de la nature de Dieu, » a-t-il déclaré. « De même, la mission de l’église est d’aller chercher les perdus. »

Le Congrès International sur la Mission se poursuit jusqu’au 11 août.

Traduction: Patrick Luciathe

Exprimez vous !

*