Congrès de la Liberté Religieuse

28 Aout 2017 – Hollywood, Floride, Etats Unis – Libna Stevens, Division Inter Américaine & Adventist Review

Les dirigeants et les participants du 8ème Congrès mondial de l’Association Internationale de Liberté Religieuse (IRLA) ont réaffirmé leur engagement à promouvoir la liberté religieuse et à rechercher la coexistence pacifique alors que la conférence de trois jours arrivait à son terme à Hollywood, en Floride, le 24 août.

Les plus de 550 participants, invités, intervenants et représentants gouvernementaux venus de 65 pays, ont discuté de la relation entre la liberté religieuse et la stabilité sociétale, y compris la protection des autres droits de l’homme et le développement économique. Ils ont reconnu que les menaces pesant sur la liberté religieuse et d’autres croyances sont sérieuses et sont en augmentation.

Le président de l’IRLA, John R. Nay, a déclaré qu’en écoutant tous les intervenants, il était clair que tout le monde « doit respecter le droit qu’a toute personne de croire en Dieu à sa manière ou de ne pas croire si c’est là son choix. »

« Nous devons faire en sorte que les autres jouissent de la même liberté, et en soutenant la liberté religieuse pour tous, nous encourageons également la coexistence pacifique, » a-t-il déclaré.


John Nay a remercié les intervenants pour leurs présentations poussant à la réflexion, les analyses qu’ils ont présentées, les défis qu’ils ont signalés, et aussi les participants pour les efforts passés, présents et futurs visant à aider à garantir la liberté religieuse et la coexistence pacifique.

Résolutions Adoptées

Les participants au Congrès Mondial ont adopté par consensus plusieurs résolutions, y compris « un appel aux nations du monde à promouvoir activement les principes de liberté de religion ou de croyance tels qu’ils sont énoncés à l’Article 18 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, » et « un appel à la population du monde à se familiariser à nouveau avec les documents fondamentaux concernant les droits de l’homme … et à souligner l’importance de la liberté de religion ou de croyance. »

Les participants au congrès ont également accepté « d’encourager les membres du clergé, les éducateurs et d’autres … à souligner et à enseigner que la liberté de religion ou de croyance est à la fois un droit juridique important et une valeur sociétale cruciale, » et de « demander que l’IRLA continue à identifier des façons concrètes pour les individus et pour ses sections locales de s’impliquer dans la défense de la liberté religieuse. »

Les résolutions adoptées comprenaient entre autre un engagement à « encourager les acteurs nationaux et internationaux à éviter les stéréotypes au sujet de groupes ou d’individus quelconques sur la base de préjugés, d’idées préconçues ou de suppositions ; » et aussi à « encourager les leaders religieux ou autres à reconnaître le danger pour la religion d’être détournée et mal utilisée pour des objectifs non religieux. »

Les participants ont également accepté d’autoriser une large distribution de ces résolutions.

Les Défenseurs de la Cause Honorés

Le Secrétaire Général de l’IRLA, Ganoune Diop, présente les dix personnes honorées pour leur contribution à la liberté religieuse et à la liberté de croyance, lors de la dernière journée du 8ème Congrès Mondial de l’IRLA qui a eu lieu à Ft. Lauderdale, en Floride, aux États-Unis, le 24 août. Image de Mylon Medley, Réseau Adventiste d’Information

Dix défenseurs de la liberté religieuse venus du monde entier ont été honorés pour leur contribution à la promotion de la liberté religieuse pour tous.

Le Prix de Distinction a été remis à Robert Seiple, le premier Ambassadeur itinérant pour la Liberté Religieuse Internationale au Département d’État de 1998 à 2000, ancien président de World Vision et ancien président de l’IRLA.

« Son leadership en tant que président a été une bénédiction pour L’IRLA, » a déclaré le Secrétaire Général de l’IRLA, Ganoune Diop. « Sa vision pratique et sa capacité à traduire les idées en actions concrètes pour le bien de la famille humaine, ont fait de nous de meilleures personnes. »

Parmi les autres personnes honorées, on retrouve l’auteur prolifique, rédacteur en chef et érudit international, W. Cole Durham; l’avocat général de la Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour, Karnik Doukmetzian; et Knox Thames, conseiller spécial pour les Minorités Religieuses dans le Proche-Orient et en Asie du Sud et du Centre au Département d’Etat des États-Unis à Washington, DC.

L’IRLA a été lancée en 1893 par les dirigeants de l’Église Adventiste afin de promouvoir la liberté religieuse pour tous. Elle est rapidement devenu un mouvement mondial avec des personnes d’autres religions, chrétiennes et non chrétiennes. Actuellement, l’IRLA dispose d’un conseil d’administration très diversifié composé d’Adventistes du Septième Jour, de Catholiques, de Baptistes et de Méthodistes.

« L’IRLA a compris très tôt que la liberté religieuse ne pouvait être juste pour une seule communauté, » a dit Ganoune Diop. « C’est la raison pour laquelle nous nous sommes engagés à promouvoir la liberté religieuse pour tous. »

Traduction: Patrick Luciathe

Exprimez vous !

*