En Inter Amérique, les femmes sont appelées à atteindre et à enrichir l’Église et la communauté

19 Février 2019 | Miami, Floride, États-Unis | Libna Stevens / DIA

Les responsables des ministères de la femme de l’ensemble du territoire de l’Église adventiste du septième jour dans la Division Inter Américaine (DIA) ont récemment réaffirmé leur rôle et leur engagement à atteindre et à enrichir la vie d’autres femmes dans les églises et dans les communautés cette année.

Les plus de 200 directrices des ministères de la femme venues des unions, des fédérations et des missions ont prié, partagé et mis en place des réseaux au cours d’une conférence de formation de deux jours qui s’est tenue à Miami, en Floride aux États-Unis les 10 et 12 février.

Pasteur Elie Henry, président de l’Église adventiste en Inter Amérique, a félicité les femmes en position de leadership pour leur travail et leur a rappelé leur responsabilité d’être comme le Christ dans tout ce qu’elles font. La conférence de formation s’est déroulée à Miami, en Floride, les 10 et 12 février 2019. Photo d’Abel Márquez / DIA

« Dieu a placé dans votre cœur une passion spéciale et une énergie pour faire ce que vous faites pour le Seigneur, » a déclaré pasteur Elie Henry, président de l’Église adventiste en Inter Amérique. « Vous représentez une force très importante qui n’est peut-être pas aussi appréciée qu’elle devrait l’être, mais vous êtes toutes importantes et vous avez une place dans les plans de Dieu. »

« Dieu nous dit qu’il nous aime et l’acte d’aimer signifie que nous avons la responsabilité d’être comme le Christ, c’est la raison pour laquelle il nous a créés, » a déclaré pasteur Henry.

Le programme dont le thème était « Choisie et Aimée » tiré de Jérémie 31 : 3, visait à rappeler aux femmes qu’elles ont été choisies et aimées par Dieu avec un important objectif, a déclaré Dinorah Rivera, directrice du ministère de la femme et principale organisatrice de la rencontre. « Lorsque les femmes trouvent leur objectif en Jésus, elles peuvent être utilisées par l’église avec plus d’impact, car elles vivent cet objectif, » a dit Dinorah Rivera.

Il s’agit d’aimer et de prendre soin de ceux qui sont dans l’église avant d’atteindre d’autres personnes dans la communauté pour Jésus, a dit Dinorah Rivera à propos de cette initiative. « Nous voulons que les femmes dans l’église soient affermies et qu’on prenne soin d’elles. Cette femme qui suit peut-être les doctrines bibliques, fréquente régulièrement l’église mais qui doit faire face à la maltraitance, à un manque d’identité, et plus encore, et nous voulons réaffirmer sa valeur en Jésus, » a déclaré Dinorah Rivera.

Dinorah Rivera, directrice des ministères de la femme pour l’Église adventiste en Inter Amérique, a encouragé les femmes à être les meilleures versions d’elles-mêmes pour mieux atteindre les autres dans la communauté. Photo de Libna Stevens / DIA

« Pensez à cette fille, à cette mère, à ce membre de la famille, à cette voisine, à cette connaissance, à cette collègue de travail, à cette adolescente et engagez-vous à atteindre et à enrichir sa vie, pour Jésus, » a déclaré Dinorah Rivera alors que les participants écrivaient le nom de personnes sur des morceaux de papier en forme de cœur et priaient pour eux. « Soyez un agent de changement pour le bien de la société, un canal qui peut amener les autres à devenir les meilleures versions d’elles-mêmes. »

Être les meilleures versions d’elles-mêmes est ce qui permettra à un meilleur témoignage pour Jésus d’atteindre davantage de femmes dans la communauté, a expliqué Dinorah Rivera en invitant les dirigeantes à s’engager à conduire au moins une femme à Jésus cette année, comme le prévoit l’initiative.

Linda Kohn, directrice des ministères des enfants de l’Église adventiste mondiale, a salué les femmes dirigeantes au nom de ses collègues du ministère des femmes qui n’ont pu assister au programme.

« Nous sommes toutes choisies parce que Dieu a besoin de nous et il nous a choisies en dépit de nos forces et nos faiblesses pour que nous puissions être une lumière dans nos communautés, » a déclaré Linda Kohn. « Vous êtes choisie pour être disciple, choisie pour porter des fruits de mission, d’amour et de service afin de faire d’autres disciples. »

Les responsables des ministères de la femme de la République Dominicaine participent à une scène lors des rencontres. Photo de Libna Stevens / DIA

Les participants ont écouté des exposés sur le pardon, sur la joie malgré les imperfections, la manière de surmonter le stress et l’épuisement, et bien plus.

Edna Alvarado, ancienne directrice des ministères de la femme dans le Sud du Mexique, a été honorée pour ses services en tant que dirigeante dans l’église en Inter-Amérique pendant plus de 34 ans. Elle a parlé à la délégation de l’importance d’être une femme chrétienne et de la volonté de servir.

« Dieu nous appelle à grandir en lui, » a déclaré Edna Alvarado. « Vous ne grandirez spirituellement que si vous êtes déterminée à servir les autres. » Dieu doit avoir la première place dans votre vie, a dit Edna Alvarado, et vous devez être bien en lui avant de pouvoir atteindre quelqu’un d’autre et encore d’autres.

Minelly Ruiz, directrice des ministères de la femme dans l’Union Mexicaine du Chiapas, était impatiente de transmettre la formation à des milliers de femmes dans sa région. Avec plus de 97000 femmes actives réparties dans les plus de 3000 congrégations du Chiapas, cette initiative centrée sur la mission poussera les femmes engagées à atteindre et à enrichir la vie de bien plus de femmes dans des communautés non encore touchées par l’église dans les villes et les villages de la région.

Edna Alvarado, ancienne responsable des ministères de la femme dans le Sud du Mexique, s’est adressée à la délégation et l’a encouragée à grandir chaque jour en Jésus avant de pouvoir servir et atteindre les autres. Photo de Libna Stevens / DIA

« Les femmes participent activement à de nombreuses activités missionnaires dans les communautés, mais aussi aux campagnes d’évangélisation en aidant à l’implantation d’églises là où il n’y a pas de présence adventiste, » a déclaré Minelly Ruiz, mais cette initiative les incitera à aller encore plus loin cette année, a-t-elle ajouté. L’année dernière, Minelly Ruiz a déclaré que plus de 5217 personnes s’étaient jointes à l’église à la suite de l’action des ministères de la femme. « Cette année, nous voulons en atteindre encore davantage, » a-t-elle ajouté.

« Le ministère de la femme est très solide dans notre territoire, » a dit Minelly Ruiz. « Les jeunes filles et les adolescentes sont accueillies et formées aux côtés de leurs mères et des membres d’église et s’impliquent dans la mission de l’église. »

Minelly Ruiz a déjà rencontré les directrices des ministères de la femme des huit fédérations et missions qui ont assisté aux rencontres et retenu des dates de formation pour les centaines de responsables dans les districts de l’église au cours des semaines à venir.

Les dirigeantes des ministères de la femme prient pour les personnes qu’elles s’engagent à atteindre et à enrichir pour Jésus. Photo d’Abel Márquez / DIA

Debra Henry, directrice des ministères de la femme pour l’Église adventiste dans l’Union Caribéenne, espère que l’initiative boostera les efforts missionnaires dans des dizaines d’îles du territoire. « Les femmes de notre territoire constituent l’ossature de l’église et elles sont promptes à réaliser des projets et à transformer cette énergie en une action visant à amener Jésus dans la vie des autres, » a indiqué Debra Henry.

Debra Henry a déclaré que les femmes sont très actives dans le ministère dans les prisons, dans les activités missionnaires dans les communautés, dans les soins aux personnes âgées, dans l’aide aux mères célibataires et dans l’évangélisation publique. Elles travailleront plus étroitement pour se concentrer sur les besoins des femmes dans la communauté.

« Nous ne cherchons pas seulement à ajouter des chiffres à l’effectif de notre église, mais à prendre soin de chaque vie en Jésus, » a dit Dinorah Rivera.

Parmi les invitées qui ont fait une intervention lors de la conférence du ministère de la femme, on peut citer Laura Oros, psychologue argentine, Judith McCalla, psychologue de Miami, Abigail Chrisostomos, thérapeute mexicaine, et Monica Diaz, rédactrice en chef à la Maison d’Edition de la Division Inter-Américaine.

Photo de Libna Stevens/DIA

Pour voir la conférence du Ministère de la Femme de la Division Inter Américaine, cliquez ICI

Pour une galerie de photos de ce programme, cliquez ICI

Pour en savoir plus sur les programmes et les initiatives du ministère de la femme en Inter Amérique pour 2019, cliquez ICI

Traduction: Patrick Luciathe

Exprimez vous !

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.