Un rapport Adventiste sur la liberté religieuse

19 Octobre 2015 – Silver Spring, Maryland, Etats Unis – Bettina Krause

Le département des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse (PARL) de l’Eglise Adventiste du Septième Jour a publié un rapport faisant état de la situation de la liberté religieuse à travers le monde, pays par pays. Le Rapport Mondial 2015 sur la Liberté Religieuse est le neuvième rapport du genre produit par l’église depuis 1999 et, d’après le directeur du département PARL, Ganoune Diop, il laisse apparaitre des tendances internationales qui sont loin d’être encourageantes.
« En dépit de mobilisations sans précédent au niveau mondial visant à promouvoir la liberté religieuse, » écrit Ganoune Diop dans son introduction au rapport, « la situation de la liberté religieuse dans le monde demeure sombre. » Il a fait remarquer que de récentes informations récoltées par l’Eglise Adventiste – et aussi par d’autres agences de surveillance – indiquent toutes que la situation de la liberté religieuse dans le monde devient de plus en plus restrictive et de moins en moins stable. Plus grave encore, on constate une intensification rapide de la menace posée dans de nombreuses régions par ceux qu’on appelle les « acteurs autres que des états, » telles que les organisations terroristes et les milices.
Le Rapport Mondial du département des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse (PARL) est unique en ce qu’il offre une perspective spécifiquement Adventiste sur les questions de liberté religieuse. Dans le rapport Mondial, pour chaque pays considéré, il y a un aperçu de la situation politique et sociale, un examen des lois en rapport avec la liberté religieuse, une analyse de la protection de la liberté religieuse dans la pratique, et un résumé de l’expérience récente de l’Eglise Adventiste au sein de cette juridiction.
En tant qu’observateurs du sabbat et membres d’une dénomination qui, dans beaucoup de pays, constitue une minorité religieuse, les expériences des Adventistes permettent de récolter des informations qui renseignent sur l’ampleur et l’efficacité des actions menées par les gouvernements à travers le monde lorsqu’il s’agit de protéger la liberté religieuse. Le Rapport Mondial de cette année fait état des difficultés auxquelles sont confrontés des étudiants ou des employés Adventistes dans le domaine de l’observation du sabbat, et cela dans pratiquement toutes les régions du monde, dans des pays aussi différents que le Bengladesh, la Biélorussie, le Nicaragua, le Sri Lanka, la Roumanie, la Russie, l’Ouganda et le Zimbabwe. Les Adventistes et les membres d’autres confessions religieuses vivent dans des conditions particulièrement pénibles dans beaucoup de pays d’Asie Centrale et dans des pays où le fondamentalisme religieux est très présent – que ce soit dans l’Hindouisme, le Bouddhisme ou l’Islam.
« Aujourd’hui des millions de personnes souffrent dans diverses parties du monde, » écrit Ganoune Diop. « Ce sont des hommes et des femmes qui font le choix délibéré de demeurer loyaux envers leurs croyances plutôt que de faire des compromis au niveau de leur conscience. »
D’après Ganoune Diop, le Rapport Mondial a pour objectif de documenter et de mettre en lumière ces défis actuels, et aussi d’affirmer la position embrassée de longue date par l’Eglise Adventiste, à savoir la reconnaissance de la liberté religieuse comme étant un droit fondamental de l’être humain ; un droit sur lequel s’appuient toutes les autres libertés.
Au cours des années passées, le rapport Mondial a été cité dans de nombreux rapports internationaux, y compris ceux produits par la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies et par le Département d’Etat Américain. Le rapport Mondial de cette année contient des informations sur 223 pays et territoires ; il est disponible en ligne à l’adresse www.irla.org/world-report-2015.pdf
Traduction: Patrick Luciathe

Lea mas: http://www.interamerica.org/?p=19840&lang=fr#ixzz3pNdNAxlX

Exprimez vous !

*