Loma Linda utilise du plasma de personnes convalescentes pour traiter les patients du COVID-19

Le Pôle Santé de l’Université de Loma Linda traite actuellement des patients éligibles qui luttent contre le nouveau coronavirus (COVID-19), avec du plasma provenant de personnes convalescentes dans l’espoir de renforcer leur capacité à lutter contre le virus.

Les patients sont traités pendant leur séjour à l’hôpital avec une transfusion de sérum contenant des anticorps neutralisant le virus, qui ont été prélevés du sang donné par un individu ayant guéri de la maladie.

Tait Stevens, président du personnel médical du Centre Médical de l’Université de Loma Linda, a déclaré que certains éléments indiquent que les patients souffrant actuellement de COVID-19 récupèrent mieux s’ils reçoivent du plasma de ceux qui se sont déjà rétablis. Tait Stevens a cité une étude publiée en avril 2020 qui montrait des résultats encourageants dans 10 cas graves chez des adultes, où le patient a reçu le plasma d’un convalescent, et a maintenu ou augmenté les anticorps, pour ensuite se rétablir.

« Cette étude a montré des résultats prometteurs, et nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour poursuivre cette lutte contre le COVID-19, » a déclaré Tait Stevens.

Rohith Mohan, un résident de deuxième année en pédiatrie à l’Hôpital pour Enfants de l’Université de Loma Linda, a commencé à avoir des symptômes à la mi-mars. Il s’est rétabli après environ 10 jours, mais a continué à être testé positif pour le virus pendant 40 jours. Rohith Mohan a fait un don de sang dans un centre de don LifeStream le 16 mai. Son plasma rempli d’anticorps permettrait potentiellement de traiter jusqu’à quatre patients qui luttent actuellement contre la maladie que lui a surmontée.

Outre les dons de sang, les membres de la communauté et les organisations apportent un soutien financier pour le traitement au plasma de convalescent. La Riverside Community Health Foundation (Fondation pour la Santé Communautaire de Riverside) a récemment financé ce traitement grâce à une subvention de 25000 dollars US. De plus, Thomas et Candace Spiel ont fait un don de 25000 dollars US pour soutenir le travail qu’accomplit le Pôle Santé de l’Université de Loma Linda.

Le Pôle Santé de l’Université de Loma Linda invite les adultes à aider à continuer de mettre à disposition ce traitement qui pourrait sauver des vies en faisant un don de sang à LifeStream. Sauf si un besoin urgent existe ailleurs, la plupart du plasma donné restera au niveau local, pour aider les individus dans la communauté. Si le donneur dit à LifeStream qu’il représente le Pôle Santé de l’Université de Loma Linda, l’institution est sûre de récupérer au moins une unité de ce don. Un examen préalable est requis pour les dons de plasma de convalescent.

Pour qu’une personne ayant guéri du COVID-19 fasse un don, elle doit avoir été testée négatif au virus ou être restée 14 jours sans symptômes, ont précisé les coordinateurs. Si elles sont intéressées, ont-ils ajouté, les personnes doivent envoyer un email avec leur nom complet, leur date de naissance, leur numéro de téléphone, le nombre approximatif de jours sans symptômes et la date du test COVID-19 positif, le cas échéant.

 

La version originale de ce récit a été publiée sur le site d’informations du Pôle Santé de l’Université de Loma Linda.

 

25 Mai 2020 | Loma Linda, Californie, États-Unis | Par Sheann Brandon

 

Traduction: Patrick Luciathe

Un livre pour enfants sur le coronavirus écrit et publié par des étudiants en médecine

Deux étudiants qui obtiendront leur diplôme de la faculté de médecine de l’Université de Loma Linda en 2021 ont créé un livre pour aider les enfants à comprendre pourquoi leur monde a changé aussi drastiquement au cours des derniers mois et pourquoi il est important de rester à la maison ces temps-ci.

En effet, par l’histoire illustrée des sœurs Millie et Suzie qu’ils ont écrite, les auteurs Devon Scott et Samantha Harris explorent certaines questions entourant la pandémie du coronavirus. C’est ainsi que leur livre, Why We Stay Home(« Pourquoi nous restons à la maison »), a été téléchargé plus de 35 000 fois depuis sa publication le 23 avril dernier.

Selon le Dr Scott, « C’est une période difficile à comprendre pour les enfants. Ils sont à la maison avec leur famille. Ils sont heureux de passer du temps avec leurs frères et sœurs, mais certains d’entre eux ne savent pas vraiment ce qui se passe. Nous avons donc voulu concevoir une ressource simple et amusante pour aider les parents à leur parler des événements actuels. »

Le livre vise à aider les enfants à comprendre la pandémie de coronavirus en parlant de germes et de concepts comme la quarantaine, la distanciation sociale et les effets positifs du confinement à la maison¾même si vos amis vous manquent¾sur les gens qui « ont de la difficulté à combattre les germes », comme les grands-mamans et les grands-papas.

Le Dr Scott, qui compte se spécialiser en chirurgie orthopédique, a partagé son idée avec son amie et camarade de classe Samantha Harris, qui se dirige vers la pédiatrie. Elle a adoré le concept et ils ont décidé d’écrire le livre ensemble. Même s’ils n’avaient jamais travaillé sur un projet du genre, ils ont écrit le livre, l’ont fait illustrer et l’ont publié, le tout en l’espace de deux semaines.

Les Drs Harris et Scott ont dit avoir espéré rejoindre 100 familles avec leur livre. « Nous sommes stupéfaits de l’incroyable réaction positive », s’est exclamé Devon en ajoutant que lui et Samantha ont reçu des courriels d’appréciation de partout, de pays comme l’Italie, l’Afrique du Sud, l’Arabie saoudite et la Nouvelle-Zélande. Les auteurs travaillent actuellement à faire traduire leur livre en six langues, dont le langage gestuel américain.

« Nous voulons atteindre des familles de partout dans le monde, a-t-il dit. Nous savions que l’argent serait un frein pour certains alors nous avons voulu rendre cette ressource gratuite pour aider les parents à expliquer à leurs enfants pourquoi il est important de rester à la maison tout en leur rappelant que la situation est temporaire. »

La version originale de cet article a été publiée sur le site de nouvelles de l’Université de Loma Linda.

 

Le 25 mai 2020 | Loma Linda, Californie, États-Unis | Janelle Ringer du département de nouvelles de l’Université de Loma Linda

 

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

Bulletin Missionnaire du 30 Mai 2020

Nous sommes heureux de mettre à votre disposition le Bulletin Missionnaire du Sabbat 30 Mai 2020.
Ce support visuel pourra vous servir  lors de la présentation dans vos communautés.

 

Samedi 23 Mai, Veillée de prière organisé par l’Eglise Adventiste de la Guadeloupe

Chers frères et sœurs,

Dans le cadre des événements que nous vivons actuellement, l’Eglise Adventiste du Septième jour de la Guadeloupe invite tous ses membres à participer à une grande veillée de prière qu’elle organise en visioconférence samedi 23 mai 2020 de 19h00 à 23h00.

Les coordonnées de la salle zoom sont : ID de salle: 920 535 7834 et Mot de passe: 241 482.

Ces programmes seront aussi relayés sur la fréquence RVM 93.3 et sur YouTube RVM.

Soyons tous connectés ces jours-là !

 

Le Président, Pierre DUFAIT

Gérer les effets de la distanciation sociale sur la santé mentale

Pour Carolina Osorio, psychiatre gériatrique à l’Institut de santé comportementale de l’Université de Loma Linda, travailler avec des gens qui se sentent isolés n’a rien de nouveau. « La solitude peut être toxique pour le corps. Nous le voyons chez nos patients âgés, mais nous savons qu’elle peut affecter quiconque est déconnecté de son entourage. »

Voici donc quelques conseils pour gérer les craintes et la solitude ou l’isolement durant la distanciation sociale ainsi que des idées pour demeurer en lien avec votre communauté.

1. Utiliser les plateformes numériques

D’après la Dre Osorio, ce n’est un secret pour personne que la solitude affecte notre santé, et les États-Unis étaient déjà plongés dans une épidémie de solitude, même avant le début de la crise de COVID-19.

« La solitude est une menace à la santé publique, au même titre que l’obésité et la toxicomanie. D’après la science, les gens seuls ont plus de chances de tomber malades, de voir leurs capacités cognitives diminuer et de mourir plus tôt que les gens dont la vie sociale est active. »

La société étant maintenant appelée à pratiquer la distanciation sociale, il est devenu encore plus difficile pour ceux qui vivent seuls de socialiser avec leurs amis et les membres de leur famille. C’est d’ailleurs ce qui a inspiré la formation de groupes qui tentent de rendre la communication numérique plus significative. « Nous encourageons nos patients à dire “distanciation physique” plutôt que “distanciation sociale” afin qu’ils n’excluent pas les interactions qui sont possibles grâce à la technologie », a expliqué la Dre Osorio.

La COVID-19 a facilité un peu le dialogue sur la solitude et la compréhension du sentiment de solitude. Un afflux de ressources aide les gens à entrer en relation en ligne, surtout durant cette période d’isolement. Elle recommande donc la recherche de groupes de soutien virtuels avec des gens qui sont sur les différentes plateformes de réseaux sociaux ou même d’accéder aux ressources en ligne d’un établissement de soins de santé.

Des établissements de santé comportementale, comme l’Institut de santé comportementale de l’Université de Loma Linda, offrent des programmes en ligne de consultation externe pour adultes. Ainsi, vous pouvez être en contact avec des experts de santé mentale et vous joindre à un groupe dont les membres vivent des expériences semblables aux vôtres.

2. Prendre le téléphone

Selon la Dre Osorio, il faut bien comprendre que la solitude et l’auto-isolement sont deux choses différentes. « La première est le sentiment d’être seul ou loin des autres alors que le second se réfère à la séparation physique entre les personnes. »

Alors que le monde traverse de grands moments d’incertitude, les niveaux d’anxiété augmentent, beaucoup de gens ressentent de la tristesse et de la dépression aggravées par le fait d’être seul et les personnes anxieuses se sentent particulièrement vulnérables. Et lorsque nous sommes anxieux, il est normal de vouloir être entouré d’autres personnes, mais c’est actuellement impossible, a-t-elle expliqué.

« Le fait de parler de ses préoccupations et des sources précises de ses angoisses avec une personne de confiance aide beaucoup de patients anxieux. C’est même l’une des meilleures façons de réduire l’anxiété ainsi que les sentiments de solitude et d’ennui durant l’isolement. »

3. Trouver des moyens de se détendre

Pour gérer les effets indésirables de la distanciation sociale, la Dre Osorio suggère la relaxation du corps par des activités calmantes : la respiration profonde, les étirements, la prière et tout ce qui inspire la joie.

Si vous avez une tâche difficile ou stressante à accomplir, tentez de l’entourer d’activités plus agréables, comme parler à des amis ou à votre famille et pratiquer la reconnaissance intentionnelle.

« Comme il y a des effets secondaires physiques aux problèmes de santé mentale, les activités qui détendent le corps peuvent détendre aussi l’esprit. Faites 30 minutes de votre exercice préféré, prenez votre collation préférée ou regardez une émission de télévision, tout ce qui vous aidera à relaxer. »

La version originale de cet article a été publiée sur le site de nouvelles de Loma Linda University Health.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

 

 

 

Des masques, de la nourriture et des vêtements pour les immigrants vénézuéliens

Les familles immigrantes sont parmi les groupes les plus vulnérables en ces temps de crise du coronavirus. Au Brésil, beaucoup d’immigrants ont perdu leur emploi ou ont vu leur revenu diminuer à cause de la pandémie. Ils leur manquent donc certaines ressources de base leur permettant de vivre dans la dignité. Heureusement, il y a l’Action de solidarité adventiste (ASA pour ão Solidária Adventista) pour leur offrir de l’espoir en ces temps difficiles.

En effet, le 26 avril dernier, des dizaines d’immigrants vénézuéliens résidents de Guatambú, une ville d’environ 5 000 habitants dans l’ouest de Santa Catarina, ont reçu de la nourriture, des vêtements, des chaussures et des masques de l’équipe de l’ASA de l’église adventiste centrale de Chapecó.

Près de la totalité des 62 familles qui ont reçu des dons sont des Vénézuéliens venus au Brésil à la recherche de nouvelles possibilités étant donné la crise politique et humanitaire qui sévit dans leur pays. Au total, près de 1 600 pièces de vêtements, quelque 300 kilos de nourriture et une centaine de masques ont été donnés.

D’après Elizandro Ficagna, directeur des communications de l’église adventiste centrale de Chapecó, les membres de l’ASA aident ces familles depuis leur arrivée dans l’ouest de Santa Catarina. « Les articles ont été offerts par la population et ensuite distribués aux personnes dans le besoin par l’équipe de l’ASA. »

Ines Hahn, une membre du groupe, a expliqué ce qui la motive à participer aux projets de solidarité et ce qu’elle ressent quand elle voit les résultats de son travail volontaire : « Je suis passionnée par ce que je fais! Seul l’amour de Dieu nous remplit de courage. Et les sourires et les larmes sur le visage des gens lorsqu’on répond à leurs demandes valent chaque effort fourni. »

Cet article a d’abord été publié sur le site de nouvelles en portugais de la Division sud-américaine.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille

 

Le 16 mai 2020 | Brésil | Division sud-américaine

 

Formation pour la distinction Doctrines Bibliques les 30 et 31 Mai 2020

Chers Collaborateurs,
Dans le cadre de de la formation continue et de l’avancement des aspirants Chefs-Guides et des Leaders de jeunesse, nous vous proposons un calendrier pour la distinction « Doctrines bibliques ».

Cette période de formation se déroulera aux dates suivantes :

samedi 30 mai 2020 de 17h00 à 19h00
dimanche 31 mai 2020 de 9h30 à 11h30

Lors de ces séances de travail, nous aurons une révision en ce qui concerne les doctrines, le marquage biblique, les résumés et la présentation des doctrines bibliques en public.
Nous vous invitons donc à faire des plans pour être des nôtres via l’application Zoom :

Identifiant de la salle : 374 208 9928
Mot de passe : 569302

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire.

J’Amicalement !

Le Directeur du Ministère Juvénile
Pasteur Claudy RETEL

 

 

 

Weekend de la Jeunesse du 08 au 10 Mai 2020

Nous sommes heureux de vous inviter au grand weekend de la Jeunesse du 08 au 10 Mai 2020

Nous sommes confinés mais connectés!

  • Vendredi à 17h
  • Samedi matin à partir de 8h30
  • Samedi après-midi à 16h
  • Dimanche à 18h

Retrouvez ce rendez-vous sur les ondes de la radio Vie Meilleure RVM 93.3 fm et sur la chaîne Youtube RVM

Chaine Youtube de RVM: Cliquez ici

Tu comptes pour nous!

#JAMAIS103
#JAMAISSANSTOI

 

Écoutez RVM 93.3 en direct

Désormais vous pouvez écouter votre radio RVM 93.3 en direct

Cliquez sur play si la lecture ne commence pas directement.

Pour joindre  joindre à l’antenne: 0590 83 25 73
Standard: 0590 82 19 19

Youtube: Chaine RVM 93.3

 

Bonne écoute !

Leçons EDS toutes sections

Nous mettons à votre disposition les manuels d’études de l’Ecole du Sabbat pour chacune des sections, de primaires à adultes.

Bonne étude!

 

Etudes pour le 2ème Trimestre 2020

 

 

*******************************

 Comment interpréter les Écritures

Le manuel d’étude Adulte pour les moniteurs: Télécharger ici

 

 

 

100 Jours de Prières

L’initiative des 100 jours de prière invite les adventistes et ses sympathisants à passer du temps chaque jour à prier pour l‘effusion du Saint-Esprit, pour les dirigeants des églises, et pour les décisions qui seront prises à la session de la Conférence Générale.

La date initialement prévue pour la Conférence Générale a été reporté pour cause de pandémie du coronavirus…Nous allons tout de même profiter de cette période pour nous retrouver de manière particulière aux pieds de notre Créateur.

Pendant ces 100 jours, vous pourrez aussi envoyer vos sujets de prières à cette adresse email: 100joursdeprieres@gmail.com

Chaque jour sur la Radio RVM seront organisés des moments de prières. Nous présenterons à Dieu vos requêtes pendant ces moments de partage.

Horaires des moments de prières sur RVM:

– 04h00 : 15 minutes de méditation et de prière pour tous ;
– 12h00 : 15 minutes de méditation et de prière spécial enfant et adolescent ;
– 19h00 : 15 minutes de médiation et de prière pour tous.

 

Télécharger le manuel pour chaque semaine des 100 jours de prières au format pdf

 

Semaine 1 (27 mars – 2 Avril 2020)  « La Paix au Milieu d’une Pandémie »

 Semaine 2 (3 – 9 Avril 2020)  « Et Si Nous Regardions le Péché Comme Nous Regardons le COVID-19? » Par Éric Louw

 Semaine 3 (10 – 16 Avril 2020)  « Un miracle Inattendu » Par James L. Black, Sr.

 Semaine 4 (17 – 23 Avril 2020)  « Venez, Reposez-vous un peu !» Par Nina Atcheson

 Semaine 5 (24-30 Avril 2020)  « Toujours Ouvert » Par Randy Maxwell

 Semaine 6 (Du 1er au 7 Mai 2020) « Des anges tout autour » Par Melony Coleman

 Semaine 7 (Du 8 au 14 Mai 2020) « Le meilleur à avoir» Par Ron Clouzet

 Semaine 8 (Du 15 au 21 Mai  2020) « Transformé par l’Amour de Dieu »

 Semaine 9 (Du 22 au 28 Mai 2020) « Un temps pour chercher avec coeur » Par Mark Finley

 Semaine 10 (Du 29 Mai au 4 Juin 2020) « La Beauté dans la Déchirure » Par Melody Mason

 

 

 

 

 

 

Générosité systématique – Dîmes et Offrandes

Cher(e)s frères et sœurs,
Fort du souhait formulé par plusieurs membres d’exercer leur « générosité systématique » tout en ne contrevenant point aux mesures de lutte contre la propagation du COVID 19, l’Administration de l’Eglise traduit ce désir comme un signe de confiance en Dieu et le souhait que la mission se pérennise même en des temps aussi incertains que ceux que nous traversons. Nous ne pouvons que rendre gloire à Dieu pour la fidélité de son peuple.

En conséquence, nous vous proposons deux possibilités:

Première solution : Elle consiste dans l’établissement d’un chèque que vous rédigerez à l’ordre de la FACSA et que vous nous ferez parvenir par La Poste à l’adresse suivante :
Eglise Adventiste du 7ème Jour de la Guadeloupe BP 05
97181 Les Abymes Cédex

N’oubliez surtout pas de glisser dans l’enveloppe un feuillet qui précise votre nom, votre prénom, votre section locale, le montant de votre dîme ainsi que celui de votre offrande.

Deuxième solution : Cette dernière est déjà pratiquée par certains depuis fort longtemps : il s’agit du virement bancaire par internet. Cette pratique a fait ses preuves et garantie une totale sécurité de la transaction. Elle permet le transfert de vos dons vers la Fédération et vers votre section locale tout en spécifiant la nature de ceux-ci (dîmes ou offrandes), l’identité du donateur et la section locale d’appartenance. Nous vous invitons à prendre en considération les recommandations présente dans le courrier joint. (Cliquez ici)

Troisième solution : Si vous souhaitez effectuer vos dons en espèces, nous vous invitons à vous faire connaitre le plus rapidement auprès de votre pasteur, anciens ou trésorier.

Pour des informations plus détaillées adressez vos questions au service trésorerie :

 adventistegpe.tresor@wanadoo.fr

Pour télécharger la vidéo explicative, Cliquez ici

Nous vous remercions de votre attachement à la poursuite de la mission de l’Eglise et prions que le Seigneur donne à chacun et chaque jour les moyens de lui exprimer sa reconnaissance.

Maranatha !

 

La Trésorière,
Gabrielle CHATEAUBON

 

Pour télécharger le courrier explicatif: Cliquez ici

 

 

Pour les soignants dans le monde

Prière pour tous les soignants, Adventistes ou pas
Que Dieu les soutienne dans ce moment difficile… Il manque de tout et on leur demande beaucoup
Que Dieu leur donne la force qu’Il promet à ceux qui lui font confiance

Amen

Pour un couple en difficulté

Bonjour

Merci de prier pour un couple en difficulté

Le confinement n’arrange pas les choses

Merci

 

Pour la famille Migerel

Priez pour la famille Migerel qui passe par un moment très difficile  devant faire face à un décès, que Dieu les soutienne et que l’espérance du retour de Jésus remplisse leurs coeurs

Jésus revient bientôt