L’Amérique du Nord s’attaque directement au vieillissement de la population pastorale

Le dernier jour du Camporée International des Éclaireurs 2019 dont le thème était « Choisi, » et qui s’est déroulé à Oshkosh, dans le Wisconsin, les Éclaireurs désireux de devenir pasteurs ont eu l’opportunité de côtoyer les dirigeants d’église de la Division Nord-Américaine (NAD) pour en savoir plus sur la poursuite d’une carrière dans ministère pastoral.

Le programme social autour d’une crème glacée, a été l’occasion de lancer NextGen, une initiative de l’Association Pastorale de la NAD, qui cherche à s’attaquer à cette prévision indiquant le faible nombre de pasteurs qui seront en mesure d’exercer le ministère dans toute la division au cours de la prochaine décennie, au moment où les pasteurs actuellement en activité partiront à la retraite.

« La moyenne d’âge d’un pasteur [dans la région] est d’environ 55 ans, et la génération des baby-boomers est sur le point de prendre sa retraite, » a déclaré Ivan Williams, directeur de l’Association Pastorale de la NAD. « Nous recrutons car, au cours des sept à dix prochaines années, deux mille cinq cents pasteurs sur les quatre mille trois cents que compte la division seront en âge de partir à la retraite. »

« Nous voulons que les jeunes envisagent de se voir transmettre le flambeau, » a déclaré Ivan Williams. « Dieu m’a appelé quand j’avais 13 ans et j’ai suivi ce parcours pour devenir pasteur. Les gens qui réussissent dans la vie ont le sens de l’appel alors qu’ils sont encore jeunes. Je pense qu’il s’agit d’être fidèle et que Dieu bénira en accordant le succès. Tout au long de notre histoire, nous voyons une série de personnes que Dieu a utilisées quand elles étaient très jeunes. »

Byron Dulan, vice-président pour les affaires régionales dans l’Union de Fédérations du Pacifique Nord, embrasse Ashley Castro, une éclaireuse de la Fédération de l’Oregon, après qu’elle ait partagé son désir de devenir pasteure. Photo : Mylon Medley, Actualités Division Nord-Américaine

Donna Jackson, directrice adjointe de l’Association Pastorale de la NAD, qui est également l’organisatrice du programme social, a déclaré que l’objectif général de la rencontre était d’encourager les Éclaireurs qui ont déjà ressenti l’appel de Dieu.

« Je suis surprise par le nombre de jeunes qui avaient déjà cet objectif en tête, » a dit Donna Jackson. « La dernière chose que nous voulons faire est de mettre la pression sur les jeunes parce que Dieu ne les appelle peut-être pas à aller dans ce sens. Dieu est celui qui appelle. Nous sommes ici pour soutenir ce que Dieu fait déjà. »

En prévision de ce programme, Donna Jackson a invité tous les administrateurs de fédération et d’union à être représentés. La réponse des 150 dirigeants qui ont promis leur soutien et leur présence a été extrêmement positive, a-t-elle déclaré.

« Nous voulions que les jeunes puissent regarder dans les yeux de leurs dirigeants et constater l’attention personnelle dont ils font preuve. Les administrateurs participent à des comités tout le temps, et traitent des problèmes les plus difficiles de l’église. Ils ont des expériences joyeuses, mais il n’est pas facile d’avoir cette touche personnelle, » a déclaré Donna Jackson. « Nous avons pensé que ce serait une bonne chose pour les deux groupes, mais surtout pour les jeunes, de savoir que leurs dirigeants sont accessibles et qu’ils leur accorderont leur attention. »

William « Bill » Winston, président de la Fédération de l’Atlantique Sud, participe au recrutement pastoral depuis des années et a constaté le déclin de ses propres yeux. Il se souvient de l’époque où il y avait entre 40 et 50 étudiants en théologie qui sortaient d’une école comme l’Université d’Oakwood. En 2018, une enquête auprès d’étudiants de première année en théologie dans des écoles adventistes de la division, a révélé que la classe la plus nombreuse était composée de 15 étudiants.

« Je suis ici parce que je dois faire ma part pour aider à encourager les jeunes, » a déclaré William Winston. « Je suis à la fin de ma carrière pastorale et je vois les défis du recrutement et de la recherche de personnes dévouées au ministère évangélique. Nous sommes presque en mode de crise. Nous devons commencer beaucoup plus tôt que nous ne le faisons habituellement. Il nous faut identifier des personnes et les impliquer dans l’église maintenant. »

Un Sentiment Spécial

Environ 1000 jeunes ont assisté au programme social et ont partagé des témoignages sur les raisons pour lesquelles ils voulaient devenir pasteurs. Samuel Castro et Belinda Rodriguez, mari et femme formant un couple pastoral en charge de trois églises dans la Fédération de l’Oregon, ont accompagné leur fille Ashley, âgée de 16 ans, au programme social. Elle a rappelé le moment exact où elle a ressenti l’appel de Dieu.

Lors du Camporée International des Éclaireurs 2019 qui s’est tenu à Oshkosh, dans le Wisconsin, aux États-Unis, un participant au programme social NextGen Ice Cream discute avec un dirigeant d’église. Photo : Mylon Medley, Division Nord-Américaine

« Nous avions un service de communion dans mon église et ma mère dirigeait le service. Tout à coup, j’ai commencé à pleurer. Je me suis repliée sur moi-même, a dit Ashley Castro. « Ma mère m’a demandé : ‘Est-ce que ça va ?’ quand elle est descendue. Et j’ai répondu : ‘Je veux vraiment le faire. Je veux être pasteure.’ C’était cette drôle de petite sensation dans ma poitrine ; Je voulais juste aider. »

Ashley avait 15 ans à l’époque. Elle avait déjà démontré sa passion pour le service en aidant les enfants et en dirigeant un ministère de la musique.

« Nous avons toutes les deux juste pleuré ensemble, » a dit Belinda Rodriguez. « Je pense que cela va être un chemin formidable pour elle. Pour nous en tant que parents, c’est la plus grande expérience pour nous de la voir suivre nos pas. »

Belinda Rodriguez est ravie de pouvoir aider sa fille à comprendre son appel intervenu à un si jeune âge, une opportunité à laquelle elle n’a pas eu accès au moment où elle-même a accepté l’appel.

« [Ashley] est pleine d’énergie. Je pense qu’elle est de plus en plus convaincue de son appel. C’est une bénédiction pour nous de pouvoir exercer le ministère ensemble en tant que famille, » a dit Belinda Rodriguez.

L’Avenir

Les organisateurs ont dit qu’ils espéraient que le programme social autour de crèmes glacées avait inspiré leurs collègues dirigeants d’église à utiliser ce modèle et à organiser des programmes similaires sur leurs territoires. Lors de la déclaration de clôture, le président de la NAD, Dan Jackson, a déclaré aux participants que ce modèle devrait être suivi chaque été lors des camp meetings.

De plus, l’Association Pastorale de la NAD a mis en place un comité chargé d’aider le mouvement NextGen à maintenir cet élan.

« Le comité est composé de pasteurs des jeunes, de laïcs, d’Éclaireurs et de dirigeants d’église à tous les niveaux, » a indiqué Ivan Williams. « Nous allons donner plus de détails lors de la convention pastorale de l’année prochaine dont le thème sera APPELÉ

L’équipe pastorale a recueilli les coordonnées de tous les participants à Oshkosh ayant exprimé leur désir de devenir pasteurs.

« Nous voulons rester en contact avec eux au fil des années, » a déclaré Ivan Williams.

La version originale de ce récit a été publiée sur le site d’informationsde la Division Nord-Américaine.

Traduction: Patrick Luciathe

Exprimez vous !

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.