G. Diop honoré par une société de Droit International

Un éminent défenseur de la liberté religieuse dans l’Eglise Adventiste du Septième Jour a été honoré le mois dernier pour son engagement dans la promotion de la liberté religieuse comme un droit fondamental de l’homme. Dr Ganoune Diop, directeur du département des affaires publiques et de la liberté religieuse pour l’Eglise Adventiste mondiale, a reçu le Prix 2017 Thomas L. Kane de la Liberté Religieuse le 17 février lors de la Conférence annuelle de trois jours organisée par la Société de Droit J. Reuben Clark à Philadelphie en Pennsylvanie.

En acceptant le prix, Ganoune Diop a dit aux participants à la Conférence que la liberté religieuse n’est pas un simple droit légal, mais une liberté humaine fondamentale qui soutient un certain nombre d’autres droits fondamentaux. Il s’est engagé à continuer de travailler ” du côté et la vie, en promouvant une culture de liberté, la dignité de la différence, et le caractère sacré de tous les êtres humains créés à l’image de Dieu.”

Ganoune Diop a reçu le prix pour ses années de promotion de la liberté religieuse aux Nations Unies et dans d’autres organisations internationales et nationales, pour ses nombreux écrits publiés, pour son travail de formation d’autres défenseurs de la liberté religieuse et pour son rôle en tant que Secrétaire Général de l’Association Internationale de la Liberté Religieuse.

Prenant plus tard la parole, Dr Diop a déclaré que le prix constituait une reconnaissance implicite de l’engagement continu de l’Eglise Adventiste à travailler en faveur de la liberté religieuse pour tout le monde – pas simplement pour les Adventistes.

” Cette approche large de la liberté religieuse est le résultat de notre compréhension de la liberté comme étant quelque chose qui est inscrit dans notre ADN à la création; c’est une part essentielle de toute alliance authentique entre l’humanité et Dieu,” a-t-il expliqué. ” Et pour cette raison, la liberté religieuse n’appartient pas seulement à quelques personnes – elle doit s’appliquer à tout le monde, même à ceux avec qui nous ne sommes pas d’accord. Cela fait partie de ce qui fait par essence l’être humain.”

La Société de Droit J. Reuben Clark est une organisation professionnelle mondiale pour les avocats et les étudiants en droit qui appartiennent à un mouvement religieux et compte quelques 190 entités la représentant sur six continents. Le Prix Thomas L. Kane tire son nom d’un fameux avocat abolitionniste du 19eme siècle de Philadelphie qui a risqué sa réputation afin d’apporter une aide politique et juridique aux membres de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours qui était à l’époque une minorité religieuse largement méprisée et persécutée.

Traduction: Patrick Luciathe

Exprimez vous !

*