Pastorale : Séminaire sur les enseignements des mouvements parallèles – Documents à télécharger

Documents à télécharger

L’Eglise et ceux qui la critiquent : Cliquez ici

La trinité dans l’histoire de l’adventisme : Cliquez ici

Consciente des dangers que constituent les enseignements bibliques erronés véhiculés par les groupes parallèles sur le territoire de la Guadeloupe, l’Eglise Adventiste du 7ème jour organise du 18 au 20 mai un premier séminaire biblique visant à traiter quelques uns des sujets doctrinaux et prophétiques les plus soulevés par ces mouvements religieux.

A cette occasion, nous recevrons le pasteur Timm ALBERTO, directeur associé du centre Ellen G. White de la Conférence Générale qui sera l’invité spécial de ce weekend de formation.

Aussi, nous invitons les pasteurs, les anciens, les directeurs et animateurs de l’école du sabbat, les responsables des ministères personnels, les responsables de l’esprit de prophétie et les leaders de petits groupes à assister nombreux aux rencontres qui se tiendront selon le calendrier suivant:

  • Vendredi soir de 19h à 20h30 à la section locale de Boissard

  • Samedi matin (culte) à la section locale Béthel de Capesterre Belle-Eau

  • Samedi après-midi de 16h à 18h à la section locale de Boissard

  • Dimanche matin de 9h à 11h30 à la section locale de Boissard

Pour télécharger le courrier relatif au séminaire sur les « Enseignements des mouvements parallèles : Cliquez ici

Commentaires

  1. Dentelé frantz a écrit:

    Si la vérité est enseignée ils auraient pas de place pour un message erroné.un pasteur est trop souvent un carriériste avant d’être un ministre de l’a parole de DIEU.LE PEUPLE À FIN MAIS LES GRENIERS SONT VIDES LES HABRES PORTENT DES FEUILLES JC DIT COUPE LE ET NE RÉPOND À LA PROPOSITION DE L’INTENDANT QUI PART LA TÊTE BASSE !

    • Bonjour cher Frantz.
      Ces propos, qui n’engagent que vous, sont souvent utilisés par certains ministères indépendants. Quelles vérités en particulier les pasteurs doivent-ils enseigner et qu’ils ne partagent pas avec les membres d’église?
      L’Apôtre Paul enseignait la vérité, et pourtant alors qu’il était vivant on a fait circuler des enseignements erronés en disant que Paul en était l’auteur.
      2 Thessaloniciens 2:2 … de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu’on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là.
      En quoi l’enseignement de la vérité va-t-il empêcher la propagation de l’erreur?

      « LES ARBRES PORTENT DES FEUILLES JC DIT COUPE-LE ET NE RÉPOND À LA PROPOSITION DE L’INTENDANT QUI PART LA TÊTE BASSE !
      Ici vous avez mélangé deux récits : le figuier maudit (Matthieu 21:19) et la parabole du figuier stérile (Luc 13:1 à 9)- Ce mélange fait que votre interprétation est erronée et que votre leçon spirituelle ne reflète pas l’Évangile, car vous dites que l’intendant part la tête basse alors que le texte biblique n’affirme pas cela.
      En ce qui concerne le figuier stérile, voilà le commentaire que l’on trouve dans le livre « Paraboles de Jésus », page 182
      « Dans la parabole, le vigneron ne pense pas un instant que la sentence prononcée contre le figuier qui reste improductif soit injuste. Il connaît et partage l’intérêt que le propriétaire ressent pour cet arbre stérile. Sa plus grande joie serait de le voir pousser et porter du fruit. Il accède au désir du maître de la vigne quand il lui dit: “Laisse-le encore cette année; je creuserai tout autour, et j’y mettrai du fumier. Peut-être à l’avenir donnera-t-il du fruit.”9 {PJ 182.2}
      Le vigneron ne refuse pas de s’occuper d’un arbre si peu intéressant. Il veut encore lui prodiguer tous ses soins et le placer dans les conditions les plus favorables. {PJ 182.3}
      Le propriétaire de la vigne et le vigneron sont tous les deux intéressés à la prospérité du figuier. Il en est ainsi du Père et du Fils qui aiment également le peuple élu. Le Christ fait comprendre à ses auditeurs que d’autres occasions leur seront accordées par surcroît. Toutes les ressources de l’amour de Dieu seront mises à contribution pour qu’ils deviennent des térébinthes de la justice dont les fruits seront en bénédiction à l’humanité. {PJ 182.4} »

      L’Equipe Communications

    • Bonjour cher Frantz.
      Ces propos, qui n’engagent que vous, sont souvent utilisés par certains ministères indépendants. Quelles vérités en particulier les pasteurs doivent-ils enseigner et qu’ils ne partagent pas avec les membres d’église?
      L’Apôtre Paul enseignait la vérité, et pourtant alors qu’il était vivant on a fait circuler des enseignements erronés en disant que Paul en était l’auteur.
      2 Thessaloniciens 2:2 … de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu’on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là.
      En quoi l’enseignement de la vérité va-t-il empêcher la propagation de l’erreur?

      « LES ARBRES PORTENT DES FEUILLES JC DIT COUPE-LE ET NE RÉPOND À LA PROPOSITION DE L’INTENDANT QUI PART LA TÊTE BASSE !
      Ici vous avez mélangé deux récits : le figuier maudit (Matthieu 21:19) et la parabole du figuier stérile (Luc 13:1 à 9)- Ce mélange fait que votre interprétation est erronée et que votre leçon spirituelle ne reflète pas l’Évangile, car vous dites que l’intendant part la tête basse alors que le texte biblique n’affirme pas cela.
      En ce qui concerne le figuier stérile, voilà le commentaire que l’on trouve dans le livre « Paraboles de Jésus », page 182
      « Dans la parabole, le vigneron ne pense pas un instant que la sentence prononcée contre le figuier qui reste improductif soit injuste. Il connaît et partage l’intérêt que le propriétaire ressent pour cet arbre stérile. Sa plus grande joie serait de le voir pousser et porter du fruit. Il accède au désir du maître de la vigne quand il lui dit: “Laisse-le encore cette année; je creuserai tout autour, et j’y mettrai du fumier. Peut-être à l’avenir donnera-t-il du fruit.”9 {PJ 182.2}
      Le vigneron ne refuse pas de s’occuper d’un arbre si peu intéressant. Il veut encore lui prodiguer tous ses soins et le placer dans les conditions les plus favorables. {PJ 182.3}
      Le propriétaire de la vigne et le vigneron sont tous les deux intéressés à la prospérité du figuier. Il en est ainsi du Père et du Fils qui aiment également le peuple élu. Le Christ fait comprendre à ses auditeurs que d’autres occasions leur seront accordées par surcroît. Toutes les ressources de l’amour de Dieu seront mises à contribution pour qu’ils deviennent des térébinthes de la justice dont les fruits seront en bénédiction à l’humanité. {PJ 182.4} »

      L’Equipe Communications

Exprimez vous !

*