Rwanda : 95890 personnes baptisées à la fin des campagnes d’évangélisation

Posté le 20 Mai 2016 – Rwanda – Andrews McChesney, rédacteur informations, Adventist Review

Un citoyen Belge visite des parents dans un coin du Rwanda.

Une femme de 19 ans qui perdra son emploi.

Un officier de police chargé de protéger le président de l’Eglise Adventiste du Septième Jour, Ted N.C. Wilson.

Ce sont là quelques unes des 95890 personnes, un record, qui ont accepté Christ et ont été baptisées après une campagne d’évangélisation de deux semaines qui s’est achevée ce weekend, ont indiqué les dirigeants de l’église ce dimanche.

D’autres baptêmes liés aux rencontres qui ont eu lieu sur les 2227 sites dans ce pays d’Afrique devraient avoir lieu au cours des prochaines semaines, amenant le total à plus de 100000 et faisant de ce programme qui s’est déroulé du 13 au 28 mai, le plus important programme de ce type dans l’histoire de l’Eglise Adventiste du Septième Jour.

« Vous êtes un exemple pour le monde entier. Nous louons Dieu pour cela, » a dit Ted Wilson à une foule de 6000 personnes lors du dernier service de culte du sabbat dans la ville touristique de Giyensi. Parmi les personnes présentes, 1971 ont été baptisées ce matin là dans le Lac Kivu tout proche.

Les leaders locaux de l’église ont attribué ce nombre de baptêmes sans précédent à l’action du Saint esprit et à l’initiative Implication Totale du Membre.

« Lorsque chaque membre est impliqué, il y aura une grande moisson, » a dit Sophonie Setako, président du Champ Nord-Ouest du Rwanda qui comprend Giyensi et qui a récolté 10778 baptêmes. « En visitant les gens et en venant en aide aux personnes nécessiteuses, nous avons gagné beaucoup de membres. »

Implication Totale du Membre est le nom donné à une initiative de l’église mondiale qui encourage chacun des 19,1 millions de membres à travers le monde à trouver des moyens de partager Jésus avec leurs amis et leurs communautés. Le précédent record était de 30000 baptêmes, un chiffre atteint après une campagne d’évangélisation de deux semaines qui s’était tenue au Zimbabwe en Mai 2015.

Au Rwanda, les 720000 membres de l’église ont pris à cœur l’initiative Implication Totale du Membre. Plusieurs ont étudié la Bible avec des voisins et sont allés de porte en porte, invitant les gens aux rencontres d’évangélisation. Les membres ont également donné de l’argent pour de la nourriture, des vaches, des polices d’assurance santé visant à améliorer la vie des habitants pauvres de leurs communautés. Les cliniques médicales sur trois sites ont permis d’offrir des services gratuits à près de 6000 personnes pendant toute une semaine.

« Un Changement s’est Produit »

Des milliers de personnes ont envahi les rivages sablonneux du Lac Kivu afin d’assister aux baptêmes de sabbat. Les plus âgés et les personnes ayant des handicaps ont été baptisés les premiers, ensuite est venu le tour des femmes enceintes et des hommes et des femmes qui avaient formé de longues files d’attente. Huit pasteurs ont baptisé 1971 personnes en 2 heures et demie environ.

Les personnes qui sortaient du lac pouvaient difficilement être plus heureuses. De larges sourires illuminaient le visage des nombreuses personnes qui sortaient de l’eau et se dirigeaient vers des tentes blanches pour enlever leurs blouses de baptême trempées et changer de vêtements.

« Un changement s’est produit en moi, » a déclaré Steve Nsabimana, 16 ans, un citoyen belge qui était en vacances, venu visiter des parents près de Giyensi lorsque les rencontres d’évangélisation ont débuté.

Steve Nsabimana a dit que c’est la curiosité qui l’a amené aux rencontres, et le message sur les prophéties de Daniel et Apocalypse l’ont convaincu de donner son cœur à Jésus à travers le baptême. Il retournera en Belgique en tant qu’Adventiste du Septième Jour.

« Après le baptême, j’ai le sentiment que tous mes péchés ont été pardonnés, » a t-il dit avec un sourire.

Obed Twagirasu, 51 ans, ancien Adventiste avec un sourire où manquent plusieurs dents, a avoué comment il s’était senti poussé à se refaire baptiser alors qu’il écoutait l’épouse du président de l’Eglise Adventiste, Nancy Wilson, qui tenait là sa première campagne d’évangélisation et parlait de la manière dont chaque personne recevrait sa juste récompense au retour de Jésus.

« Il me fallait être baptisé afin de renouveler ma relation avec Dieu, » a dit Obed Twagirasu. « Je suis très heureux d’entrer dans la famille de Dieu. »

« Une expérience inoubliable »

Nancy Wilson qui s’est adressée à environ 3000 personnes chaque soir dans un champ à flanc de colline à l’extérieur de Giyensi, avait des larmes aux yeux en voyant 411 personnes ayant assisté aux rencontres qu’elle tenait, se faire baptiser samedi. Plusieurs femmes ont joyeusement salué de la main et lui ont envoyé des baisers en soufflant dans leurs mains en sortant de l’eau.

« Ca a été une expérience inoubliable, » a dit Nancy Wilson.

Au total, 539 personnes ayant assisté à ses rencontres ont été baptisées au cours des deux derniers sabbats.

Ted N.C. Wilson, qui a tenu des réunions fréquentées par 6000 personnes chaque soir dans la cour d’une église à Giyensi, a vu 1016 personnes se faire baptiser.

L’une de ces personnes nouvellement baptisées est Clémentine Nyiragasigwa, une femme menue de 19 ans ne mesurant pas plus d’un mètre quarante sept. S’exprimant dans une interview en sortant du Lac Kivu, elle a dit qu’elle s’est sentie poussée à se faire baptiser après avoir entendu une présentation sur la statue de Daniel 2.

Clémentine Nyiragasigwa, qui n’a jamais été baptisée auparavant, travaillait pour une autre dénomination Chrétienne lorsqu’elle a commencé à fréquenter les réunions. Lorsqu’elle a annoncé à ses collègues qu’elle désirait se faire baptiser dans l’Eglise Adventiste, ils ont tenté de faire pression pour qu’elle change d’avis.

« Mais j’ai décidé de quitter mon emploi et de me faire baptiser, » a t-elle déclaré.

Schadrack Rutabayiro a également été baptisé samedi, il est officier de police et il était chargé d’escorter Ted Wilson vers le site de rencontre depuis son hôtel chaque jour. Schadrack Rutabayiro, dont la mère est Adventiste, avait résisté pendant une décennie à ses appels l’invitant à se soumettre à Christ, d’après ses dires. Mais alors il a entendu Ted Wilson parler de la Seconde Venue et un médecin Adventiste parler de l’importance d’une bonne santé. Fesaha Tsegaye, directeur des ministères de la santé pour la Division de l’Afrique du Centre-Est qui comprend le Rwanda, avait une présentation sur la santé avant chaque soir que Ted Wilson n’intervienne.

« L’eau et l’exercice physique quotidien étaient pour moi un point d’interrogation, » a dit Schadrack Rutabayiro. Le message de Dr Tsegaye a touché mon cœur, et j’ai réalisé que j’avais besoin d’être baptisé et de changer ma vie. »

ITM Pas si Audacieux ou Nouveau

Les nouveaux membres baptisés n’étaient pas les seuls à exprimer leur joie ce sabbat. Des pasteurs et d’autres leaders de l’église se sont joints à une foule d’au moins 6000 personnes pour ce programme de célébration sur les rives du Lac Kivu.

« C’était vraiment, vraiment extraordinaire, » a dit Mutuye Nkundakozera, secrétaire exécutif du Champ du Nord-Ouest du Rwanda, qui faisait partie des huit pasteurs qui ont pris part aux baptêmes. Lui ainsi que beaucoup de membres d’église, portaient une cravate rouge avec un logo bleu où l’on pouvait lire ITM, acronyme pour Implication Totale du Membre. Pratiquement toutes les personnes présentes portaient des foulards bleus avec le signe ITM.

Duane Mckey, un des principaux organisateurs des rencontres d’évangélisation au Rwanda et le responsable au niveau de l’Eglise Adventiste mondiale de l’initiative Implication Totale du Membre, arborait un large sourire alors que lui et son épouse Kathy regardaient les baptêmes à l’ombre de grands parapluies portant le sigle ITM. Mais il a indiqué que Implication Totale du Membre, l’initiative qui a été dévoilée lors de la Session de la Conférence Générale en juillet 2015 n’était pas une initiative aussi audacieuse et nouvelle que le pensaient certaines personnes.

« Ce n’est ni audacieux, ni nouveau, » a dit Duane McKey. « Jésus a dit il y a plus de 2000 ans dans le Mandat Evangélique rapporté dans Matthieu 28 d’aller et de prêcher, d’enseigner et de baptiser. Ce qui est intéressant et exaltant c’est que nous venons de terminer plus de 2000 rencontres qui commémorent quelque chose que Jésus a dit il y a plus de 2000 ans. »

Une caractéristique rwandaise du projet Implication Totale du Membre – inviter des amis à l’église – était bien évidente même au Lac Kivu sabbat matin. Un prêtre Catholique Romain était présent et observait le déroulement du programme, il assistait pour la première fois à un rassemblement Adventiste après avoir été invité par un ami Adventiste responsable d’une université locale. Le prêtre, s’exprimant dans une interview, a exprimé son étonnement en voyant des personnes baptisées par immersion pour la première fois. Il a dit qu’il était impatient d’entendre le sermon du sabbat par la suite.

Besoin de Nouvelles Eglises

Hesron R. Byilingiro, président de l’Eglise Adventiste au Rwanda, en considérant l’avenir, a indiqué que l’église fait face à un dilemme dans la mesure où elle devra trouver des lieux où les nouveaux membres pourront adorer. Après ce weekend, l’effectif local a dépassé les 815000 membres dans ce pays qui compte 11,8 millions d’habitants.

« C’est un vrai défi, » a dit Herson Byilingiro dans une interview sur le Lac Kivu. « Avec l’aide de Dieu, nous y arriverons. »

Duane McKey qui a entendu les commentaires de Herson Byilingiro, lui a dit que de l’aide était déjà en chemin. Il lui a indiqué qu’une petite église de l’état du Texas aux Etats Unis, l’église Adventiste du Septième Jour de Hico, avait récolté 1400 dollars pour un autre projet d’église en Afrique, mais des problèmes techniques avaient empêché aux fonds d’être acheminés vers la destination prévue l’année dernière. Donc la douzaine de membres de l’église Adventiste d’Hico ont envoyé les fonds au Rwanda en passant par la Conférence Générale, l’entité administrative de l’Eglise Adventiste mondiale.

« Cet argent sera utilisé pour une nouvelle église qui sera construite pour les nouveaux membres dans un village à l’extérieur de Giyensi, » a indiqué Duane McKey.

Mais les préoccupations de plusieurs ce sabbat matin ne portaient pas sur les nouveaux lieux de culte.

Umutoni Feza, 25 ans, qui a grandi dans une famille Adventiste mais n’allait pas à l’église depuis des années, a esquissé un sourire timide lorsqu’on lui a demandé pourquoi elle avait décidé de se faire baptiser. Elle a déclaré qu’elle avait réalisé lors des rencontres d’évangélisation qu’elle avait besoin de Jésus dans sa vie.

« Je suis très heureuse, » a t-elle dit. « Je suis née un première fois, et maintenant je suis née de nouveau. »

Traduction: Patrick Luciathe

Lea mas: http://www.interamerica.org/?p=22654&lang=fr#ixzz4AGdD4nC9